Intersyndicale CUS

Communiqué de presse

Les organisations syndicales ont assisté hier soir aux débats du conseil municipal de Strasbourg.

Elles se félicitent, même si elles ne sont pas dupes de l’hypocrisie de certains discours, que les élus de toutes sensibilités reconnaissent enfin la valeur et le dévouement des agents de la collectivité.

Elles restent dubitatives quant au contenu du discours des propos du 1er adjoint qui ne semble pas avoir pris la mesure du profond mécontentement des agents de la collectivité et a publiquement réitéré sa détermination à appliquer dans toute leur rigidité, les mesures anti-sociales déjà annoncées.

Il continue allègrement à se féliciter de l’existence d’un dialogue social qui n’existe plus depuis des semaines, au point qu’il n’a même pas exploité le dernier préavis de grève déposé par les syndicats, comme le prévoient les textes, pour réamorcer le dialogue.

L’intersyndicale a cependant noté avec satisfaction que le Maire de Strasbourg appelle à renouer la discussion et a laissé entendre que des négociations, portant notamment sur le régime indemnitaire des agents pourraient reprendre.

Les syndicats notent avec satisfaction que Roland RIES a dit sa volonté de se conformer uniquement aux injonctions de la Chambre Régionale des Comptes, ce qui correspond en réalité à une manière de dire que le rapport de la CRC doit à nouveau être l’objet d’une lecture partagée entre l’administration et les représentants du personnel.

C’est bien sur la notion d’illégalité que porte en réalité le débat.

Nous venons d’apprendre par mail que l’exécutif convie l’intersyndicale à une séance de travail sans toutefois en préciser le contenu.

Les syndicats exigent que l’ensemble de leurs revendications soient traitées.

Dans l’attente d’une réponse positive un préavis de grève est déposé pour le jeudi 4 avril 2013 de 11h à 15h.

L’intersyndicale
CFDT – CFTC – CGC – CGT – FA/FPT- FO – SPT67 – SUD Solidaires – UNSA

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.