10 000 manifestants à Strasbourg contre la casse des retraites

Les Gilets jaunes dans la manifestation de Strasbourg from feuille de chou on Vimeo.

Très grosse manifestation ce 5 décembre contre la réforme des retraites, porte-drapeau des luttes et revendications très diverses autant que les professions représentées du public au privé et de nombreux jeunes. Les cheminots étaient là, les personnels de santé, les enseignants du premier et second degré, en nombre rarement vu, car ils ont compris que leurs retraites allaient être sévèrement rabotées calculées non sur les six derniers mois mais sur l’ensemble de la carrière. Les élèves de HEAR, ex Arts déco défilaient en masse, percussions à la main. Des écologistes comme ceux de Extinction Rebellion, des travailleurs sociaux, des personnels de santé, et un fort contingent de Gilets jaunes qui avaient pris la tête au départ mais aussi disséminés dans tout le cortège. A République les discours se sont succédé. Succès assuré d’Isabelle, porte-parole du QG République Gilets jaunes qui a appelé, comme les cheminots qui reconduisent le 6 décembre, et appelle tous les travailleurs à reprendre la rue dès samedi pour l’Acte 56. Le secrétaire départemental de la CGT, à côté d’elle pendant le discours avait l’air inquiet et lorgnait sur son papier se demandant ce qu’elle allait encore annoncer. RDV samedi 7 décembre à 13h30 place de l’Etoile, à l’arrêt des bus pour défiler en un cortège déclaré vers la gare de Strasbourg par les quais extérieurs. En m^me temps une kermesse des luttes se tient place de Zurich avec de nombreux stands.

Un peu lassés par la succession des discours des jeunes se sont élancés en un cortège sauvage à partir de République. Vers le Palais Universitaire d’abord, puis vers le campus de l’Esplanade où la faculté de droit a été envahie par une bonne moitié des manifestants. Comme d’autres restaient dehors, ils sont ressortis et tout le monde s’est dirigé vers le Centre commercial des Rive
Etoile. Comme les responsables fermaient les portes sur les manifestants entrés, ils ont préféré ressortir pour ne pas être dans une souricière. Tout le monde s’est dirigé le long du canal vers le cinéma, poussé par l’avancée des policiers par derrière. Une passerelle était libre par laquelle on est sorti sur le quai. Puis direction du campus. Quelques poubelles ou panneaux signalétiques se sont retrouvés sur la rue. Puis direction la Krutenau et place d’Austerlitz. Là les manifestants se sont dirigés par la rue d’Austerlitz vers Corbeau. Mais ils ont dû refluer sour l’effet des flics qui ont fini par user de gaz dans cette rue étroite. Quelque manifestants ont pris la rue Klein, mais là des flics en nombre sont arrivés suivis par les cow-boys de la BAC. Face à face prolongé mais peu à peu les gens se sont éparpillés.

Une commandante de police empêche le rédacteur de la Feuille de chou de passer pour rejoindre la tête de cortège.J C Meyer bloqué illégalement par la police av. de la Marseillaise. Encore une atteinte à la liberté de la presse!

lA MANIF SAUVAGE

Similar posts
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]
  • Brigitte et Emmanuel [...]
  • L’Archevêque de Paris veut ferm... Chers amis, Peut-être le savez-vous, mais le Centre pastoral St-Merry, acteur reconnu d’un Eglise ouverte sur le monde, solidaire des plus démunis et de toutes les victimes d’injustices, en France comme à l’étranger (voir par exemple l’action du groupe Gaza dont je m’occupe) est l’objet d’une attaque en règle de l’archevêque de Paris, qui a [...]