LDJ, ça suffit ! Tous avec les prévenus des 5 et 12 juin !


LDJ Degage
LDJ = Ligue de défense (sic) juive (sic)…
Des judéos-fachos!

Quand l’agresseur sioniste joue les victimes et que la justice française cède aux pressions, nos frères et amis risquent la prison…

Vérité et justice pour les opposants à la LDJ : liberté pour Hassen, Nizar, Souleymane et tous les prévenus !

A tous les militants actifs depuis les mobilisations contre les massacres israéliens à Gaza.

Vous vous rappelez que depuis 2009, la LDJ (Ligue de Défense Juive) a multiplié les agressions contre nos mobilisations. Jusqu’à présent, à quelques rares exceptions, les fanatiques pro-israéliens ont bénéficié d’une impunité inouïe, qui contraste avec la répression dont sont l’objet les militants du boycott d’Israël. Le dernier exemple est la condamnation de Sakina Arnaud par la cour de cassation de Bordeaux : elle avait collé des stickers de la campagne BDS sur des bouteilles de jus de fruits israéliens.

Un prochain rendez-vous important arrive. Les mardi 5 et 12 juin après-midi, au Palais de Justice de Paris, auront lieu des procès opposant des jeunes sympathisants de la cause palestinienne aux membres de la LDJ. Comme d’habitude, les fanatiques pro-israéliens, soutenus par les officines pro-israéliennes BNCVA et autres SPCJ, veulent nous la faire à l’envers : ils ont porté plainte et se présentent en victimes. Dans les deux cas pourtant, ils sont clairement venus pour casser du « sale arabe ».

La première affaire jugée remonte aux manifestations de l’hiver 2008-2009. Le 4 janvier 2009, rassemblés devant l’ambassade israélienne à l’appel du CRIF, les fascistes sionistes ont ensuite déboulé à Opéra à une manifestation spontanée contre les massacres israéliens. Là, ils se sont heurtés à des jeunes militants du droit et de la justice. Ils jouent maintenant les victimes et essayent de se faire passer pour de simples passant juifs victimes d’une agression antisémite. Mensonge !

La seconde affaire s’est déroulée en avril 2009 au métro Rue des Boulets, à proximité du CICP, le soir d’un événement de solidarité organisé par Génération Palestine : les sionistes attendaient les invités à la sortie du métro et en ont agressé plusieurs. Ils prétendront ensuite être venus coller des affiches pour Ilan Halimi et avoir été attaqués par les jeunes militants. Mensonge encore.

Dans les deux cas, la police et la justice semblent intimidées par les pressions sionistes. Dans les deux cas, Hassen, Nizar, Souleymane et les autres inculpés ont besoin de notre solidarité. Ils se sont défendus contre la LDJ, ils nous ont défendu contre les agressions. A nous de les défendre !

Ils ont besoin d’un maximum de monde pour les soutenir lors des procès des 5 et 12 juin. Ils ont besoin d’aide pour les frais de justice. Soyons à leurs côtés.

Similar posts
  • L’affaire Dreyfus vue d’A... Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées hier au FEC pour une séance organisée conjointement par le Centre culturel alsacien et le Foyer de l’étudiant catholique consacrée à l’Affaire Dreyfus vue d’Alsace. C’est l’historien Jean-Claude Richez qui présentait le résultat de son travail de recherche en particulier dans la presse alsacienne (fort abondante!) des dernières [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]
  • A propos de la prétendue “impor... Lu dans les DNA du 7 septembre 2020 Géopolitique municipale Le conseil municipal de Strasbourg a approuvé lundi dernier une motion à la suite de l’agression antisémite d’un graffeur dans un quartier de la ville. La finalisation de ce texte a donné lieu à un vif échange entre des représentants de la majorité municipale, dont [...]
  • 13 zadistes anti-GCO en appel à Colma... Au plus fort de la mobilisation avec les zadistes anti-GCO qui avaient été condamnés en première instance à Strasbourg pour avoir érigé une cabane sur une butte près de Pfettisheim, il y avait une centaine de personnes en fin de matinée. Ils étaient convoqués pour 9 h mais on apprenait par les deux avocates, Me [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.