L’Université de Strasbourg a finalement autorisé l’information LGBT et OTR

Le 29 novembre 2010 à 18h15, l’Université de Strasbourg (par
l’intermédiaire du Directeur Général des Services) fait volte-face. Elle
revient sur sa décision, et accorde à l’association d’étudiant-e-s
Lesbiennes Gays Bi Trans et Intersexes Over the Rainbow, le droit de tenir
une table de prévention contre le SIDA à l’occasion de la Journée mondiale
de lutte contre le SIDA.

Brusquement et presque magiquement, nous remplissons soudain les
conditions préalables : le SUMPS (Service Universitaire de Médecine
Préventive et de Promotion de la Santé) nous a contacté-e-s !

Mais nous ne sommes pas dupes, nous savons pertinemment que c’est la
pression et le soutien de nombreux-es étudiant-e-s et membres du personnel
de l’université, d’associations locales et nationales, d’organisations
syndicales et politiques, et le vif intérêt de la presse qui en 72 heures
ont transformé une interdiction en autorisation.

Si nous sommes satisfait-e-s du recul de la présidence, pour autant, nous
continuons à être scandalisé-e-s des motifs invoqués pour justifier leur
refus du 16 novembre. Refus réitéré suite à notre premier communiqué de
presse le 25 novembre par un mail du Directeur Général des Services.

Nous réaffirmons la légitimité des associations militantes LGBTI
étudiantes à investir cette lutte contre le SIDA et à élaborer des
campagnes et des actions à l’attention de tout-e-s les étudiant-e-s.

Nous continuons à refuser de payer le prix de l’absence totale
d’initiative d’ampleur de l’Université à l’occasion du 1er décembre. Par
là nous ne remettons pas en cause le travail fait tout au long de l’année
par le SUMPS, mais nous relevons que pour cette Journée mondiale de lutte
contre le SIDA pas une information n’est présente sur le site de le
l’Université de Strasbourg, pas un seul mail n’a été envoyé aux
personnels, ni aux étudiant-e-s, pas une affiche n’est présente dans le
bâtiment le Patio (un des plus important du campus)… Nous persistons à
souligner que l’Université de Strasbourg n’est pas à la hauteur de ses
responsabilités.

Demain, le SUMPS sera présent à nos côtés, ce qui n’était pas initialement
prévu.

Le rassemblement de protestation contre l’interdiction n’a plus raison
d’être, nous invitons toutes et tous à passer à la table de prévention où
seront distribués préservatifs et dépliants.

Nous remercions tout-e-s celles et ceux qui ont manifesté leur solidarité.

Nous restons vigilant-e-s, tant la liberté d’expression des associations
dans notre Université semble relever de critères plus aléatoires et
arbitraires que raisonnables et justifiés.

Nous regrettons ce temps perdu à convaincre la présidence de l’Université
de Strasbourg de la nécessité qu’une association LGBTI puisse être visible
(à quand enfin une campagne à destination des personnes LGBTI ?) et
distribuer des préservatifs et des dépliants.

Faisons de ce 1er décembre une vraie journée de mobilisation avant 364 autres… Dans le hall du Patio de l’Université de 12 h à 18 h et au
rassemblement initié par AIDES 67, place Kléber à 19 h.

Les membres d’Over the Rainbow, association LGBTI des campus et lycées
d’Alsace

Similar posts
  • Deux regards sur Pierre Pflimlin Archives: [...]
  • “Le Chaudron des Alternatives&#... COMMUNIQUE de PRESSE en Français et en Allemand VERSION FRANCAISE : Le 19 octobre 2021, A l’attention de nos correspondant.e.s de presse, de part et d’autre du Rhin, En Alsace, à l’attention des élu.e.s de la ville de Plobsheim, de l’Eurométropole, de la ville de Strasbourg et les deux communautés de communes: C.C. du Ried [...]
  • La face cachée de Pierre Pflimlin, pa... [...]
  • 14 ème manifestation contre le passe ... Encore deux vidéos censurées par Facebook! InterQG 67 Un homme en uniforme de gendarme interpellé en fin de manifestation [...]
  • Manifestants gazés au début de la Mar... Arrivée de 14 cars de police rue du 22 novembre La préfète du Bas-Rhin annonçait la couleur dès 17 h, où pas moins de quatorze véhicules de police stationnaient devant Kohler-Rehm, en prévision de la seconde Marche aux flambeaux organisée par les anti-passe et anti obligation vaccinale. La préfète avait interdit l’usage de flambeaux, comme [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.