De tout, un peu: 13/job/malotru/lds/Weckel

900 connexions hier

Superstitions

On est le vendredi 13 mai. Les jeux à gratter et autres vont remplir les caisses de l’État..

Chomdu

Il y en a un qui a gagné son emploi futur éventuel au Canard Enchaîné, si jamais son boulot actuel, ne marche pas trop bien.

C’est le communiquant (comme son nom l’indique) qui a inventé le concept (anglo-étasunien, forcément…) qui prétend donner du boulot aux très nombreux (23,9 % selon le Chournal) chômeurs du Neuhof et des autres quartiers dits “sensibles“.

contrepet

Ce monsieur (ou cette dame), peu sensible à l’art du contrepet, a en effet appelé l’entreprise Job Zone!

Faut vous faire un dessin?

Un doigt d’honneur?

Malotru

Un troll commentateur de ce blog m’a reproché de ne pas avoir nommé tel Conseiller général présent hier (et visible sur les photos) au dévoilement de la plaque pour Menachem Taffel, sur une portion du quai Pasteur (et non la totalité comme feint de le croire la (13 A) droite strasbourgeoise.

L’explication est simple comme bonjour!

C’est justement que ce monsieur a très soigneusement omis de me saluer, et même a fait des efforts désespérés pour ne pas croiser mon regard, alors même qu’il était à côté de moi.

Ridicule!

Les élus de droite présents (comme ceux de gauche) sont mille fois plus polis que cet incendiaire de bennes à ordures…

En direct de la (13 A) droite strasbourgeoise

Pour ceux qui croient à tort que la droite strasbourgeoise est seulement islamophobe, sortons des caves leur prose consécutive à la publication d’un texte du cercle Menachem Taffel annonçant le quai du même nom inauguré hier. Où l’on comprend que le seul bon communautarisme est celui qui ne se dit pas comme tel, le franchouillard.

Encore du “communautarisme“…judéo-protestant, cette fois…

Michel Weckel invité par le Bnaï Brith

Michel Weckel, responsable protestant des relations inter-religieuses, était invité par le Bnaï Brith, hier soir à la Communauté israélite de Strasbourg, après la parution de son livre La joie venait après la peine.

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/23572

On y reviendra, avec l’enregistrement audio de l’essentiel de la conférence et du débat.

Michel Weckel Bnai Brith 1

Michel Weckel Bnai Brith 2

Similar posts
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]
  • Manifestations pour le droit au logem... Hier, les Dernières Nouvelles d’Alsace n’ont rien vu des quatre manifestations place Kléber! 150 à 200 manifestants pour le droit au logement avec des SDF, des squatters, des Gilets jaunes qui ont défilé ensuite, un rassemblement pour la Palestine au pied de la statue Kléber, un autre d’Alsace-Syrie à 17h et Extinction Rébellion contre la [...]
  • Pierre Pflimlin, le retour (dans les ... Les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce samedi 27 juin 2020 s’intéressent à Pierre Pflimlin à l’occasion de l’anniversaire de sa mort il y a vingt ans. Le Journal, dans un petit papier non signé feint de s’étonner qu’aucune biographie complète n’existe sur l’ex- maire de Strasbourg et dernier président du Conseil de la IVe République [...]
  • 30 juin: soignantes et soignants à no... [...]
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs Communiqué de presse du 24 juin 2020 Les membres du collectif le chaudron des alternatives et des collectifs alliés opposés à l’implantation d’Amazon en Alsace continuent d’affirmer leur opposition à l’implantation d’Amazon dans la commune de Dambach-la-ville (Bas-Rhin) pointant ses conséquences irréversibles sur l’emploi local et le dérèglement climatique. Ce communiqué de presse fait suite [...]

