Ne laissons pas Israël commettre un nouveau crime contre l’humanité dans la Bande de Gaza !

Communiqué CCIPPP

Depuis le 12 novembre 2012 Israël a engagé plus de vingt raids aériens et des bombardements provoquant la mort d’une douzaine de personnes dont cinq jeunes footballeurs en plein match, un enfant de sept ans, un bébé de onze mois et plus de soixante blessés.

Le 14 novembre Israël a assassiné par attentat terroriste en pleine bande de Gaza, Ahmad Jaabari un chef militaire du Hamas et grièvement blessé son garde du corps.

De nombreux observateurs prétendent que ces opérations militaires sont aussi des opérations de communication menées dans le cadre de la campagne électorale de B. Netanyahou dont chacun peut ici mesurer le cynisme criminel : Les morts palestiniens sont autant de trophées qui rapportent des points dans les sondages.

Le même Netanyahou déclare qu’il est prêt à étendre l’opération militaire. Son alliance prochaine avec Lieberman (extrême-extrême droite) et le soutien qu’il rencontre dans la société israélienne laissent craindre un nouvel épisode de nettoyage ethnique radical contre la population de Gaza.

L’impunité d’Israël est totale et unique en son genre !

Le 27 décembre 2008, Israël déclenchait une guerre sans précédent contre la population de la Bande de Gaza sous blocus depuis 2006. Cette guerre qualifiée de crime de guerre et de crime contre l’humanité dans un rapport d’un haut responsable de l’ONU a fait 1450 morts dont 340 enfants, des milliers d’infirmes à vie et une population traumatisée après un mois de bombardements et de terreur organisée.

Aucune sanction à quelque niveau que ce soit n’a été prononcée ni exécutée.

Les USA, l’Europe et le gouvernement français en particulier ont délivré le « permis de tuer » à Netanyahou : il s’en sert !

B. Obama a reculé sur la colonisation et réaffirmé son total soutien à Israël. Alors que la Campagne BDS lancée par la société civile palestinienne a mis en évidence la fraude israélienne en matière d’exportation, que certains gouvernements dont l’Afrique du Sud exigent que soient mentionnés les produits en provenance des territoires occupés, l’Europe vient de signer le protocole de l’ACAA, qui étend les exportations israéliennes, sans aucun contrôle sur l’origine des produits. Enfin le déplacement de F. Hollande à Toulouse avec le premier ministre israélien a confirmé son allégeance ouverte aux thèses sionistes.

Ces soutiens affichés à l’Etat d’Israël sont une incitation aux crimes et aux violations constantes du droit, un véritable permis de tuer.

– Nous exigeons du gouvernement français qu’il demande l’arrêt attaques contre la population de la Bande de Gaza, qu’il condamne le terrorisme d’état israélien nommé « exécutions extra-judiciaires » et qu’il exige la levée immédiate du blocus de Gaza !

– Nous appelons toutes les personnes et associations voulant la fin de l’impunité d’Israël à intensifier les campagnes de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël et à se mobiliser dès à présent contre les attaques israéliennes dans la bande de Gaza.

Communiqué Campagne BDS France

Pour Gaza, pour la Palestine, contre le terrorisme d’état israélien : le boycott !

Israël attaque à nouveau Gaza. Israël tue des Palestiniens, tue des civils, tue des enfants. Une nouvelle fois Israël utilise le territoire le plus densément peuplé du monde comme terrain d’expérimentation pour ses drones armés et ses missiles. Une nouvelle fois Israël agit en toute impunité. Cela nous écœure et nous révolte. Et nous nous sentons démunis, pleins d’une colère sans issue, affligés par la complicité de notre gouvernement et de l’Europe qui laissent faire sans réagir. Pourtant nous ne sommes pas impuissants, pas autant qu’on voudrait nous le faire croire. Il y a un moyen d’agir : la campagne populaire internationale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël. Lancée à l’appel du peuple palestinien, elle se développe partout dans le monde, elle remporte des victoires, elle inquiète Israël, elle peut changer le rapport de force en faveur des Palestiniens.

Pour une réaction vraiment efficace face aux crimes israéliens à Gaza: la campagne de boycott, désinvestissement, sanctions contre le régime d’apartheid israélien.

La campagne coordonnée par BDS France est ouverte à toutes et tous, elle offre des moyens d’action qui gênent vraiment Israël, elle nous permet d’agir directement pour la Palestine..

La campagne BDS est la réponse citoyenne et non violente à l’impunité d’Israël.

La Campagne BDS France

Similar posts
  • Hommage à George Floyd devant le cons... Manifestation contre les violences policières aux USA Une petite centaine de personnes présentes face au consulat US à Strasbourg, protégée par les émules français de la police étasunienne. On peut noter que pour manifester à Strasbourg, il vaut mieux s’appeler MRAP et Justice & Libertés que Gilets jaunes ou NPA…Curieuse [...]
  • Justice pour Adama! Halte aux violenc... Témoignage M.Ouak. Il y avait une foule immense, dense, au nouveau Palais de Justice (pourtant pas facile d’accès entre Pte de Clichy et bd périphérique). Une foule jeune, très bigarrée: des racisés et des pas-racisés, des habitants des banlieues et des Parisiens (d’après leurs vêtements), des jeunes visiblement motivés et révoltés par l’injustice (nombreuses pancartes [...]
  • Procès en appel de deux gilets jaunes Procès en appel de 2 Gilets Jaunes lourdement condamnés en décembre 2018 à Valence Communiqué de Tom et Stéphane jeudi 28 mai 2020, par Stéphano. https://ricochets.cc/Proces-en-appel-de-2-Gilets-Jaunes-lourdement-condamnes-en-decembre-2018-a-Valence.html Communiqué du collectif de soutien des « 4 de Valence » Un an et demi après le premier procès, la solidarité est toujours notre meilleure arme samedi 30 mai [...]
  • DNA, gilets jaunes et préfète Courriel aux DNA Une fois de plus ce lundi 1er juin, les DNA se font l’écho de la préfecture en écrivant « Le samedi 16 mai les gilets jaunes puis le NPA s’étaient rassemblés à Strasbourg, sans respect de la fameuse règle des dix personnes. » Le 16 mai, j’étais place de la République à [...]
  • Répression tous azimuts à Strasbourg,... Ceux qui croyaient que le déconfinement contrôlé signifiait le retour des libertés se trompent gravement. Par déconfinement, il faut entendre, commerces accessibles, parcs réouverts, ouvriers au travail, sauf les licenciés de Renault et d’ailleurs, bars et restaus réouverst mardi, campagne électorale municipale en vue du vote dans un mois, écoles, collèges, lycées ouverts à commencer [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.