Enfin un relogement partiel et moins précaire de Roms après l’incendie du Petit Parking

victimes roms à la mairie de strasbourg feuille2chouphoto
Feuille2ChouPhoto

Nouvelle réunion à la mairie le 14 mars pour reloger les Roms victimes de l’incendie de plusieurs caravanes au campement Petit Parking.

LatchoRom qui les accompagne avait plusieurs questions à poser :

Quand la ville les sortira du provisoire?
Le Petit Parking est-il destiné à être fermé, et quand?
Qu’en est-il des Roms qui y logent encore? Où iront-ils?
En attendant la fermeture, de nouvelles caravanes peuvent-elles s’y installer, provisoirement?
Un terrain a-t-il été trouvé pour les victimes de l’incendie?
La ville fournira-t-elle les caravanes? Combien ?
Sur quels critères se fera la sélection des relogés en caravanes?
Combien de caravanes seront proposées?
Une fois les victimes directes du feu relogées, qu’en sera-t-il des autres , ceux du campement et tous les autres, 250 environ, qui survivent dans des conditions inacceptables dans une ville qui se dit capitale européenne et capitale des droits humains.

La réunion a commencé avec M. Bournez, en attendant l’adjointe Dreyssé.

Au foyer Jaurès, géré par l’État, les familles sans enfants ont dû céder la place à celles avec enfants! C’est la valse des places. En fin de semaine, jeudi, les choses devraient aller mieux.
Du fait de la session du Parlement, les parlementaires et leurs assistants occupant beaucoup de chambres d’hôtels, délogent des Roms!

7 personnes vont être relogées dans des caravanes achetées d’occasion par la ville.

Un terrain est trouvé, rue de l’Écluse, sur lequel se trouvent déjà des caravanes. Terrain propre selon l’administration, mais au sol de terre avec chemin goudronné.

Un contrat sera signé entre la ville et les nouveaux occupants qui s’engagent à verser une caution remboursable de 15 € et à garder le terrain propre

Deux WC chimiques seront installés. Mais il n’y a pas de branchement électrique. Les résidents ne doivent pas mettre de poêle à bois dans les caravanes ni stocker de ferrailles et autres métaux. Un chauffage au gaz est prévu, comme pour la cuisine. Un barbecue extérieur s’y trouve.

Une convention, renouvelable, de trois mois, sera signée. Ces personnes cessent donc enfin de bouger hebdomadairement jusqu’en juin au moins où un autre terrain, ou plusieurs petits, sera affecté pour loger les Roms qui sont encore sur des terrains « sauvages ».

Le problème d’un couple avec bébé et femme enceinte qui loge dans la caravane en partie incendiée au petit parking n’est pas pris en compte dans le relogement actuel, car la mairie considère qu’ils n’étaient pas sur le terrain le soir de l’incendie. Même au cas, discutable, où ce serait vrai, un peu d’humanité minimale devrait les inclure…

Rédigé par JCM, pour LatchoRom, qui a dû partir avant la fin de la réunion.

Dans une prochaine édition, nous rendrons compte de la première rencontre, lundi dernier, entre la Ville de Strasbourg (élus, fonctionnaires, services), la Préfecture,CAF, etc, et les associations qui s’occupent des Roms, dont LatchoRom.

Similar posts
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]
  • Brigitte et Emmanuel [...]
  • L’Archevêque de Paris veut ferm... Chers amis, Peut-être le savez-vous, mais le Centre pastoral St-Merry, acteur reconnu d’un Eglise ouverte sur le monde, solidaire des plus démunis et de toutes les victimes d’injustices, en France comme à l’étranger (voir par exemple l’action du groupe Gaza dont je m’occupe) est l’objet d’une attaque en règle de l’archevêque de Paris, qui a [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.