25 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    16 mai 2011    

    ça n’a rien à voir avec l’État
    ce n’est pas l’État qui va démanteler les centrales nucléaires, ce sont des travailleurs et des entreprises

  2. 16 mai 2011    

    «C’est aux prolétaires d’achever la destruction de l’État rongé par le capital», votre phrase laissait à penser que le but immédiat du prolétariat était la destruction de l’État. Or il s’agit chez le jeune Marx de substituer un État à un autre, mais de façon provisoire. Il s’agissait, pour moi, de souligner la séquence prévue initialement par Marx : destruction de l’État bourgeois pour le remplacer momentanément par État prolétarien. Le projet du Marx du Manifeste était de laisser se développer les forces productives pour que le prolétariat puisse cueillir les ” bienfaits ” de la révolution bourgeoise comme un fruit mûr, ce projet résultant de son analyse historique de la concentration des moyens de production dans les pays les plus en pointe industriellement. Marx reviendra plus tard sur cette conception dans son projet de réponse à Vera Zassoulitch. Je me rend bien compte que dans cette discussion, nous sommes forcés d’en passer par des raccourcis qui peuvent être différemment appréciés par le lecteur. Mais enlever un mot et tout se dépeuple, c’est ainsi qu’il est heureux que vous ayez l’adjectif “bourgeois” au mot ” État ”
    : « mais l’État (bourgeois) est toujours à détruire ».

    J’essaye d’avoir une vision du dépérissement de l’État dans un monde nucléarisé. La nucléarisation du monde occidental a hypothéqué les chances d’une émancipation de l’homme, dans la mesure où les centrales nucléaires constituent une menace pour notre survie même. Or il s’agit, dans le cas du nucléaire en France, d’arrêter et de sécuriser les matériaux fissibles au plus vite. Et en dans cet esprit, je ne vois pas pour l’instant d’autres moyens que d’en revenir à la puissance étatique, puissance qui dans l’instant, paraît la plus à même à mener cette tache à terme. Ce ne sera pas à la Tunisie de nous aider à nous sortir du cauchemar nucléaire, pour prendre un argument limite. Il en revient donc à l’État nation français de prendre ses responsabilités. C’est dans ce cadre que je vois la survie de l’État, il n’est pas nécessaire que ce dernier soit «bourgeois». Et croyez moi, ce n’est pas une perspective qui m’enchante particulièrement. Ce n’est peut-être pas un scénario obligé, si vous avez un avis sur la question…

  3. Schlomo Schlomo
    15 mai 2011    

    vous lisez mal ce passage qui se situe après la révolution, puisqu’il est dit “Le prolétariat se servira de sa suprématie politique..;”, donc il s’agit de la phase jadis appelée “dictature du prolétariat”, c’est à dire une situation où le prolétariat se constitue en classe dominante parce qu’il a renversé le pouvoir politique de la bourgeoisie, mais pas encore son pouvoir économique, d’où la suite…donc il s’agit bien de détruire l’État bourgeois, de lui substituer un État prolétarien provisoire, destiné à dépérir comme le dira Lénine dans l’État et la révolution, pour arriver à une absence d’État;
    mais aujourd’hui on ne dirait plus les choses dans ce vocabulaire daté et salopé par la dictature stalinienne; mais l’État (bourgeois) est toujours à détruire; voyez xe qui se passe quaznd les révolutionnaires omettent cette tâche ou ne la font qu’à demi: Chili, 1973, ou Tunisie 2011…

  4. 15 mai 2011    

    «c’est aux prolétaires d’achever la destruction de l’État rongé par le capital», c’est ce que dit monsieur Schlomo. Pour Marx, il me semble que par moments c’est un peu différent : « Le prolétariat se servira de sa suprématie politique pour arracher petit à petit tout le capital à la bourgeoisie, pour centraliser tous les instruments de production entre les mains de l’Etat, c’est-à-dire du prolétariat organisé en classe dominante, et pour augmenter au plus vite la quantité des forces productives ». Comme je comprends ce passage, il n’est nullement question d’achever la destruction de l’État rongé par le capital, au contraire.

