Overdose de courant électrique, avec les DNA

Les Dernières Nouvelles d’Alsace font très fort ce vendredi 15 avril, dans le cahier région.

Alors que l’inquiétude des Alsaciens grandit depuis l’accident nucléaire de Fukushima, et que des collectivités se prononcent pour l’arrêt de la centrale de Fessenheim, tout se passe comme si le Journal accompagnait le lobby électrique pro-nucléaire.

Qu’on en juge. Pas moins de quatre références, en sept pages, à ce qui depuis longtemps n’est plus la “fée électricité”.

http://bibliorare.com/vente-pierre_beres26.pdf

Page 2:

Le journaliste Franck Buchy fait dans la métaphore.

“Ambiance électrique au Conseil général du Haut-Rhin”

“La tension ….est encore montée d’un cran…” Hier, le nucléaire,…”

L’ambiance électrique …ne doit rien au nucléaire, mais tout aux élections cantonales”

Voire!

[…]

“Tous les ingrédients d’une fusion à froid sont réunis. Résultat, les deux premières plénières de la mandature n’ont jamais été aussi chaudes“.

Plus sérieux

“Autre dossier brûlant, l’avenir de la centrale nucléaire de Fessenheim…l’occasion pour Charles Buttner de désamorcer le sujet..”.”

“…le maire de Folgensbourg… demande l’arrêt de la centrale pendant trois mois…”

“La majorité ‘exige’ de son côté qu’EDF apporte plusieurs réponses concrètes et rapides dont le renforcement de la digue et la multiplication des dispositifs de refroidissement.

Le conseiller général Jean-Jacques Wéber affirme que :

“Fessenheim ne présente pas de danger supérieur à ce qu’on peut accepter…

Enfin, il est question de fusionner” les deux textes”…

fermez fessenheim strasbourg f2cphoto

Page 5

Odile Weiss affole le consommateur:

Et si l’électricité venait à manquer? titre-t-elle!

“…la fermeture des sept centrales nucléaires allemandes pourrait sérieusement perturber le réseau européen de transport d’électricité l’hiver prochain”

On sait que Angela Merkel, contrairement à notre président, a suspendu le fonctionnement de centrales en attendant des expertises. Et il n’est pas sûr qu’elles seront remises en fonctionnement. Heureux Allemands!

Chez nous, c’est sûr, le nucléaire est propre, et pas dangereux…

On apprend que (traîtres teutons!)”...l’Allemagne produira moins d’électricité l’hiver prochain, au moment où, période de chauffe oblige, on en aura le plus besoin“.

On envoie les troupes françaises rive droite pour contraindre les “Boches” à remettre en marche les centrales?

Si ce n’est pas faire de la propagande pour le nucléaire, ça, en affolant l’Alsacien qui se voit déjà frigorifié, et ne pourra plus y penser chaque matin en se rasant,je suis président de l’IRSN!

 

“…les sept centrales…représentent ensemble 5 % de la production électrique germanique”

Et M. Bortoli, de RTE (Réseau de Transport Électrique) de nous inquiéter:

‘”On pourrait alors être obligés de procéder à des délestages” pour éviter que le réseau ne disjoncte.’

Et M. Merckling, directeur du groupe d’exploitation Alsace d’enfoncer le clou:

“…il faut, “un renforcement très important des capacités de transport et de connexion”…

Encore des lignes à haute tension dans le paysage!

centrale hydraulique de Fessenheim f2cphoto

Encore en page 5, sous l’article précédent, un autre titre:

5 % de courant en plus

On apprend que “Après un recul inédit de 3 %, en 2009, dû à la crise économique, la consommation d’électricité est repartie à la hausse l’an dernier en Alsace. RTE a fait le calcul : elle a progressé de 5 %”!

Après des chiffres de la consommation industrielles, on apprend que

La plus forte progression revient en fait aux clients particuliers (catégorie qui comprend aussi les services publics); + 9 ,1%

Mais pas de panique!

Cette progression de la consommation électrique a été facilement absorbée. Et pour cause: la production électrique de l’Alsace a augmenté de plus de 20 % en 2010“.

“…la centrale de Fessenheim (qui représente 57 % de l’énergie produite en Alsace) et les centrales hydroélectriques ont retrouvé l’an dernier un rythme normal.

En 2009, il y avait eu un arrêt de Fessenheim, et peu d’eau dans le Rhin.

On remarque la stricte logique productiviste de tout ça. Pas un seul instant, n’est posée la question de la pertinence d’un modèle industriel et de consommation qui table sur l’augmentation exponentielle de la consommation de courant électrique!

Voir, par exemple, les gadgets électriques dans vos cuisines…Toujours plus!

CSFR: arrêt définitif de la centrale de Fessenheim f2c photo

En Page 7, enfin, du même cahier des DNA

Ce titre qui en rajoute une dose:

Mulhouse/ Au musée EDF Electropolis

Une pub pour Muséogrames : une histoire à jouer

Muséogames, c’est l’extraordinaire aventure du jeu vidéo…

Si avec tout ça, vous n’êtes pas branché et au courant, que faire de plus?

Casser la gueule aux irresponsables écolos qui veulent fermer Fessenheim?

Ou alors, se rassembler lundi 25 avril de 12h05 à 12h35 sur le Pont de Kehl, au milieu, juste à l’endroit où les particules radioactives se sont heurtées (ah, mais) au mur français qui les a renvoyées vers Tchernobyl…

Le même jour, la même opération se fait sur tous les ponts du Rhin. Qu’on se le dise!

Similar posts
  • Soutien au peuple chilien à Strasbour... [...]
  • Ziad Medoukh: Gaza, une ville enfermé... Gaza , une ville enfermée mais une ville qui impressionne ! Ziad Medoukh Il est difficile pour un observateur étranger de comprendre la situation actuelle dans la bande de Gaza, une région en souffrance permanente, mais une région qui continue à s’accrocher à la vie malgré tout. Souvent les médias étrangers parlent de la bande [...]
  • General Electric Belfort General Electric Belfort from feuille de chou on Vimeo. Près de 3000 personnes étaient rassemblées vers 14 h devant la Maison du peuple de Belfort par un temps de plus en plus pluvieux. Après le discours d’une responsable CGT, le cortège est parti vers l’usine General Electric, avec la CGT, les Gilets jaunes, le PCF [...]
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.