de tout un peu: racistes, radars, médias, justice, nazis

Les petites phrases racistes des élus.

http://ilslontdit.wordpress.com/

Pas de tram, mais un radar!

Les DNA, ce matin, préviennent charitablement les automobilistes strasbourgeois de l’installation d’un nouveau type de radar, associé à un feu rouge.

Pour le moment il y en a deux en service, l’un au carrefour rue de Lausanne, quai Koenig, près de la sécurité sociale, l’autre route des Romains au croisement avec la rue de l’Engelbreit et la rue du Chemin-de-fer.

Pour cet emplacement, on notera que cette banlieue ouest, route de Schirmeck, comme route des Romains, est privée de tram, malgré une densité de population forte…

Des tests (gratuits) ont relevé 12 % d’infractions. La contravention automatisée est de 135 €.

Denis Tricard, auteur de l’article, précise:

Et pas moyen de contester: l’appareil réalise deux clichés, l’un au franchissement du feu rouge, par derrière,l’autre une seconde plus tard, pour confirmer l’infraction.

Ah, bon? Denis croirait il au 0 % d’erreur technique?

Deux poids, deux mesures

L’un est nommé, les autres pas…

Dans ce même Journal, la rubrique Fait divers-Justice attire l’attention.

Deux comptes-rendus de procès, l’un en correctionnelle à Mulhouse, l’autre auu TGI de Strasbourg, deux verdicts de quatre mois fermes.

Mais, sans qu’on comprenne pourquoi- à moins qu’on ne comprenne trop bien- seul le second donne les noms du condamné, (2 fois, même) et de son demi-frère, comme par hasard, n’est-ce pas, à consonance arabe, l’autre conserve l’anonymat de deux crétins nazis, “absents à l’audience” (quel courage!) un Mulhousien de 22 ans et un Allemand de 26 ans…

Ces demeurés “...arboraient fièrement un tee-shirt orange vif. Côté face, un portrait d’Adolf Hitler, côté pile un slogan ” Nur Hitler”.

Mulhouse / Au tribunal correctionnel

Nostalgiques, fanatiques mais pas courageux

Ils étaient venus polluer l’ambiance de cette 36e fête des rues à Attenschwiller le 4 octobre dernier. Un petit groupe de nostalgiques du IIIe Reich, dont deux en particulier s’étaient fait remarquer avec leur tee-shirt franchement provocateur. Absents hier à l’audience, ils ont été condamnés à de la prison ferme.

Ce sont les villageois eux-mêmes, choqués, qui avaient alerté les gendarmes. Dans ce petit groupe d’une vingtaine de personnes fortement alcoolisées, deux au moins arboraient fièrement un tee-shirt orange vif. Côté face, un portrait d’Adolf Hitler, côté pile un slogan : « Nur Hitler » (*).
Interpellés alors qu’une partie du groupe s’était fondue dans la masse, les deux jeunes, un Mulhousien de 22 ans et un Allemand de 26 ans, ont bien tenté de minimiser leur sortie mouvementée.

Drapeaux sur le mur, tatouages sur le corps

La perquisition chez le Mulhousien a pourtant mis en évidence le véritable culte voué à cette période sombre de l’Histoire. Des drapeaux sur le mur, des livres négationnistes mais surtout les tatouages sur tout le corps avec des symboles du nazisme ou encore la tête de Rudolf Hess.
Poursuivis pour apologie de crime, les deux mis en cause brillaient hier par leur absence. « Une attitude révélatrice de leur mépris des institutions et de leur courage », a souligné Me Rodolphe Cahn (Licra) qui a insisté sur la gravités des faits. « 60 ans après la Shoah, des personnes au sein de groupuscule revendiquent une vénération malsaine pour le passé. Il y a eu ce jour-là une véritable opération commando de ces fanatiques venus pour la plupart d’Allemagne dans ce village qui a déjà été marqué par l’histoire. Aujourd’hui, le tribunal doit faire passer un message fort. »
Le procureur Ariane Combarel a également insisté sur le fait de ne pas banaliser ces incidents avant de requérir une peine de quatre mois de prison ferme. Le tribunal a suivi les réquisitions. Les deux prévenus devront en outre payer 1 500 € à la Licra.

Alain Cheval

(*) « Rien que Hitler »
Édition du Ven 8 jan. 2010
note: on a supprimé les noms des condamnés cités

Strasbourg / Outrage et rébellion

Policier blessé au tribunal : quatre mois ferme

Le jeune homme qui a blessé un policier des geôles du tribunal de grande instance de Strasbourg, mercredi vers 12 h 15 dans la salle des pas perdus (DNA de jeudi), a été condamné hier à quatre mois de prison ferme. Jugé en comparution immédiate pour outrage et rébellion, S… B.., 24 ans, a été placé sous mandat de dépôt.
Mercredi, il avait lancé à plusieurs reprises « Justice de m… » au tribunal qui venait de condamner son demi-frère W… S… à deux ans de prison ferme pour trafic de stupéfiants. A l’extérieur de la salle, il s’était ensuite violemment opposé aux policiers venus l’interpeller. Un gardien de la paix a été touché à la lèvre et au genou et s’est vu délivrer cinq jours d’incapacité totale de travail. Une autre policière a été violentée, sans conséquences corporelles. Elle reste toutefois très choquée.
S… B…, dont le casier judiciaire fait état de quatre condamnations, devra leur verser un total provisoire de 1 300 € de dommages et intérêts. A la barre, il a dit « regretter » son comportement et s’est excusé. « C’était sous le coup de l’impulsion », a-t-il déclaré.
Olivier Glady, substitut du procureur, avait requis 6 à 8 mois d’emprisonnement. « Il faut empêcher la violence de faire trop souvent irruption dans un tribunal », a souhaité le représentant du parquet.

A.P.

Édition du Ven 8 jan. 2010


Henri Guaino sur France Inter

Peu interrompu par Demorand, blablate sur les valeurs, et va répondre aux auditeurs, (mais aucun auditeur n’intervient en direct!) cruels, qui soulignent la différence entre Philippe Séguin et le maître de Guaino.

On a tous un peu en nous un peu de Philippe Séguin“. H. Guaino.

Ce sont des valeurs très fortes...” Lesquelles?

Certes, mais Sarkozy en est totalement démuni…

Similar posts
  • Quelques images du GCO à Kolbsheim [...]
  • La Commune de Paris et l’Alsace... Conférence donnée par Jean-Claude Richez au Centre culturel alsacien à [...]
  • 2000 manifestants le 1er mai à Strasb... Départ de la manifestation Le cortège sur le Pont [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Antipass, Jeunes pour le climat, Amne... Place Kléber Strasbourg. Il fait très froid, il neige, le vent souffle fort, il n’y a pas beaucoup de passants ni de badauds ni de touristes. Pourtant trois actions y ont été organisées par différentes associations. Un cortège anti pass par l’Inter QG Gilets jaunes, avec moins d’une centaine de personnes qui ont défilé sur [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.