    Pour l’extrait de Marx, voir le Manifeste, et puis Marx n’a pas toujours raison…

  5. Schlomo Schlomo
    15 mai 2011    

    pour augmenter encore la plus-value patronale

  6. Arlette à Malibu. Arlette à Malibu.
    15 mai 2011    

    SAVEZ VOUS pourquoi le prix de la force de travail est en baisse cher monsieur?

    Il ne s’agit pas de faire bosser les allocataires gratuitement( tous ne sont pas chômeurs vous êtes très mal renseignés !) ..

    Vous êtes caricatural !

  7. Schlomo Schlomo
    15 mai 2011    

    comme toujours, ceux qui n’ont que leur force de travail à vendre; et le prix de la force de travail est en baisse, or ce n’est qu’un début si on en croit ceux qui voudraient faire bosser les chômeurs gratuitement 5 heures par semaine;
    demain, on rétablit le servage, puis l’esclavage?

  8. Arlette à Malibu . Arlette à Malibu .
    15 mai 2011    

    On peut savoir qui sont les prolétaires aujourd’hui?
    Ceux qui touchent les diverses allocations versées par le Welfare state? Ils seraient les premiers à disparaitre en cas de retrait de l’État.. Vous faites le jeu des ultra libéraux , où il est prouvé que décidément votre statut d’idiot utile vous va comme un gant..

    Un fonctionnaire antiétatique qui manifeste quand même pour que l’État continue à lui verser sa retraite de commis !

  9. Schlomo Schlomo
    15 mai 2011    

    c’est aux prolétaires d’achever la destruction de l’État rongé par le capital
    qu’un fonctionnaire soit anti-étatique, n’est qu’une illustration de ce que le capital produit ses propres fossoyeurs, selon la phrase bien connue de Marx

  10. 15 mai 2011    

    La question n’est pas tant la destruction de l’État que les conditions de sa destruction. Nous observons depuis plusieurs décennies les forces du commerce à l’assaut du monopole d’État. Cet assaut est loin d’être ce qu’on appelle un assaut prolétarien. Nous pouvons concevoir que l’État-nation ne constitue pas une panacée universelle en soi, mais il peut s’avérer encore utile. Il est possible qu’il puisse servir l’intérêt des populations sous certaines conditions. Maintenant, quant à être fonctionnaire et prôner la destruction de l’État… il faudrait que je relise Malatesta.

  11. Schlomo Schlomo
    14 mai 2011    

    c’est un élément supplémentaire d’information du lecteur
    tu peux même calculer le prix de la page comme ça…

  12. Arlette à Malibu ° Arlette à Malibu °
    14 mai 2011    

    Vraiment?
    Vous ne trouvez pas cela un peu facile comme réponse??

  13. Schlomo Schlomo
    14 mai 2011    

    c’est si con que ça ne mérite que le mépris du silence…

  14. Arlette à Malibu Arlette à Malibu
    14 mai 2011    

    Et ce genre de messages qui émanent directement d’un cerveau malade d’extrême droite ne sont même pas censurés .. Et le boss de ce site prend même le soin d’y répondre par un de ses plus longs commentaires !! Comme si ce genre de délire morbide et dégueulasse méritait que l’on s’y arête !

    Mettre sur un même plan le libéralisme et le nazisme est tout simplement une honte et le propriétaire de ce site , pris comme il l’est dans ses rapprochements outranciers et dans ses petites provocs à deux balles ne s’en rend même plus compte !!
    Et de se faire le complice volontaire ou involontaire de cette insidieuse et perverse concurence des mémoires .. Et de ne pas réagir face au bon vieil antisémitisme de droite qui consiste à voir en la révolution communiste une main mise d’un pseudo complot juif universel .. Staline n’était pas juif que je sache , ni Beria… iL aurait été bienvenue de le rappeler à cet internaute sénile…

