Israël doit cesser la colonisation, selon un rapport de l’ONU

AFP_121220_go28h_colonie-jerusalem-est_sn635

La colonie juive de Har Homa, à Jérusalem-Est (archives) Photo : AFP/YUVAL NADEL

Un rapport d’experts indépendants commandé par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies demande à Israël de mettre un terme immédiat à la colonisation dans les territoires palestiniens occupés et le retrait progressif de tous les colons.

Le rapport, remis jeudi au Conseil des droits de l’homme, évoque même un éventuel recours à la Cour pénale internationale. « Un nombre important de droits de l’homme des Palestiniens sont violés de manières et de façons diverses en raison de l’existence de ces colonies de peuplement », stipule le rapport.

« Conformément à l’article 49 de la quatrième Convention de Genève, Israël doit cesser toute activité de peuplement dans les colonies, et ce sans conditions préalables, soutient le rapport. Il doit immédiatement commencer un processus de retrait de tous les colons des territoires occupés. »

Le rapport précise que « les colonies de peuplement sont maintenues et développées à travers un système de ségrégation total entre les colons israéliens et la population habitant dans les territoires occupés ». « Ce système de ségrégation est soutenu et facilité par un contrôle militaire et de maintien de sécurité stricts au détriment des droits du peuple palestinien. »

Les juristes soulignent que les violations des droits des Palestiniens « font partie d’une politique poursuivie par les différents gouvernements israéliens ».

Le rapport a été réalisé par « une mission internationale indépendante d’établissement des faits » pour étudier les effets de la colonisation dans les territoires palestiniens. La mission est composée de trois expertes, soit la Française Christine Chanet, la Pakistanaise Asma Jahangir et la Botswanaise Unity Dow.

L’article 49 des Conventions de Genève prévoit l’interdiction, pour la puissance occupante, de transférer des populations dans des territoires occupés.

Le rapport souligne la compétence de la Cour pénale internationale (CPI) en regard des violations de « certaines obligations selon les lois humanitaires internationales ». Une telle référence à la CPI « n’a jamais été évoquée dans quelque rapport que ce soit », souligne l’une des auteures du rapport, Christine Chanet.

Le rapport doit être soumis aux 47 États membres permanents du Conseil des droits de l’homme de l’ONU le 18 mars prochain. La mission appelle «tous les États membres» de l’ONU à assumer leurs obligations et leurs responsabilités face aux lois internationales. Elle invite les États membres à en tenir compte dans leurs relations avec un État « violant les normes péremptoires des lois internationales », spécifiquement en « ne reconnaissant pas une situation illégale résultant des violations israéliennes ».

Israël, qui boycotte les réunions du Conseil des droits de l’homme depuis mars 2012, a rejeté les conclusions du rapport. Israël estime qu’il est «biaisé». « Des mesures contre-productives telles que ce rapport ne feront que saper les efforts pour trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien », affirme le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Malheureusement, le Conseil des droits de l’homme se distingue par son approche unilatérale et systématiquement partiale à l’encontre d’Israël », accuse le ministère.
Israël boycotte le Conseil des droits de l’homme de l’ONU depuis que ce dernier a donné le mandat à la mission internationale sur la colonisation israélienne. Israël est devenu le premier État à boycotter la réunion d’examen périodique des droits de l’homme, mardi dernier, en ne se présentant pas à la rencontre.

Israël a créé 250 colonies, occupées par 520 000 colons, depuis la guerre des Six Jours en 1967.

AFP

Similar posts
  • Des milliers de travailleurs sans-pap... Marche nationale des sans-papiers à Paris from feuille de chou on Vimeo. Marche nationale des sans-papiers from feuille de chou on Vimeo. à suivre, vidéos et récit de la [...]
  • Les Sans-papiers d’Alsace à Nan... Live 12/10:20 de la Marche des sans-papiers, par Khaled https://www.facebook.com/100001211832426/videos/3586504564733236/ Les sans-papiers d’Alsace, du CSP de Montreuil et de Ensemble dans les rues du centre de Metz à 300 manifestants (Vidéo vue plus de 4000 fois à ce jour.) Les sans-papiers étaient à Metz samedi dernier, après avoir été à Nancy la veille. Dans les [...]
  • Marche des sans-papiers de Strasbourg... La branche Est de la Marche des sans-papiers vers Paris et la manifestation le 17 octobre, est partie dimanche matin vers 9 h du CIARUS, à Strasbourg, où ils avaient passé la nuit, accueillis dans ce lieu protestant, les nuits ayant été payées par la Ville de Strasbourg: merci à Jeanne Barséghian, nouvelle maire EELV. [...]
  • Les Sans Papiers d’Alsace mani... 150 sans papiers ont défilé ce samedi à Strasbourg avec les Sans Papiers d’Alsace, ceux de Montreuil, et leurs soutiens, D’Ailleurs nous sommes d’ici, Sud-Solidaires, NPA, Gilets jaunes, UJFP. Demain dimanche après une nuit de repos dans un centre protestant, payé par la Ville de Strasbourg – merci Jeanne Barséghian-, ils partent pour la 1re [...]
  • Selon le CRIF-Alsace, la Ville de Str... La Feuille de chou a pris connaissance de la lettre du CRIF-Alsace adressée à la maire de Strasbourg, Mme Barseghian: Madame la Maire, Le CRIF constate depuis longtemps une montée de l’antisémitisme en lien avec le conflit Israélo-palestinien. Nous en avons eu récemment, à Strasbourg, un triste exemple avec l’agression d’un graffeur missionné par la [...]

1 Commentaire

  1. Dr Georges Yoram Federmann Dr Georges Yoram Federmann
    1 février 2013    

    Israël viole allègrement le Droit International et notamment l’ article 49 de la Quatrième Convention de Genève
    qui interdit à toute puissance occupante de transférer sa propre population civile dans la territoires qu’elle occupe.
    Cf édito de janvier 13 (La Chronique)de Mme Garrigos ,présidente d’ Amnesty

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.