Le train de l’enfer à Kehl de 15 h 57 à 17 h 53

Nouvelles photos du train de l’enfer prises par un journaliste allemand à Kehl

prise à 15 h 57

prise à 16 h 05

prise à 16 h 09

prise à 16 h 11

prise à 16 h 13

prise à 16 h 54

prise à 17 h 20

prise à 17 h 53 / le train en partant

Les DNA annoncent en fin d’article (voir ci-dessous) que le train a quitté la gare de Kehl à 18h.

Bizarre!

La Feuille de Chou était à la gare de Kehl, sur le quai au moment où le convoi qui stationnait reprenait son trajet, alors que le Ortenau-Bahn venait de déposer ses voyageurs en provenance d’Offenburg.

Il était 14 h 32 et ce départ a été filmé.

http://la-feuille-de-chou.fr/?p=12957

Le train s’est donc encore arrêté, juste après la gare avant de repartir à 17 h 53, ce n’était en tout cas pas en gare de Kehl, mais un peu plus loin et encore visible des quais d’où les photos ci-dessus ont été prises.

Si avec Sherlock Holmes, on compare la photo 4 et la photo 6, on voit que pendant ce temps, la motrice du train a changé de couleur. de bleu ( France) elle est devenue rouge (Allemagne)…CQFD!

Thermographie des wagons

http://twitpic.com/34jyob

Un témoignage allemand sur le train de l’enfer en gare de Kehl (révisé à 17 h 45)

En début d’après midi, le train s’est éloigné des quais.
Après 15h , quand je suis arrivé, la gare n’était pas fermée ni inaccessible. Elle était comme tous les jours sauf que plus aucun train ne circulait. Au point que les voyageurs qui arrivaient pour prendre leur train ne découvraient que peu à peu, et par eux-mêmes qu’il n’y avait plus de trafic.
Quelques uns sont venus en bout de quai pour demander aux policiers, mais ils n’avaient pas d’information. Et ils renvoyaient les voyageurs vers les guichets de la gare; mais personne n’était capable de les informer! C’est dire l’improvisation dans cet auto-détournement de train nucléaire.
Pratiquement, n’importe qui pouvait se rendre sur les quais et regarder le train à 100 mètres.
Une douzaine de policiers seulement protégaient un petit pont au dessus d’un aiguillage, peut-être dans la crainte d’une action des antinucléaires. Le train, comme une belle endormie, lâchait son rayonnement, mais malheureusement je n’avais pas de compteur Geiger. Un hélicoptère est revenu, signal que le départ du train était proche.
Laisser descendre les gens du Ortenau U-Bahn 2 mètres à côté me paraît comme une insouciance, voire une négligence criminelle.
Pour le reste, mettre un tel monstre vis à vis des hôtels, d’un Mac Do et d’un centre commercial et des rues pleines dAllemands et de Français, ça mérite un tribunal.
Personne de la mairie de Kehl ne s’est pourtant manifesté.

lu dans les DNA

Strasbourg / Convoi de « Castor »

Les déchets nucléaires sont passés en ville

Le convoi transportant des déchets nucléaires vitrifiés à l’usine Areva de la Hague vers l’Allemagne, attendu hier à Hoenheim et Lauterbourg, a vu son itinéraire modifié en dernière minute. Le train est finalement passé en pleine ville de Strasbourg et a passé la frontière à Kehl.

Les manifestants antinucléaires n’auront jamais vu les « Castor » (*). Alors qu’une soixantaine de personnes attendaient hier matin à Hoenheim le passage des onze conteneurs de déchets nucléaires à destination de l’Allemagne (DNA d’hier), le train parti la veille de Valognes (Manche) est finalement passé par Strasbourg pour franchir la frontière sur le pont de Kehl peu avant 14 h.