    Pour schlomo , des millions de victimes ca ne compte pas , je cite ” ce n’est pas le nombre de millions de morts qui compte, mais la nature même de l’entreprise ” … Comprendre : on peut tuer des millions de gens , tant que c’est au service d’une idéologie qui se veut émancipatrice… Schlomo rappelle qu’il ne faut pas comparer les meurtres de masse commis par les nazis de ceux commis par les communistes ( trotsky aussi a créé des camps .. et fidel et les autres .. ) , certes , et je suis d’accord avec lui, mais pourtant il s’empresse d’abonder dans le sens de cet internaute en évoquant on ne sait pour quelle raison le sort des africains victimes du commerce triangulaire ( et avant cela victimes des caravaniers arabes ) ou des indiens d’Amérique ( ??? ) avant de rappeler qu’il est contre la concurence des mémoires !! Il fallait oser !

    ” il s’en était pris à ceux qu’il qualifiait de « koulaks » paysans supposés riches et exploiteurs, MAIS son système a frappé des millions de personnes qui n’appartenaient pas à ce groupe ” : faut il comprendre par là que l’extermination des koulaks était normale ? Rassurez moi Schlomo , ce n’est pas ce que vous vouliez dire…

    Quant au dernier paragraphe de Schlomo il est à graver dans le marbre : l’auteur de ce site y reconnait enfin que ceux qui s’en prennent à la politique de l’état d’Israël sont mus par un antisémitisme certain

    cqfd

  15. Schlomo Schlomo
    14 mai 2011    

    ces cadavres dont on parle ne sont communautaires que parce trop naturellement les gens proches se mobilisent plus pour les leurs
    ce n’est pas mon cas, car je suis présent aussi bien pour les Tchétchènes que pour les Bosniaques ou les Arméniens ou les Palestiniens ou tout autre peuple; pour quelles raisons croyez vous que je me suis mobilisé lors de la guerre du Vietnam? je ne suis pas vietnamien et pourtant; c’est pour des motifs universalistes que ces combats doivent être menés; donc l’initiative de Fédermann est heureuse…

  16. Michel F. Michel F.
    14 mai 2011    

    Que vous accordiez une importance plus grande aux crimes nazis du fait que 4 membres de votre famille en ont été victimes prouve bien que nous naviguons ici en plein communautarisme… voire même en plein clanisme.

    Que vous ayez eu à souffrir directement dans votre chair du nazisme n’en fait pas forcément un mal plus grand que les autres. La volonté d’exterminer un peuple pour ce qu’il est n’est pas une invention nazi. Rien que pour le 20ème siècle, il fut d’abord un fait turc perpétré contre le peuple arménien. Il aura pourtant fallu attendre que les Juifs subissent le même sort pour que la notion de crime contre l’humanité soit invoquée… Les Arméniens ne sont-il pas membre de la communauté des hommes à part entière ?

    Voyez-vous, le communautarisme, c’est ça : lorsque Federmann commémore les victimes des crimes nazis. Par exemple, personne n’aurait taxé de communautarisme le fait que Federmann commémore les victimes des crimes ottomans.

    Personnellement, par mes origines familiales, les crimes communistes me touchent plus directement. Pour cette raison, je me garderai bien, comme vous le faites, de les relativiser en les justifiant au nom de mobiles soi-disant louables. Je ne vois pas en quoi, une famine sciemment organisée à l’échelle de toute une contrée comptant plusieurs millions d’âmes encerclés de tanks et de gardes et poussant les derniers survivants jusqu’au cannibalisme, offre un contour moins horrible que les crimes nazis.

    Et voilà que je nous surprends à nous envoyer nos cadavres familiaux ou communautaires à la figure… J’en ai honte… Stupide réflexe complètement improductif qui ne fait qu’entretenir la rancœur dans le cœur des hommes. Et ceci par la faute de Federmann… Décidément, cette initiative est vraiment malheureuse.

