Expo sur Gaza à Paris: la Fondation à l’origine se défend de tout parti pris

France-culture-photographies-juifs-palestiniens

France – PARIS – La Fondation Carmignac Gestion, à l’origine d’une exposition photo sur Gaza au musée d’Art moderne de Paris, a déclaré mardi ne pas avoir “vocation à prendre parti dans le conflit israélo-palestinien” après les critiques de la principale organisation juive française.

Le musée accueille jusqu’au 5 décembre une exposition “Gaza 2010” réalisée par l’Allemand Kai Wiedenhöfer, lauréat du prix de photojournalisme attribué par Carmignac Gestion, société de gestion d’actifs. On peut y voir notamment des photographies de personnes mutilées.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui estime que le photographe fait “oeuvre de propagande”, a exprimé lundi “son indignation”. “Cette focalisation contre Israël est un acte de militantisme politique que ne devrait pas accepter le musée d’Art moderne de Paris, qui est sous la responsabilité de la Ville de Paris”, considère le Crif.

Le prix Carmignac Gestion du photojournalisme créé en 2009 consiste à financer un reportage sur un thème donné, en prise directe avec l’actualité.
Dans une déclaration à l’AFP, la Fondation Carmignac Gestion indique avoir retenu le thème de Gaza en 2009. “L’angle du reportage a été proposé par Kai Wiedenhöfer au jury, indépendant, qui lui a finalement décerné le prix”, ajoute-t-elle.
“A travers ce prix, la Fondation Carmignac Gestion soutient le photojournalisme, qui souffre d’une grave crise de financement, dans le but de contribuer à préserver son rôle de témoignage, à vocation humaniste universelle”, a-t-elle souligné.
“Gage de cette absence de parti pris, le thème du prochain prix est le Pachtounistan, qui illustrera la dégradation des conditions de vie des populations locales à la suite des agressions des Talibans”, poursuit la fondation.

L’exposition ne fait pas partie de la programmation du musée d’Art moderne de Paris. Elle a lieu dans le cadre d’un contrat de mécénat avec Carmignac Gestion.
pcm/bp/far/alm/ca


AFP – 16/11/2010 – 17:03:10=

Similar posts
  • Gaza sous double confinement [...]
  • Des élus français au secours de l’apa... Des élus français au secours de l’apartheid samedi 16 mai 2020par Coordination nationale de l’UJFP Il y a 72 ans aujourd’hui, c’était la Nakba, le nettoyage ethnique prémédité de la majorité des Palestiniens de leur propre pays en 1948. En Israël, le nouveau gouvernement prépare, sans masquer ses intentions, l’annexion de la Cisjordanie au mépris [...]
  • Meyer-Habib s’en prend encore m... Mardi, 14 Avril, 2020 POUR LE DÉPUTÉ HABIB, TOUTES LES FAKE NEWS SONT BONNES POUR S’EN PRENDRE AUX GAZAOUIS Pierre Barbancey Le député Meyer Habib accuse les habitants de Gaza de ne pas respecter les gestes barrières en publiant une photo de 2017. Meyer Habib, député de la 8e circonscription des Français établis hors de France, [...]
  • Soirée littéraire à Gaza Soirée littéraire à Gaza Iyad Alasttal, le cinéaste publie chaque semaine un film qui raconte la résistance des Palestiniens de la Band e de Gaza. Celle-ci s’exprime par la volonté des habitants de mener une vie “normale” malgré les 13 ans de blocus, les privations, les tireurs d’élite israéliens et les bombardements de Tsahal. Chaque [...]
  • En période de pandémie, embargo, bloc... Lu dans l’Humanité EN PÉRIODE DE PANDÉMIE. EMBARGO ET BLOCUS, ATTEINTES À L’INTÉGRITÉ DES PEUPLES La tribune de Mireille Fanon-Mendès France Fondation Frantz-Fanon Adda Bekkouche Ancien enseignant à l’université Paris-I, Panthéon-Sorbonne une violence illégitime Mireille Fanon-Mendès France Fondation Frantz-Fanon  et  Adda Bekkouche Ancien enseignant à l’université Paris-I, Panthéon-Sorbonne Les embargos et blocus sont aujourd’hui, plus qu’hier, des agressions [...]

1 Commentaire

  1. J. MORNARD J. MORNARD
    17 novembre 2010    

    Une véritable collaboration sans frontières a vu le jour pour diaboliser Israël et Israël seulement : un Allemand, le grand capital luxembourgeois (la Fondation Carmignac, non ce ne sont pas seulement les gauchistes qui sont anti-israéliens), des Français (festival Visa pour l’image à Perpignan, Musée d’art moderne de la Ville de Paris), des Britanniques (Steidl Publishers), des Suisses (NZZ Libro, Neue Zürcher Zeitung), Hongrois, Danois, Italiens etc.

    ………………………………………………………………………………….

    Suivez ce lien :http://www.carmignac.fr/fr/index.htm

    Pourquoi Edouard Carmignac a-t-il choisi Gaza comme thème 2009 ? L’explication a été donnée aux journalistes lors du vernissage presse le 4 novembre 2010 :

    «Il est inacceptable de voir les victimes de l’une des plus terribles tragédies du siècle rester pratiquement oubliées et abandonnées de tous. Vu d’Europe, ce n’est pas parce que la réalité effroyable des camps de concentration nazis a vu le jour sur le sol de notre continent que l’on peut accepter aujourd’hui la réalité de ce qui est devenu en 60 ans, avec la radicalisation du conflit israélo-palestinien, un véritable camp d’internement des Palestiniens aux portes d’Israël. Il ne s’agit pas ici de prendre parti pour un camp ou un autre, pour un camp contre un autre, mais de montrer la réalité nue, dans toute son atrocité. Et de contribuer ainsi, non seulement au devoir de témoignage du photojournaliste qu’est Kai Waidenhöfer, mais aussi à la prise de conscience des citoyens que nous sommes tous. Ces photos choqueront sans doute, et c’est aussi leur rôle pour contribuer à faire émerger la vérité. Le prix Carmignac Gestion n’a en effet d’autre vocation que de contribuer à faire la lumière sur un sujet qui nous tient à cœur».

    Sans commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.