Vague blanche pour la Syrie à Strasbourg ce vendredi 15 mars à 17h place Kléber

Syrie

Un rassemblement aura lieu ce jour de 17 à 19h30 place Kléber à l’occasion du second anniversaire du déclenchement de la guerre que le pouvoir syrien de Bachar el Assad mène contre son peuple.

Chacun-e est appelé-e à se munir d’un papier ou tissu blanc marqué STOP.

Interview par les DNA de Nazih Kussaibi, enseignant d’arabe à Strasbourg, et président de Alsace-Syrie, organisateur du rassemblement.

Strasbourg
Deux ans de conflit en Syrie.
« Ne laissez pas ce pays comme cela ! »

Larmes de Syrie feuille2chouphoto

Larmes de Syrie feuille2chouphoto

La révolte syrienne a débuté le 15 mars 2011. Nazih Kussaibi, le président de l’association Alsace-Syrie, revient sur ce conflit qui a déjà fait plus de 70 000 morts.

Il y a deux ans débutait la guerre en Syrie. Que se passe-t-il aujourd’hui ?

– Le régime de Bachar El Assad est un régime sanguinaire qui veut laisser la Syrie en ruines. Il ne voudra pas partir tant qu’il y aura un édifice debout. Il veut démolir le pays, le régime est en train de brûler le pays. Et malheureusement, actuellement, on a des groupes islamistes, il faut le reconnaître, qui s’infiltrent en Syrie. C’est une réalité.
Armez les non-djihadistes, armez les laïcs…
Est-ce qu’ils sont nombreux ?

– D’après les statistiques, ils représentent maintenant au moins quinze pour cent des combattants. Ils viennent de l’étranger, de partout, et je trouve que la faute revient aux Occidentaux qui ont laissé faire, qui ont laissé le pays sans aide, livré à lui-même sans soutien militaire. D’ailleurs, les ministres français et anglais des affaires étrangères prennent conscience qu’il y a un problème. On ne peut pas rester comme cela, indifférent à ce qui se passe en Syrie, sinon ces groupes islamistes vont aussi prendre de l’ampleur et on risque d’avoir un pays comme la Somalie. C’est insupportable de voir le pays en train d’être détruit.
Qu’est-ce que vous attendez des pays occidentaux ?

– J’aimerais qu’on arrête cette guerre.
Comment ?

– En aidant l’armée libre, en lui donnant les moyens de faire face au régime syrien et terminer cette guerre. On ne veut pas une intervention étrangère, on a assez de combattants en Syrie. Mais on voudrait terminer cette guerre, et cette guerre, malheureusement, ne se terminera qu’en faisant chuter le régime d’Assad.
Mais les Occidentaux ne veulent pas armer les djihadistes.

– Je leur dis : armez les non-djihadistes, armez les laïcs, armez qui vous voulez, mais armez ! Armez les gens qui sont avec vous, armez-les, ne laissez pas ce pays comme cela. Laisser faire signifie qu’il y aura plus de morts et une plus grande démolition du pays. Imaginez que Strasbourg soit démolie à soixante pour cent. C’est horrible pour les gens. Ils n’ont plus d’habitations.
Est-ce qu’une partie de la population syrienne soutient le régime ?

– Oui, ceux qui profitent du régime, ceux qui ont profité, qui participent, qui ne peuvent plus reculer. Le régime essaye aussi d’entraîner avec lui toute la communauté alaouite en lui faisant peur, en disant qu’elle sera massacrée par les sunnites. Mais heureusement, elle n’est pas complètement avec lui. Il y a beaucoup d’opposants alaouites. Mais il y a aussi une erreur de la part de la résistance, c’est vrai, il faut le dire : c’est de ne pas assez rassurer cette communauté.

L’association Alsace-Syrie appelle à un rassemblement aujourd’hui de 17 h à 19 h 30, place Kléber à Strasbourg, en solidarité avec le peuple syrien à l’occasion du deuxième anniversaire de la guerre en Syrie.

par Recueilli par Olivier Claudon, publiée le 15/03/2013 à 05:00

Similar posts
  • La situation à Gaza est catastrophiqu... [...]
  • Poutou2022 à Strasbourg: une jeunesse... La salle du FEC (Foyer de l’Etudiant catholique), très accueillante pour des réunions politiques diverses, était bourrée dès avant 20 h. Il a fallu rajouter des chaises et, malgré cela, des dizaines de jeunes, qui constituaient l’essentiel du public, sont restés debout au fond et même dans l’antichambre après la montée de l’escalier. A la [...]
  • GCO: vélos un jour, camions toujours! De nombreux cyclistes se sont embauchés dimanche, ce ouiquende pour assurer une publicité gratuite pour le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Cette randonnée cycliste a, hélas, été un succès pour Socos, filiale de Vinci qui a réalisé l’autoroute à péage de 24 km pas encore ouverte, mais qui devrait l’être vers mi-décembre, malgré les irrégularités [...]
  • Soupe associative pour les gens de la... [...]
  • 3 ans de Gilets Jaunes Strasbourg, Ha... Strasbourg Gilets jaunes, Antipasse et personnes Transgenre Haguenau [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.