Psychiatrie: un projet de loi inacceptable

Psychiatrie

– 16/06/2010 – Psychiatrie : un projet de loi inacceptable Ouvrir

Premiers signataires :

Advocacy France, CAUPsy, collectif Non à la politique de la peur, Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Groupe information asiles (GIA), Ligue des droits de l’Homme, Parti communiste français, Parti de gauche, Solidaires, Sud santé sociaux, Union syndicale de la psychiatrie, les Verts…
– Mai 2010 – A.N. – Étude d’impact (74 pages) Ouvrir

– 05/05/2010 – A.N. – Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge (122 pages) Ouvrir

Similar posts
  • Très grosse manifestation du secteur ... FR3 Alsace y a consacré 5 secondes sur une image fixe en disant seulement que c’était dans le cadre d’une journée nationale.Sans un mot sur le nombre des manifestants et leurs revendications!Indigne d’une chaîne publique! Quant aux DNA, elles n’ont vu que 1500 personnes, quand le compteur de la Feuille de chou montait à 2300. [...]
  • “Le Chaudron des Alternatives&#... COMMUNIQUE de PRESSE en Français et en Allemand VERSION FRANCAISE : Le 19 octobre 2021, A l’attention de nos correspondant.e.s de presse, de part et d’autre du Rhin, En Alsace, à l’attention des élu.e.s de la ville de Plobsheim, de l’Eurométropole, de la ville de Strasbourg et les deux communautés de communes: C.C. du Ried [...]
  • Strasbourg PE: Contre-manifestation f... Environ une heure après, une partie du cortège antifasciste remontait encore l’avenue d’Alsace en direction de place Brant, escorté de loin par les girophares des [...]
  • À propos de l’arrestation des quatre ... 11 NOV. 2020 PAR GEORGES GUMPEL BLOG : LE BLOG DE GEORGES GUMPEL Pourquoi écrire cette histoire, ce matin où me taraude l’affaire de ces quatre gosses d’Albertville ? Comme eux, en 1943, nous étions des enfants ; comme eux, nous étions le bien le plus précieux de nos parents. Puissent ces modestes mots, cette réflexion [...]
  • Con-finement ou grossièrement? “Vente de livres & disques interdite” https://twitter.com/LIndeprimeuse/status/1322467652586115073 En GAV à domicile? Pour ceux-celles qui n’y ont jamais été, GAV c’est garde à vue. Le confinement actuel, c’est, pour ceux qui travaillent ou étudient, bosser, à l’usine, au bureau, prendre les transports en commun, déjeuner à la cantine, bref, bonjour la distanciation physique ou sociale! Le [...]

1 Commentaire

  1. Marie Marie
    21 juin 2010    

    Le projet de loi concernant la psychiatrie est en effet inacceptable en ce qu’il atteint à la liberté fondamentale de tous citoyens. Il concentre un pouvoir énorme entre les mains d’une profession qui, loin d’être une science exacte, pourrait décider de la vie de tel ou tel citoyen sous des prétextes divers même non fondés. Les malades mentaux doivent être traités avec humanité. On peut regretter aussi que cela ne soit pas actuellement le cas lorsque la psychiatrie fait un usage abusif de psychotropes ou a recours à la méthode odieuse de l’électrochoc, quel que soit le nom qu’on lui donne. On peut s’interroger sur l’aptitude de la psychiatrie à aider la personne en difficulté mentale à s’en sortir. Il semblerait donc opportun qu’un examen de conscience se fasse au sein de la psychiatrie et qu’une ouverture ait lieu au profit de méthodes existantes plus douces ou même de pratiques plus rationnelles, comme celle par exemple de vérifier l’état physique de la personne avant de démarrer un traitement d’ordre mental. Il arrive, plus souvent qu’on ne le croit, qu’un désordre physique se traduise par un dérangement mental.
    J’apporte mon soutien à tous ceux qui s’opposent au projet de loi en effet inacceptable que l’on nous présente aujourd’hui et, en toute amitié, j’exprime ma demande d’une gestion plus rationnelle du trouble mental.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.