Montbéliard: concert antiraciste annulé

La municipalité socialiste d’Audincourt (Doubs) a annoncé samedi qu’elle annulait un concert rap antiraciste prévu mercredi, en raison de certaines paroles controversées du groupe et de risques d’affrontements avec des militants d’extrême droite, une décision qualifiée de “scandaleuse” par les organisateurs.

“Il y avait des risques réels d’affrontement. De plus je ne peux pas partager ce que dit ce groupe, dans sa chanson ‘Nique la France’, et ce bien que je soutienne totalement le combat contre le racisme”, a dit à l’AFP le sénateur-maire (PS) d’Audincourt, Martial Bourquin.

Le “collectif antifasciste du Pays de Montbéliard” avait invité le groupe de rap lillois ZEP (Zone d’expression populaire) à se produire jeudi prochain à Audincourt, près de Montbéliard, dans le cadre d’un “concert antiraciste”. Ce concert était programmé à la veille du procès pour “incitation à la haine et à la discrimination raciale” de Gaëtan Perret, président du mouvement d’extrême droite “Front Comtois”. M. Perret sera jugé jeudi devant le tribunal correctionnel de Montbéliard suite à une plainte de ce collectif, à cause d’affiches islamophobes et anti-immigration.

Le concert devait permettre “d’opposer de la musique, des chansons, de la solidarité et de la mobilisation citoyenne” à la haine et au racisme, selon le collectif. Mais certaines paroles du groupe ZEP, qui pointe le refus d’une France “raciste, colonialiste et capitaliste”, ont déplu au maire d’Audincourt. “Il ne faut pas répondre à l’intolérance par l’intolérance”, a dit Martial Bourquin.

L’un des porte-parole du collectif antifasciste, Pascal Tozzi, a dénoncé une “censure”. “Nous regrettons vivement que le Groupe ZEP, avec qui nous partageons de nombreux combats, soit réduit à deux phrases, sorties de leur contexte, et instrumentalisées par des racistes, et des groupes de pression”, a commenté le collectif dans un communiqué. Quant au risque allégué de violences physiques entre militants antifascistes et d’extrême droite, M. Tozzi a jugé que “la bonne réponse du maire aurait été de solliciter des renforts policiers, plutôt que de censurer le concert”.

Similar posts
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]
  • Atlantico: tout va bien à Gaza… Atlantico Quand on dit « Gaza » il faut ajouter aussitôt : « camp de concentration à ciel ouvert ». L’expression a été forgée par les gauches pro-palestiniennes car Auschwitz les Juifs connaissent bien. Il ne faut pas oublier non plus de l’assortir d’une mention obligatoire : « les victimes sont devenues des bourreaux ». [...]
  • Solidarité contre la répression / 12 ... communiqué NPA 67 le 4 janvier 2021 Solidarité contre la répression Toutes et tous devant le Tribunal de Strasbourg 1 quai Finkmatt le mardi 12 janvier à partir de 8h. Face à la répression à Strasbourg, la solidarité est pour notre classe une arme formidable. Utilisons-là. Le mardi 12/01/2021 à 8h30 comparaîtra devant le Tribunal [...]