Les éclaireurs, film sur les demandeurs d’asile et le CASAS

Hier en fin d’après-midi, à l’occasion de Bibliothèques Idéales à Strasbourg, était projeté en avant-première dans la salle de l’Aubette le film de Daniel Coche et Simone Fluhr, Les éclaireurs.

Il s’agit du travail admirable que font les salariés, les stagiaires et les bénévoles de l’association CASAS qui aident les demandeurs d’asile à constituer leurs dossiers auprès de l’OFPRA.

On y croise des vies brisées, des récits insoutenables, des hommes, des femmes, des enfants qui fuient leur pays devenu inhospitalier et espèrent être accueillis par la patrie des Droits de l’homme. On voit les obstacles de plus en plus énormes que l’administration française, à commencer par les Préfectures, met devant ces humains en quête de protection.

On y voit aussi le dévouement de toux ceux qui jour après jour, et la nuit aussi, accueillent patiemment et écoutent ces personnes déplacées en leur rendant toute leur humanité.

On y voit la tristesse des échecs, la joie des bonnes nouvelles d’une demande d’asile acceptée.

On y voit les conditions indignes qui sont réservées à ces familles que le 115 ne peut loger et qui parfois doivent dormir à la rue par tous les temps, et se nourrir avec les associations humanitaires.

On y voit des personnes faire la queue dès 4 heures du matin en hiver devant la préfecture pour obtenir un numéro d’ordre.

Le film a été applaudi par une salle archi comble.

Puis avant le court débat prévu avec les auteurs, Daniel Coche et Simone Fluhr, le sénateur-maire de Strasbourg, Roland Ries, (mal) coaché par 4 membres de son cabinet a voulu prendre la parole.

On s’attendait à quelques mots sur le film qui avait ému  le public. Mais non il s’est lancé dans des considérations culturelles politiciennes à propos de Bibliothèques Idéales.

La salle n’a pas supporté, car dès la troisième phrase, le brouhaha l’a interrompu, et il semblait aussi surpris que désarçonné.

Et il est parti sans finir son discours!

Il a dégagé…

Le film repasse au Star Saint Exupéry le 1er octobre prochain.

Similar posts
  • L’affaire Dreyfus vue d’A... Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées hier au FEC pour une séance organisée conjointement par le Centre culturel alsacien et le Foyer de l’étudiant catholique consacrée à l’Affaire Dreyfus vue d’Alsace. C’est l’historien Jean-Claude Richez qui présentait le résultat de son travail de recherche en particulier dans la presse alsacienne (fort abondante!) des dernières [...]
  • Concessions autoroutières bradées au ... Vendredi 18 septembre 2020, Vincent DELAHAYE, rapporteur, a présenté à la presse les conclusions de la commission d’enquête sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, au Sénat (1). Engagé dans la lutte contre le contournement Ouest de Strasbourg, veuillez trouver la réaction du collectif GCO NON MERCI : Le GCO, cette autoroute [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]
  • A propos de la prétendue “impor... Lu dans les DNA du 7 septembre 2020 Géopolitique municipale Le conseil municipal de Strasbourg a approuvé lundi dernier une motion à la suite de l’agression antisémite d’un graffeur dans un quartier de la ville. La finalisation de ce texte a donné lieu à un vif échange entre des représentants de la majorité municipale, dont [...]
  • Les sans-papiers d’Alsace LSPA [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.