« Incroyable qu’un convoi d’une telle dangerosité passe en pleine ville »

Après avoir été bloqué plusieurs heures à Caen, vendredi au début de son périple, le convoi avait déjà changé une première fois d’itinéraire dans la nuit, prenant plus au sud que prévu. Après être passé par Amiens, Châlon-en-Champagne et Metz, il a traversé la gare de Saverne vers 10 h 45 en présence d’une quarantaine de militants du réseau « Sortir du nucléaire ». Ces derniers, devant une vingtaine de gendarmes qui barraient l’accès aux rails, ont formé une chaîne humaine en se tenant par les mains.
Celui que les écologistes ont surnommé « le train de l’enfer » devait ensuite passer à Hoenheim, en banlieue de Strasbourg, et remonter jusqu’à Lauterbourg. Mais les centaines de manifestants qui attendaient le convoi à la frontière, côté allemand, ont visiblement incité les autorités à franchir la frontière directement à Kehl. En passant en pleine ville de Strasbourg.
Les déchets radioactifs ont traversé la gare de Strasbourg par le quai numéro 2, selon plusieurs témoins. Direction ensuite le Krimmeri et le pont de l’Europe.
Un parcours de dernière minute jugé « irresponsable » par le conseiller municipal des Verts Eric Schultz qui annonce son intention d’émettre des « protestations » auprès du préfet et des services de l’Etat. « C’est incroyable qu’un convoi d’une telle dangerosité passe en pleine ville, traverse des quartiers sans aucune protection, au mépris des populations », estime-t-il. Alain Jund, adjoint en charge de l’urbanisme (Les Verts), explique qu’« à aucun moment il n’a été question que le convoi passe par Strasbourg » et évoque une décision « inadmissible » qui pose le débat de la « transparence » de ces convois.
Avec Danielle Dambach (Schilik Ecologie), les deux élus écologistes étaient présents dans la matinée au passage à niveau de la rue de la Fontaine à Hoenheim, au sein de la manifestation contre le transport des 123 tonnes de déchets nucléaires présentés comme « extrêmement radioactifs ». Militants de différentes associations – Stop-transport-Halte au nucléaire, Stop Fessenheim, NPA, Parti de gauche, Greenpeace… – ils souhaitaient faire un « die-in » au bord des voies lors du passage du train, et avaient apporté des instruments pour mesurer la radioactivité. D’abord bon enfant, l’ambiance s’est tendue une première fois lorsque les CRS, aussi nombreux que les manifestants, les ont repoussés d’une vingtaine de mètres.
Après avoir attendu le train durant près de quatre heures, les antinucléaires ont appris à 13 h 45 qu’il ne passerait finalement pas à Hoenheim.

« C’est la première fois qu’on nous traite ainsi »

Alors qu’ils s’éparpillaient, les policiers ont encerclé les manifestants pour les empêcher de rallier le nouveau parcours du convoi. Manifestants, journalistes et riverains ont ainsi été bloqués durant quinze minutes environ. « Nous venons souvent manifester contre ces convois, c’est la première fois qu’on nous traite ainsi, peste Rémi Verdet, organisateur du rassemblement. Le lobby nucléaire est tout puissant, il fait ce qu’il veut et se fout des gens. »
Les CRS se sont retirés sous les huées des manifestants à 14 h. Le convoi de déchets nucléaires venait de franchir la frontière allemande. Il a effectué une longue « pause technique » en gare de Kehl, puis Il est reparti peu avant 18 h en direction de Karlsruhe.

Aurélien Poivret (avec S.G.)

(*) Castor, acronyme anglais signifiant « cask for storage and transport of radioactive material » qu’on peut traduire par conteneur de stockage et de transport de matières radioactives.

