Deux enfants de deux ans et neuf mois en centre de rétention!

COMMUNIQUE DE PRESSE DU RESF ROUEN

Nouvelle inhumanité de la préfecture de Rouen ! Une mère et ses deux filles, résidant à Oissel emmenées au Centre de Rétention du Mesnil Amelot !

Mme Felizmina Gomes Pereira et ses deux filles Larissa (2 ans et neuf mois,
née à Rouen) et Emelda (6 ans et 9 mois, née en Guinée-Bissau, scolarisée en CP à l’école Pasteur de Oissel, près de Rouen) ont été convoquées à la PAF (Police des Airs et des Frontières) à Rouen mercredi 28 mars 2012. De là elles ont toutes les trois été emmenées au Centre de rétention du Mesnil Amelot dans la région parisienne (77) alors qu’Emelda était malade. Cette enfant est très fragile, souffre d’une maladie grave à l’œil, a une main paralysée. Mercredi elle avait une forte fièvre. La préfecture de Rouen n’a rien voulu savoir. La famille est arrivée au CRA vers 21h sans pouvoir ni s’arrêter, ni se restaurer, ni boire !

D’ailleurs le lendemain, jeudi 29 mars, l’administration du Mesnil Amelot a dû faire hospitaliser les deux fillettes. Malgré l’avis du médecin du Centre de rétention, demandant leur libération à cause de l’état de santé des deux fillettes, la préfecture a refusé et exigé qu’elles soient détenues jusqu’au samedi 31, jour de l’audience au Tribunal administratif.

Le préfet de Seine-Maritime bafoue les conventions internationales qui interdisent d’enfermer les enfants dans les prisons que sont les centres de rétention. La préfecture, le gouvernement sa police et son administration font preuve d’une inhumanité révoltante. Nous demandons la libération immédiate de cette famille et sa régularisation.

Similar posts
  • Strasbourg: solidarité avec les migra... Un rassemblement a été organisé hier place Broglie à Strasbourg par D’ailleurs, nous sommes d’ici (DNSI) devant l’Hôtel de la préfecture pour soutenir la centaine de migrants de plusieurs nationalités qui campent à nouveau face à la mairie place de l’Etoile. La mairie et l’Eurométropole ainsi que la préfecture se renvoient la responsabilité et jouent [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... Comme chaque année, le 14 février, Georges Yoram Federmann avait donné rendez-vous place de la République à Strasbourg le jour de la Saint-Valentin, afin de commémorer, non l’amour, mais le massacre des juifs de la ville en 1349, accusés d’avoir empoisonné les puits et d’être responsables de la peste qui sévissait dans toute l’Europe. En [...]
  • Médias et extrême-droite: halte à la ... Médias et extrême droite : halte à la banalisation ! Rendez-vous samedi 12 février à Paris. Depuis septembre, télévisions et radios déroulent le tapis rouge à Éric Zemmour. Avec lui, c’est toute l’extrême droite, talonnée par la droite réactionnaire, qui est en croisière : ses obsessions (sécurité, islam, immigration, autorité) font l’agenda des grands médias. [...]
  • Avec Macron et son monde, c’est... Et Zemmour, Le Pen, Pécresse, ce serait la même politique inhumaines Les milices du Capital à l’oeuvre: Cet après-midi, premier jour de l'année des opérations d'expulsions à #Calais.Durant l'expulsion d'un lieu de vie, les #exilés ont été coursées et gazées par les CRS, au moins 30 tentes et 5 bâches ont été saisies. Nos observateur.rice.s [...]
  • Journée internationale des migrants: ... Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées de 14 à 15h place du Corbeau à Strasbourg à l’occasion de la journée de solidarité avec les migrants et les sans-papiers. Plusieurs interventions se sont succédé, du Collectif des sans-papiers, de La Ligue des Droits de l’Homme, de l’Union juive française pour la paix,; une lettre sur [...]