“L’heure des ténèbres”: Quartiers Nord, quartiers forts

L’Heure des ténèbres.
En tout premier lieu nous souhaitons du haut de notre insignifiance témoigner notre compassion aux Roms qui ont été si terriblement et si injustement brutalisés ces derniers jours dans un quartier du nord de Marseille.

Notre engagement militant n’est fait que de lutte contre l’injustice, de luttes contre TOUTES les injustices !
A nos yeux, rien n’excuse la violence, rien n’excuse le mépris, rien n’excuse l’indifférence et le déni de l’autre !
Si nous entendons l’exaspération des riverains, nous ne comprenons pas que celle-ci soit dirigée à l’encontre du plus faible, du plus démuni.

Mille fois nous avons appelé à la convergence des luttes et mille fois nous avons rappelé qu’il n’y avait d’issue que dans notre humanité, dans notre capacité à nous comprendre. Mille fois encore nous avons dit que des solutions étaient envisageables et possibles !

N’eut été le cynisme électoraliste et la chaîne de responsabilité, clairement identifiable, de toutes celles et ceux qui ont laissé monté la colère en se rejetant mutuellement la responsabilité des exactions à venir.
Ce qui s’est passé ce jour là restera gravé dans la mémoire des habitants de ce camp, et dans l’histoire de Marseille comme un jour d’infamie !

Nous savons, à quel point la vie est dure dans nos quartiers paupérisés, ghettoïsés, ethnicisés et nous savons combien, le manque de considération, la relégation sociale et l’indigence peuvent nous aliéner individuellement et collectivement ! Tout ça nous le savons parce que nous le vivons !

Mais nous savons aussi que ceux qui appellent au rejet de l’autre, à la division et à la création de « milices d’autodéfenses » sont des inconséquents qui finiront dans les poubelles de l’Histoire.

QN/QF* est une association de quartier, dont les membres sont majoritairement issus de l’immigration post coloniale, c’est un fait, pas une volonté ostentatoire ! Cette singularité fait que nous savons d’où nous venons, qui nous sommes et quel monde nous voulons. Nous savons que le partage est une discipline mais qu’il donne du sens à notre existence ! Nous avons, pour la plupart vu nos parents trimer jusqu’à un âge avancé, nous avons vu leurs échines se courber, leurs mains se fissurer, leurs joues se creuser…nous l’avons vu, nous l’avons intégré dans nos existences, cela aurait pu nous rendre amers, égoïstes et hargneux, mais nous les avons aussi vu partager le sel et le pain avec leurs voisins, inviter les nouveaux arrivants à s’assoir autour de la table de repas, déjà largement surpeuplée. Et cet héritage ils/elles nous l’ont légué dans notre souci de la famille, dans l’affection que nous portons à nos proches et dans l’empathie que nous mettons au centre de toutes nos réflexions.

Nous disons cela, non pas pour paraître meilleurs…nous ne le sommes pas !

Nous disons cela, non pas pour être aimables ou politiquement correct…nous ne le sommes pas !

Nous le disons parce que, nombreux sont ceux qui se trompent de cibles et de moyens. Nous le disons parce que nous avons une conscience aigüe de ce que le mot intraduisible de « Hoggra » veut dire.

Nous le disons parce que la Droite populaire et le FN ne tarderont pas à se délecter de cet accès de fureur, pour semer la confusion dans l’opinion publique et faire accroire que la xénophobie est la norme et que c’est une voie plausible pour gérer les affaires publiques ! Nous savons qu’ils/elles ne vont pas tarder à s’en faire des gorges chaudes pour faire sauter les derniers verrous de langages et de postures qui nous permettent encore de vivre dans un monde a peu près « civilisé ».

Nous disons le peu que nous savons avec le cœur et la raison pour que la sérénité revienne dans nos quartiers. Nous le disons parce que le temps des tables rondes est derrière nous, celui des drames et des responsabilités est déjà là. Nous le disons parce que l’heure est aux décisions.

Les tergiversations malsaines, les renvois de balles à répétition condamnent la pusillanimité, la couardise et l’incurie des responsables politiques qui en sont les auteurs !
Des actes, Du courage, Mesdames et Messieurs !

Trouvez des terrains pour les Roms qui leurs permettent de s’installer en toute dignité et en toute sécurité !
Trouvez des solutions innovantes pour nos quartiers : de l’emploi, des logements salubres, de l’éducation et de la culture accessible à tous, des soins de qualités et des perspectives d’avenir !!!

C’est énorme, mais c’est le prix à payer si nous voulons sortir des ténèbres dans lesquelles nous nous enfonçons.

BENSAADA Mohamed
Pour Quartiers Nord/Quartiers Forts

QN/QF* = Quartiers Nord/Quartiers Forts

Des élus du 9-3 écrivent au premier ministre

http://blogs.mediapart.fr/edition/roms-et-qui-dautre/article/280912/roms-pour-une-coordination-des-politiques-nationales-

Similar posts
  • Rroms en danger convention_internationale_du_21_decembre_1965_-_elimination_de_toutes_les_formes_de_discrimination_raciale Cadre politique et législatif pour l’éducation des enfants roms Textes références, systèmes d’appui Communiqué des 48 associations et collectifs du CNDH Romeurope Violences anti-Roms, indignation et appel à l’action Paris, Seine-Saint-Denis, le 27 mars 2019 Suite aux violences récentes, dans plusieurs villes de la région parisienne, perpétrées à l’encontre des personnes Roms ou perçues [...]
  • Encore des migrants à la rue à Strasb... Une fois de plus, Strasbourg, capitale des Droits de l’homme et capitale européenne, laisse des familles de migrants demandeurs d’asile à la rue. C’est encore rue des Canonniers qu’on peut voir 9 tentes installées sur un trottoir étroit devant l’ancien Hôpital Lyautey qui a aussi servi d’abri précaire pour des appelants du 115. Ce sont [...]
  • Un nouveau lieu de stockage des famil... Vous avez peut-être remarqué qu’une partie du dit Espace 16, rue du Rempar, derrière la gare, a été évacuée et que les caravanes sont moins nombreuses dans la partie principale. Les familles Rroms sont stockées ailleurs, de manière moins visible, par la ville de Strasbourg , Roland Ries et M.D. Dreyssé, adjointe aux Affaires sociales. [...]
  • Recensement des évacuations forcées d... [...]
  • Accueillir les migrants à Strasbourg Archives [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.