Similar posts
  • Selon le CRIF-Alsace, la Ville de Str... La Feuille de chou a pris connaissance de la lettre du CRIF-Alsace adressée à la maire de Strasbourg, Mme Barseghian: Madame la Maire, Le CRIF constate depuis longtemps une montée de l’antisémitisme en lien avec le conflit Israélo-palestinien. Nous en avons eu récemment, à Strasbourg, un triste exemple avec l’agression d’un graffeur missionné par la [...]
  • Une centaine de Gilets jaunes des 67,... Une centaine de Gilets jaunes ont défilé ce samedi 26 septembre à Strasbourg sur un parcours déclaré en préfecture depuis la place de Bordeaux jusqu’au quartier européen puis vers le centre ville où en passant allée de la Robertsau, place Brant, les quais de l’Ill, ils ont rejoint Corbeau puis la place Kléber où tout [...]
  • L’affaire Dreyfus vue d’A... Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées hier au FEC pour une séance organisée conjointement par le Centre culturel alsacien et le Foyer de l’étudiant catholique consacrée à l’Affaire Dreyfus vue d’Alsace. C’est l’historien Jean-Claude Richez qui présentait le résultat de son travail de recherche en particulier dans la presse alsacienne (fort abondante!) des dernières [...]
  • 500 manifestants à Strasbourg et une ... 500 manifestants pour cette rentrée sociale de lutte avec CGT, Sud, CNT,FSU, etc et PCF, PCOF, NPA, Sans Papiers d’Alsace… Cortège tranquille animé par un pôle radical formé en chemin. Il a fallu que les policiers emmerdent quelques gilets jaunes à l’issue de la manifestation. Totalement injustifié! Comme si la nouvelle préfète déjà rétoquée 3 [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]

18 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    je viens d’en écrire un!

  2. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    mais enfin dans l’affaire qui nous occupe, il s’agit d’organisations comme ATMF, IDD UJFP ou FTCR (t’as qu’à chercher le sens) qui exhibent leurs sigles fièrement au retour d’une mission civile en Palestine occupée car elles se rassemblent au delà de leurs origines et de leurs organisations pour lutter en faveur de la justice en Palestine; ce sont des Français d’origine juive, marocaine, tunisienne, etc qui se présentent eux-mêmes comme ça, c’est leur droit le plus strict

  3. Olivier de Sud Olivier de Sud
    7 novembre 2010    

    On avait remarque que tu prenais les articles des autres!!
    Tu ne fais même que cela!!
    Je persiste a dire que tu ne suis pas les choses dans le fond!!
    Ou est la solidarité avec les camarades en lutte?

  4. Marie Marie
    7 novembre 2010    

    Je reprenais juste l’ expression inventée par le mrap pour la marche des beurs!!
    Moi j’ ai horreur des gens qui renvoient systématiquement les autres a leurs origines!
    Tu comprends?

  5. Laurent Laurent
    7 novembre 2010    

    N’ importe quoi!!
    Schlomo tu es un clown!

  6. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    il n’y a aucun amalgame puisque si on est en nucléocratie, on n’est pas en démocratie

  7. Laurent Laurent
    7 novembre 2010    

    Le problème que tu ne veux pas comprendre c’ est cet amalgame facile entre nucleocratie et démocratie..
    C’ est ces mots que tu inventes, qui me rappellent je ne sais pourquoi le petit crapouillot!!!

  8. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    cher Olivier
    question “mode”, je suis antinucléaire depuis 1973!
    hier j’ai couvert le train de l’enfer, et suis le seul quasiment à l’avoir photographié à Kehl
    puis je suis allé à la manif place Broglie et j’ai pris quelques photos que je n’ai pas eu le temps de poster!
    la Feuille de Chou est l’œuvre d’un seul: c’est du boulot et du temps; impossible de tout couvrir!
    mais si tu veux m’aider, comme certains qui m’envoient des photos, OK
    je prends même des articles!

  9. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    les Beurs (avec majuscule) , sais tu qu’en verlan ce sont les mêmes: les Arabes!
    tu es une ignorante, Marie H.

