“On n’est pas couché”, on a tort!

En zappant il y a quelques jours, je suis tombé sur le début d’une émission que je ne regarde jamais.

On a voulu vous donner à voir l’émission. Mais voici ce qu’on trouve à la place: vidéo non disponible; Tiens, tiens!

http://on-n-est-pas-couche.france2.fr/index.php?page=accueil

J’ai fait un effort, pendant un dizaine de minutes, avant d’éteindre le poste, écœuré.

Insupportables, le ton et la gestuelle speedés de l’animateur, son sourire de commande niais perpétuel .

Insupportables, les applaudissements du troupeau de figurants dans le studio, applaudissant à tout rompre au signal.

Insupportables, les vannes guignolisées balancées à toute allure sur des sujets politiques divers, traités comme du divertissement, y compris la mort par exécution extra-judiciaire de Oussama Ben Laden.

Insupportable le racisme.

Insupportable le rire perpétuel de l’anguille Zemmour [de la honte], orthographié d’ailleurs Zeymour: ça fait plus juif?

Insupportable enfin, plus encore, la présence de gens qu’on estime d’habitude, et dont on se demande ce qu’ils font ici, Richard Bohringer, Éva Joly et pire encore, Gisèle Halimi! Et Cette dernière ne riait pas moins que les autres guignols présents dans ce spectacle dégradant.

 


Similar posts
  • Marianne Ostwald, par Liselotte Hamm ... [...]
  • Littérature et révolution en Alsace a... Charles Fichter au Centre culturel alsacien, présenté par Jean-Marie [...]
  • Hommage à Denise Haas Denise [...]
  • Un éditorial du rédacteur en chef des... Rédacteur en chef des DNA et de l’Alsace Groupe EBRA (m’en tombent) On conseille à l’éditorialiste-chef des DNA de porter des lunettes ou d’acheter des jumelles. En effet s’il a bien vu “plusieurs milliers de policiers solidement armés“, il n’a compté que “quelques centaines de de protestataires“… (“plus ou moins véhiculés“) ? Que celui-celle qui [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... Comme chaque année, le 14 février, Georges Yoram Federmann avait donné rendez-vous place de la République à Strasbourg le jour de la Saint-Valentin, afin de commémorer, non l’amour, mais le massacre des juifs de la ville en 1349, accusés d’avoir empoisonné les puits et d’être responsables de la peste qui sévissait dans toute l’Europe. En [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.