Conférence-débat à la mairie de Strasbourg: “Quel avenir pour les Roms en Europe?”

C’est le titre d’une conférence-débat qui s’est tenu ce 5 novembre dans la salle des Conseils de la mairie de Strasbourg.
Quelques dizaines de personnes étaient présentes pour ce rendez-vous très “diplomatique” qui donnait l’impression que la Hongrie présentait sous le jour le plus favorable, en respect des textes du Conseil de l’Europe, sa politique en destination des 750 000 Roms recensés chez elle.

Avenir Roms Europe 1 feuille2chouradio Avenir Roms Europe 2 feuille2chouradio

Avenir Roms Europe 7

On avait la même impression que lorsque la ville de Strasbourg présente ses propres efforts pour les Roms qui vivent sur son territoire dans des conditions peu dignes d’un vie simplement humaine.

Non que les efforts et les bonnes résolutions des uns et des autres soient inexistants, mais que de hiatus entre les paroles et les actes!

Ainsi a-t-on pu entendre que les attaques contre les Roms avaient cessé depuis 2008 en Hongrie (?) et que le gouvernement avait interdit les milices anti-Roms. Or il y a peu, on a pu voir sur une chaine de télévision française comment des groupes militarisés d’extrême-droite (laquelle participe au gouvernement…) semaient la terreur dans des villages Roms et les forçaient au travail. Bien loin des images quasi idylliques de telle ou telle réalisation présentée par l’avant-dernier intervenant, Istvan Dandé, représentant de la Fondation Autonomie.

Et lorsque des représentants du MRAP et de l’UJFP, tous deux membres du Collectif Latcho Rom, ont rappelé l’extrême urgence de mesures de survie toutes simples, comme des prises d’eau, des WC et des branchements électriques, ils ont reçu la même réponse que d’habitude. Les choses avancent, la preuve, l’extension de l’opération de la rue des Remparts…

Et en attendant, avec le froid, la pluie, les campements Roms de Strasbourg, en particulier ceux menacés d’évacuation, même si la promesse est réitérée de ne pas les expulser sans relogement, n’ont toujours pas ce strict minimum.

Le meilleur moment de cette matinée a été la courte prestation musicale de Vivien Vadaszi, au violon et de Lili Sarkozi, à la guitare et au chant.

Similar posts
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Gratuité des transports CTS! Schiltigheim, le 27 mars 2020, Crise du Coronavirus : Pour la gratuité des transports pour les travailleuses et travailleurs des secteurs indispensables à la Nation et la suspension des abonnements pour le mois d’avril 2020 pour l’ensemble de usager.es Monsieur le Président, Depuis le début de la crise sanitaire, vous agissez en responsabilité pour organiser [...]
  • André Barnoin victime du Covid-19 C’était dans l’ordre (ou le désordre) des choses, la mort charriée par l’épidémie en cours a fini par frapper un visage familier. Il fallait que ça tombe sur Dédé ; le sentiment d’injustice n’en est que plus vif, bien qu’il soit absurde de penser qu’une mort soit plus ou moins juste qu’une autre. André BARNOIN [...]
  • Communiqué de presse Gilets Jaunes [...]
  • CGT Eurométropole Strasbourg Monsieur le Président, Dans ses allocutions aux françaises et au français au sujet de la crise sanitaire liée à la pandémie de Coronavirus, le Président de la République a affirmé qu’elle « constitue la plus grave crise sanitaire qu’a connue la France depuis un siècle ». Cette crise sanitaire à laquelle nous devons faire face [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    5 novembre 2012    

    Entonnons avec Fernandel ” Félicie aussi” en l’adaptant aux relations franco-hongroises
    ” Sarkozi aussi”!

    Cercle Menachem Taffel.
    Strasbourg, 11 Novembre 2011.

    Nous nous réunirons le samedi1 er décembre 2011 à 16H devant l’Institut d’Anatomie Normale à l’Hôpital civil.

    En mémoire de la découverte, le 1 er décembre 1944, par le Commandant Raphel, du Service Cinématographique de l’Armée, des restes des 86 victimes juives (17 sujets entiers et 166 segments de corps) des expérimentations sur l’homme de la chambre à gaz du Struthof en août 43.

    Nous inviterons les représentants des communautés victimes des génocides du 20ème siècle (arménienne, rwandaise, bosniaque, cambodgienne, tsigane, juive) ainsi que les groupes stigmatisés par les Nazis : malades mentaux, Témoins de Jéhovah, homosexuels, sourds et malentendants.
    Nous nommerons les 4 Sintis (tsiganes d’origine allemande) victimes des essais sur le phosgène réalisés par le Professeur Otto BICKENBACH entre juin à août 1944 dans la chambre à gaz du Struthof.
    Il s’agit de :
    – Zirko REBSTOCK, né le 28/05/1907 et mort le 16/06/1944 (37 ans)
    – Andréas HODOSY, né le 12/02/11 et mort le 16/06/44 (33 ans)
    – Adalbert ECKSTEIN, né le 02/02/24 et mort le 18/06/44 (20 ans)
    – Josef REINHARDT, né le 27/08/13 et mort le 09/08/44 (30 ans).

    La thèse de médecine récente (Décembre 2010) du Dr Raphaël TOLEDANO nous donne pour la première fois le nom des 189 Roms sélectionnés à Auschwitz et Birkenau pour servir de sujets d’expérience dans les expérimentations sur le typhus qui eurent lieu au Block 5 du Camp du Struthof, sous la direction du professeur Eugen HAAGEN. Au moins, 36 d’entre eux décédèrent (du fait du transport, de l’internement, de maladies ou des expériences dans la chambre à gaz). Parmi eux on retrouve notamment:

    – Ferdinand SARKÖSI, né le 24/02/1904 et mort le 12/11/1943 (au cours du transport Auschwitz-Natzweiler) – Franz SARKÖSI, né le 30/07/1892 et mort le 23/11/1943.

    La plaque à la mémoire des victimes juives pour laquelle nous nous sommes battus depuis 1992 a été apposée le 11 décembre 2005.

    Le Quai Menachem TAFFEL a été inauguré officiellement le 12 mai 2011 par le Maire de Strasbourg.

    Il restera à rappeler, au Struthof, le calvaire des victimes Roms des expérimentations nazies sur l’ Homme.

    Notre travail pédagogique se poursuit pour essayer de favoriser l’enseignement du contenu et de l’essence du procès de Nuremberg, dans les facultés de sciences et de médecine.

    Il passe aussi par le rappel de l’adhésion à Vichy du professeur René Leriche.

    Le 1er décembre 2012 , plus que jamais, nous associerons dans notre souvenir et notre devoir de connaissance ,les victimes juives et roms des bourreaux nazis.

    Dr Georges Yoram Federmann

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.