Vive la révolution arabe démocratique!

Éditorial Par Patrick Fluckiger (L’Alsace)

Dans la nasse

le 30/01/2011 à 00:00

Hosni Moubarak est dans la nasse.
Ce n’est pas en nommant vice-président le chef du renseignement qu’il s’attirera les grâces de son peuple !
Son geste prépare peut-être une exfiltration.
Mais pas plus qu’en Tunisie, la rue ne se satisfera d’un simple changement de personne.
Elle réclame la fin de la corruption et de la dictature.

Moubarak a eu hier le soutien du roi Abdallah d’Arabie – qui héberge déjà Ben Ali – et celui de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne.
L’Arabie Saoudite se fait le porte-parole des régimes arabes pour empêcher tout changement.
Abbas, quant à lui, prend en compte les enjeux géopolitiques.
Le Palestinien craint que la déstabilisation de l’Égypte renforce encore le poids d’Israël dans cette partie du monde, et aussi qu’elle profite au Hamas.
Pour l’instant, Le Caire participe au blocus autour de la bande de Gaza.
Et c’est le nouveau vice-président Omar Souleimane qui gère ce dossier…

Les calculs du roi Abdallah et de Mahmoud Abbas sont voués à l’échec.
Comme en témoignent les manifestations des derniers jours en Algérie, au Yémen ou en Jordanie, la colère monte dans l’ensemble du monde arabe contre des dirigeants prédateurs, sourds, brutaux, majoritairement vieux, et globalement inintelligents.
Ils resserrent les rangs entre eux par instinct grégaire et de survie. Cela n’empêchera pas les peuples de continuer à manifester pour la justice et la démocratie.

En ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, il est temps également de voir évoluer la politique arabe.
L’agressivité de Nasser à l’égard d’Israël n’a pas payé.
Inversement, l’alignement de ses successeurs Sadate et Moubarak sur la politique de Washington et de Tel Aviv s’est révélé désastreux.
Entre ces deux voies opposées il y en a une qui a été peu explorée : celle d’une vraie solidarité arabe avec le peuple palestinien et d’efforts réels pour peser face aux États-Unis, favorables aux seuls intérêts israéliens.
Mais il n’est pas facile d’élever la voix, dans le concert international, quand on affame ses peuples et qu’on a besoin de l’aide américaine pour survivre.

le 30/01/2011 à 00:00 L’Alsace.

Similar posts
  • Strasbourg: deux manifs, sinon rien, ... Alors que le premier ministre Castex était à Strasbourg à l’Hôtel de ville, avec la maire, puis en milieu universitaire, avec le président de l’Unistra et des étudiants triés sur le volet, deux manifestations se sont déroulées en dehors de l’ellipse insulaire toujours interdite par la préfète Josiane Chevalier au profit de la consommation par [...]
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.