  17. Schlomo Schlomo
    14 mai 2011    

    vous ne m’apprenez rien

    mais avant le 20e siècle, quid de la déportation des noirs d’Afrique dans le commerce triangulaire?

    vous voyez, rien qu’avec cela on échappe à votre accusation de “communautarisme juif”

    et l’épuration ethnique des nations indiennes aux USA?

    je ne peux vous laisser dire que le “communisme” (le stalinisme en réalité) a été plus monstrueux que le nazisme, même si je déteste la compétition mémorielle

    le but des ces deux idéologies meurtrières incarnées n’était pas du tout le même; et ce n’est pas le nombre de millions de morts qui compte, mais la nature même de l’entreprise

    le nazisme avait pour objectif l’éradication totale de tous les juifs, hommes, femmes, enfants, c’est pourquoi on le qualifie de crime contre l’humanité

    éliminer un groupe humain non pour ce qu’il a fait mais pour ce qu’il est; or le but de Staline n’a jais été d’éliminer en tant que tel un groupe humain quel qu’il soit; il s’en était pris à ceux qu’il qualifiait de “koulaks” paysans supposés riches et exploiteurs, mais son système a frappé des millions de personnes qui n’appartenaient pas à ce groupe, et finalement n’importe qui a pu être frappé; y compris des milliers de communistes; il a même dû libérer tardivement l’élite des génraux soviétiques pour vaincre Hitler

    quoique vous disiez, l’entreprise mémorielle de mon ami Georges Yoram Federmann (qui n’est pas seul dans le cercle Menachem Taffel, qui compte aussi des Allemands, non juifs) ne s’arrête pas aux juifs

    si vous aviez été présents, ces jours derniers, vous l’auriez entendu joindre aux juifs, les sourds-muets allemands, dès 1933, les malades mentaux, les vieux, tous allemands, non juifs, les homosexuels et les Roms (Sintis en Allemagne) qui ont été les frères de misère des juifs, et dont les noms sont lus au Yom Hashoah

    il faut croire que le rappel du génocide des juifs, des Roms ne suffit pas à éviter que contrairement au “plus jamais ça” cela recommence, comme on l’a vu au Rwanda, ou en Bosnie avec les milliers d’hommes assassinés par les milices serbes sous l’œil impassible des soldats néerlandais; M. Morel vient de publier un énorme livre sur ce génocide en afrique, il était présent le jour de l’inauguration du quai Menachem Taffel; on ne se préoccupe donc pas seulement des juifs, et il n’y a aucun communautarisme dans ces rappels nécessaires

    non, nous ne sommes pas tous coupables!
    il ne manquerait plus que ça de rendre les victimes et leurs descendants coupables des crimes commis contre leurs pères!
    4 membres de ma famille paternelle sont morts victimes du nazisme: de quoi suis-je coupable?

    quant à l’antisémitisme, il semble, malgré la concurrence de l’islamophobie, qu’il se porte encore assez bien, hélas, et qu’en plus une nouvelle source de cette haine antijuive puis antisémite soit en pleine forme, celui provoqué par la politique criminelle de l’État qui se dit “juif”, contre le peuple palestinien: aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la Nakba, l’épuration ethnique de 750 000 Palestiniens chassés en 1948 de leur pays quand ils n’ont pas été assassinés par Israël

  18. Michel F. Michel F.
    14 mai 2011    

    Sachez que tout le 20ème siècle fut un siècle de déportation et d’internement.

    Les communistes ont été sur ce point les premiers et les plus monstrueux, je dirais même les plus méticuleux dans l’épouvante. L’innombrable multitude des victimes des régimes communistes est tout simplement abyssale. L’horreur a atteint ici son point culminant. On est pris de vertige devant la perfection dans l’ignominie dont firent preuve tous les régimes, sans exception, se réclamant du progressisme utopique. Mais le libéralisme n’est pas exempt non plus de sa part de crimes… plus insidieux ceux-là. Et ce n’est sans doute pas un hasard si le terme de libéralisme risque bientôt d’être synonyme d’apocalypse écologique. Le nazisme n’est donc pas la seule mauvaise expérience dont il est nécessaire de se souvenir. Toutes les idéologies se réclamant de l’utopie progressiste (celle-là même dont vous vous réclamez) doivent aussi être jugé à l’aune des crimes abominables qu’elles ont légués en souffrance à l’humanité.

