Relaxe pour 6 militants antipubs du Collectif des déboulonneurs

bandeau

Communiqué de presse – lundi 25 mars 2013

Relaxe pour 6 militants antipubs du Collectif des déboulonneurs

La 12e chambre correctionnelle du Tribunal de Paris a relaxé aujourd’hui les six militants de notre collectif qui étaient jugés le 25 février 2013 [1] pour avoir barbouillé trois panneaux JCDecaux en 2009.

Le tribunal reconnaît l’état de nécessité et cite l’article 11 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Nous nous félicitons que notre mouvement de désobéissance civile voit son mode d’action reconnu par le tribunal.

JCDecaux est débouté de sa demande de 895 € pour frais de nettoyage des panneaux. Les faits de barbouillage ont été requalifiés en dégradation légère (passibles d’une contravention de 5e classe). En conséquence, conformément aux réquisitions du procureur, le tribunal a également relaxé les militants pour le refus de prélèvement ADN.

La reconnaissance de l’état de nécessité par le tribunal a deux conséquences :
– le danger publicitaire immédiat et important sur la société est avéré
– le dysfonctionnement de la démocratie et des méthodes classiques d’interpellation des pouvoirs politiques ne peut plus être nié

Cet état de fait nous autorise à exiger un rendez-vous d’urgence avec le gouvernement. Mme Batho, ministre de l’Écologie, qui déclarait récemment que le Grenelle de l’Environnement n’avait été qu’une opération de communication n’a d’autre choix que de rouvrir ce dossier extrêmement mis à mal par ses prédécesseurs sous la pression des afficheurs. Elle montrera ainsi que le changement des pratiques politiques est à l’œuvre.

Le Débat National sur la Transition Énergétique nous permettra d’entrer immédiatement dans le vif du sujet. Une première décision pourrait être l’interdiction des écrans publicitaires numériques, symboles de la défiguration des paysages, de la main-mise sur les esprits que représentent ces télévisions géantes dans la rue et du gaspillage énergétique étalé en plein jour et érigé en modèle.

Suite à cette décision de justice, et dans l’attente d’une réponse de la Ministre, notre collectif envisage une trêve des actions de désobéissance civile.

Contact presse : Nicolas – 06 62 60 06 12

Collectif des déboulonneurs de Paris
deboulonneurs.paris@no-log.org

[1] http://www.deboulonneurs.org/article649.html

Et à Strasbourg?

http://www.deboulonneurs.org/article592.html

Similar posts
  • La situation à Gaza est catastrophiqu... [...]
  • Poutou2022 à Strasbourg: une jeunesse... La salle du FEC (Foyer de l’Etudiant catholique), très accueillante pour des réunions politiques diverses, était bourrée dès avant 20 h. Il a fallu rajouter des chaises et, malgré cela, des dizaines de jeunes, qui constituaient l’essentiel du public, sont restés debout au fond et même dans l’antichambre après la montée de l’escalier. A la [...]
  • GCO: vélos un jour, camions toujours! De nombreux cyclistes se sont embauchés dimanche, ce ouiquende pour assurer une publicité gratuite pour le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Cette randonnée cycliste a, hélas, été un succès pour Socos, filiale de Vinci qui a réalisé l’autoroute à péage de 24 km pas encore ouverte, mais qui devrait l’être vers mi-décembre, malgré les irrégularités [...]
  • Soupe associative pour les gens de la... [...]
  • 3 ans de Gilets Jaunes Strasbourg, Ha... Strasbourg Gilets jaunes, Antipasse et personnes Transgenre Haguenau [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.