Descente de police au sous-sol de la Perestroika après la fin de la manifestation du 4 janvier à Strasbourg

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Flemedialive%2Fvideos%2F620073088748042%2F&show_text=0&width=476

Du jamais vu à Strasbourg.

Alors que la manifestation des cheminots et des gilets jaunes s’était déroulée sans aucun problème en plein centre-ville de Strasbourg et que des personnes prenaient un pot dans le sous-sol du bar La Pérestroika, près d’une vingtaine de policiers dont plusieurs en civil et non identifiés par leur RIO, d’autres en uniforme, ont pénétré le sous-sol du bar pour s’y saisir d’une personnes qui a été emmenée et mise en GAV jusqu’au lendemain vers 17h où elle est sortie munie d’une convocation pour le 7 février au tribunal.
Cette interpellation a eu lieu à cet endroit, et pas rue Kuhn, comme l’ont faussement affirmé les Dernières Nouvelles d’Alsace.

La personne aurait, selon les DNA, reconnu avoir outragé la police et s’être rebellée! Contrairement à cette information également erronée, elle affirme n’avoir pas opposé de résistance au moment de son interpellation -ce qu’on peut vérifier sur la vidéo-. Elle a accepté une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité.

Toutes choses qu’il ne faut absolument pas faire!
Rappelons qu’en garde à vue, on est seulement tenu de décliner son identité, point final. On a droit à appeler une personne de sa connaissance, à demander un médecin et un avocat. Il ne faut pas céder au baratin habituel des deux policiers, le “bon” et le “méchant” qui vous laissent croire que ça ira plus vite si on avoue. C’est la pire des choses à faire!

Après l’interpellation, une cinquantaine de manifestants se sont rendus devant l’Hôtel de police pour exiger sa libération.

https://www.facebook.com/lemedialive/videos/1228220320902197/

Témoignage de Julian, interpellé et prévenu

Similar posts
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle et s’emmêle. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]
  • Atlantico: tout va bien à Gaza… Atlantico Quand on dit « Gaza » il faut ajouter aussitôt : « camp de concentration à ciel ouvert ». L’expression a été forgée par les gauches pro-palestiniennes car Auschwitz les Juifs connaissent bien. Il ne faut pas oublier non plus de l’assortir d’une mention obligatoire : « les victimes sont devenues des bourreaux ». [...]
  • Solidarité contre la répression / 12 ... communiqué NPA 67 le 4 janvier 2021 Solidarité contre la répression Toutes et tous devant le Tribunal de Strasbourg 1 quai Finkmatt le mardi 12 janvier à partir de 8h. Face à la répression à Strasbourg, la solidarité est pour notre classe une arme formidable. Utilisons-là. Le mardi 12/01/2021 à 8h30 comparaîtra devant le Tribunal [...]