    Bref ! La focalisation de certaines personnalités juives autour des crimes nazis uniquement peut ainsi s’interpréter comme une forme de communautarisme, c’est à dire la marque d’une incapacité à s’ouvrir aux souffrances de l’humanité tout entière, et ce dans ce qu’elle a d’universel. Ce sont toutes les victimes, quelles que soient leurs origines, d’hier et d’aujourd’hui (en Palestine notamment, mais aussi ailleurs) que nous devons commémorer… et pas seulement celles de confession juive.

    C’est en ça qu’il peut y avoir parfois soupçon de communautarisme. En effet, pourquoi Federmann ne semble vouloir commémorer que les victimes juives ? Pourquoi ne pas y inclure aussi les millions de victimes des commissaires politiques soviétiques. Serait-ce parce que nombreux d’entre eux étaient Juifs ? Victimes ici, bourreaux là-bas… Il est ainsi plus facile de pleurer sur les crimes des autres que d’assumer sa part de culpabilité. « No one is innocent » Nous sommes tous coupables…

    Personnellement, je me refuse à penser en termes de compétition mémorielle, car elle est source de discorde. C’est pour cela que je juge l’initiative de Federmann inopportune. Et je crains surtout qu’elle finisse par nourrir un nouvel antisémitisme dont Dieudonné en est l’incarnation la plus évocatrice.

  19. l'Adroit Strasbourgeois l'Adroit Strasbourgeois
    13 mai 2011    

    Monsieur Federman défend la mémoire et la mémoire est universelle !
    Il n’impose rien à,personne , il permet juste à qui le veut bien d’avoir toujours présent à l’esprit ce qui s’est passé pas loin d’ici… Innommable.. La grandeur d’une action ne se mesure surement pas par le nombre de personnes qui y participent… Je ne pense pas qu’il s’agisse de culpabiliser qui que ce soit.. Qui donc serait coupable de cela à Strasbourg à l’heure actuelle ? Il s’agit juste de rendre hommage aux victimes de la folie nazie et par ce biais à la mémoire !
    Monsieur Federman a consacré une grande partie de sa vie à tout cela ! Si l’envie vous vient de rendre hommage aux victimes de la main noire afin d’être ” plus positif ” et bien allez y , faites , au lieu de palabrer !

    Et puis bien au contraire , rappeler les crimes nazis permet justement d’aborder les questions liées à l’immigration de manière neutre mais avertie ! Monsieur federman n’est pas du genre à faire des amalgames entre la droite et le nazisme , il est bien trop éclairé et conscient pour s’abaisser à faire ce genre de provocation ( que d’autres ne se privent pas de faire je vous l’accorde , je ne vise personne )! Ce fut même un des premiers , à strasbourg à évoquer, en compagnie de Didier Daeninckx les liens qui existent entre une certaine gauche ( extreme ) et l’antisémitisme ! Ceci dément votre belle argumentation !

    Nous avons le droit de nous penser cosmopolite et étranger à la beaufitude flagrante.. C’est justement cela qu’être français pour nous , cet idéal universel , qui semble vous dépasser..

    Quant à votre manière d’insister sur votre non culpabilité elle pourrait presque nous amener à penser que quelque part , dans le fond, vous devez vous sentir coupable de quelque chose ..

    Quant à Schlomo, avec qui j’étais presque d’accord pour une fois , pourquoi tendre la perche à ce monsieur par cette phrase ” est ce de notre faute si les xénophobes d’en haut mettent leurs pas dans les pas de ceux qui dans les années trente ont conduit notre pays à la catastrophe ” ?? Non le gouvernement actuel n’a rien à voir avec celui de Vichy ! Cela s’appelle du révisionnisme et peut avoir pour conséquence de minimiser en la relativisant l’horreur de ce que fut le gouvernement de Vichy !