  10. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    nucléocratie, ( sur le modèle platonicien, démocratie, ochlocratie, etc) je n’ai pas inventé le concept, c’est le pouvoir des partisans du nucléaire
    faut-il rappeler (ou t’en informer) c’est le général de Gaulle qui a repris les prémices de la création du circuit nucléaire civil et militaire de la 4e République finissante, sans que jamais le parlement ne vote sur cette question
    pour des infos techniques va sur le site sortir du nucléaire

  11. Olivier de Sud Olivier de Sud
    7 novembre 2010    

    Hier on était nombreux a continuer le combat social dans les rues de Strasbourg!!
    Aucun article ici alors que on en a avec photos dans les DNA!!

    Schlomo va d’ un mouvement a la mode a un autre!
    Tu nous a laisse tomber camarade?

  12. Marie Marie
    7 novembre 2010    

    Ce n’ est pas toi qui va te porter en défenseur de la Democratie!
    Pas après avoir tenu des propos antirépublicains comme ceux que tu as tenus hier en réponse a Laurent..
    Pas toi qui parle pour les beurs d’ Arabes de France!!
    Pas toi qui traites ceux qui défendent les valeurs humanistes de troll!!

  13. Maalox Harissa Maalox Harissa
    7 novembre 2010    

    Nucleocratie : toujours les neologismes extrémistes!!
    Schlomo tu me fais rire!
    Vraiment!
    Si des barbus qui mettent des chausettes en laine dans leurs sandalettes sont capables de publier les horaires de passage, c’ est qu’ il n’ y a , bien au contraire aucune censure!!

    D’ ailleurs si tu étais vraiment sérieux et pertinent tu nous parlerais du circuit de vie du nucléaire en Europe!
    Les filières du nucléaire!

    Tu ne fais que du catch all: récupérer tous les sujets de contestation pour surfer dessus a des fins antirépublicaines sans maitriser vraiment le sujet..

  14. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    il y a quelques années, lors des passages des Castors, les maires étaient informés apr le Préfet!
    c’est fini!
    black-out total
    même les horaires de passage de ces matières très dangereuses sont publiés par le réseau Sortir du nucléaire et plus par les autorités
    la démocratie souffre (et crève) de la nucléocratie

  15. Laurent Laurent
    7 novembre 2010    

    Les élus du peuple français n’ont pas été élus pour bloquer et mettre en danger la vie de leurs concitoyens en empêchant le transfert de matières jugées dangereuses…

    Messieurs Ries et Bigot n’ont absolument pas à se prononcer sur un sujet qui ne les concerne pas en tant qu’élus !

    En tant que citoyens peut être!
    En tant qu’élus, aucunement !!!

    Si même Schlomo connaissait l’existence de ce transport c’est que les règles démocratiques ont bien été respectées !!
    Toujours ces slogans débiles , même plus besoin de les relever tant ils sont ridicules !!
    Parler de Dictature militaire pour notre pays ou pour l’allemagne encore, comme c’est bête, comme c’est irrespectueux à l’égard des coréens du sud, à l’égard des moines birmans…

    Quant aux attaques contre les DNA..
    Ne les relevons plus !!

  16. robin robin
    7 novembre 2010    

    Alors là !!

    Elle a peut-etre la protestation sélective…………

  17. Schlomo Schlomo
    7 novembre 2010    

    il y avait des élus au passage à niveau de Hoenheim, des Verts, une socialiste et le maire de Hoenheim Vincent Debès; mais il est vrai qu’on attend la réaction des Bigot-Ries!

    ce qui est clair c’est que les transports nucléaires se font hors de toute règle démocratique; c’est le secret-défense qui couvre ça!

    comme on le dit depuis 1973 à Fessenheim, non seulement société nucléaire = société policière, mais aussi dictature militaire…

    et ne parlons pas du grave déni au droit d’informer quand les journalistes ont été pris dans la nasse policière avec les manifestants: les DNA le rapportent, mais on attend aussi la protestation de leur direction contre cette atteinte à la liberté de la presse

  18. robin robin
    7 novembre 2010    

    J’attend avec curiosité la réaction de Roland Ries,de Jacques Bigot,des élus locaux sans

    distinction de partis,ou leur absence de réaction.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.