  20. Schlomo Schlomo
    13 mai 2011    

    j’ai été payé par l’État comme fonctionnaire; je n’ai pas travaillé pour l’État, mais pour l’instruction publique;
    les libéraux ultra disent vouloir le moins d’État possible, mais en temps de crise financière, les banques sont renflouées par l’État c’est à dire par les salariés et autres contribuables!
    comme le disait le père Engels, “en dernière analyse, l’État n’est qu’une bande d’hommes armés”, un apapreil d’oppression d’une classe sur une autre: à détruire (tout État!)
    l’incohérent n’est pas celui que vous croyez…

  21. Walid Walid
    13 mai 2011    

    ” l’État est une machine parasite à détruire ” dit celui qui a travaillé pour l’Etat toute sa vie !
    vous êtes vraiment minable !

    Et puis le concept d’ état parasite c’est carrément un concept ultra libéral , vous êtes vraiment ridicule monsieur!

    Vous arrive t’il d’avoir une pensée cohérente?

  22. Schlomo Schlomo
    13 mai 2011    

    je suppose que cet endroit a été choisi à cause de sa proximité avec les faits criminels qui se sont déroulés au sein de l’hôpital pendant l’annexion nazie

    il est grave de traiter l’entreprise deu cercle menachem taffel de “communautariste”; les juifs sont citoyens français avec tous les droits des autres français depuis la révolution; donc si on maltraite les juifs ou les Roms, ce devrait être l’affaire de tous les citoyens sans distinction; c’est pourquoi le conseil municipal de Strasbourg qui représente les citoyens et est lui-même composé de citoyens divers, a décidé de donner ce nom à cette portion de quai

    cela poursuit l’œuvre précédente qui a marqué par des plaques des lieux juifs historiques à Strasbourg; de même d’autres faits historiques sont inscrits dans la ville, comme par exemple le char Zimmer, ou des monuments aux morts

    je ne vois pas qui vous visez avec votre équation simpliste

    vous n’aimez pas qu’on rappelle des faits historiques liés au nazisme; or depuis le livre de paxton en 1970, il y a chaque année avec l’ouverture d’archives, par exemple dans les ex dictatures de l’est, des documents nouveaux qui intéressent les historiens et donc les citoyens éclairés

    lisez la thèse de Raphaël Tolédano, par exemple
    il ne s’agit pas d’un ressassement culpabilisateur mais d’une œuvre d’histoire et de mémoire (pour les survivants); le lien que vous établissez vous mêmes avec la question de l’immigration est significatif: rappelz vous que les juifs étrangers ont été les premiers déportés sous Pétain, puis les français…on comprend votre gène puisque vous êtes les xénophobes d’aujourd’hui et vous marchez sur les premières traces de vos prédécesseurs: il est normal qu’on vous tienne à l’œil…
    sachez que je ne nie pas la culture française qui est la mienne, mais elle aurait pu être, selon les hasards de l’histoire, allemande ou tout autre; ceci dit pourquoi rester le nez dans son fumier natal? le fumier du voisin est aussi odorant..;et utile aux champs
    bien que BHL ne soit pas ma tasse de thé, je suis comme lui cosmopolite
    faut il vous rappeler que ce mot haï par vos semblales est d’origine grecque, stoïcienne même: citoyen du monde, j’en suis!

    est ce de notre faute si les xénophobes d’en haut mettent leurs pas dans les pas de ceux qui dans les années trente ont conduit notre pays à la catastrophe

    quand le maire alsacien d’une commune brûle sous l’œil de gendarmes des caravanes de Roms, que voulez vous, cela nous rappelle des souvenirs…quand des jeunes crétins nazillons salopent des tombes juives, on se demande à quoi servent les gens de votre espèce qui trouvent qu’on parle trop d’un passé qui ne passe pas

    vous n’êtes évidemment pas coupables de ce qui a été fait avant votre naissance mais vous l’êtes de vouloir en effacer la trace: cela s’appelle négationnisme

  23. Schlomo Schlomo
    13 mai 2011    

    l’État c’est peut-être vous, mais pas moi; l’État est une machine parasite à détruire; pour le reste, pas la peine de vous répondre

  24. Jim mauricette Jim mauricette
    13 mai 2011    

    L’ Etat c’ est vous et moi, alors si ses caisses se remplissent c’ est bon pour nous.. ( surtout pour vous , moi je suis libéral et ne dépend de personne ..! ).
    Pourquoi tout le monde devrait il vous saluer?
    N’ avez vous pas tendance a souffrir d’ une excroissance injustifiée de l’ Ego ?
    Et puis cessez donc d’être diffamant et hargneux comme un journaliste du petit crapouillot , peut être gagnerez vous en respectabilité .. Puisqu’ apparemment vous y tenez tant .

  25. 13 mai 2011    

    Que le quai soit raccourci ou pas n’est pas le problème; Qu’on débaptise une rue ou un quai en pose un. Il y a quantité de noms de rue à donner chaque année, pourquoi ne pas en prendre un nouveau ?

    Quant au communautarisme, M. Federmann est un spécialiste de sa cause, qu’il impose contre vents et marées aux strasbourgeois. Il suffit de voir et vous l’avez noté, que une poignée de gens seulement sont intéressés par cette question puisque il y a quelques jours, ils étaient combien devant la plaque de l’institut d’anatomie ?

    De plus on constate que M. Federmann n’agit que pour des événements tragiques, jamais positifs. Aurait-il une volonté de culpabiliser et pourquoi ?
    Que ce triste épisode historique soit rappelé, très bien et il est tragique sans équivoques. Qu’il soit imposé, non. Nous sommes persuadés qu’il y a des épisodes historiques glorieux, curieusement ils ne sont pas mis en avant ou pas si souvent (cf. la Main noire).

    Cela permet aujourd’hui encore de colporter quelque part l’idée que Alsace=nazis=fachos=FN=UMP. Equation que l’on refuse évidemment mais dont vous êtes familiers, pour neutraliser la droite. Mais les élus de droite locale, comme d’habitude, laissent faire. Un peu comme si on écrivait Communistes=bolchéviques=pol Pot=Mao=Staline=LCR=PS. Ce serait idiot.

    La finalité de notre propos est la suivante. En réactivant constamment la terrible question nazie, cela permet d’annuler toute possibilité de critique quelconque contre telle ou telle question politique, principalement sur l’immigration.

    Cela permet aussi, comme vous le faites de parler de “franchouillard” et de nier l’identité française et européenne, qui avec ce moyen de pression puissant, ne peut donc qu’apparaître suspect. Cela rappelle la phrase infecte de M. BH Lévy disant ceci : “Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux.”

    Pour vous et les “officines anti-racistes” comme on dit, il suffit de brandir, de façon obscène ce qui s’est passé il y a 70 ans avec les juifs, dès qu’un gouvernement de droite veut appliquer une décision contre les gens du voyage, les clandestins etc… Que vous et vos semblables de la cause que vous défendez puissiez dire et écrire Sarko=Pétain ; Le Pen = Hitler est donc un scandale sémantique et historique. De toute façon, votre présentation ci-dessus laisse sous entendre que notre propos est “antisémite”, c’est aussi scandaleux.

    Toute cette manoeuvre est peu subtile, mais elle a marché depuis des années ; elle trouve, heureusement de plus en plus ses limites. Non, nous ne sommes pas coupables de ce qui s’est passé il y a 70 ans et M. Federmann pourra bien encore s’activer pendant des siècles, cela ne changera rien à cela.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.