Le dessinateur Latuff traité d’antisémite…

941173_610582572285822_1541629735_n

 

 

 

 

 

 

 

Suite à la publication d’un billet Deux, trois, de nombreux Hawking, la Feuille de chou a reçu ce courrier, à propos du dessinateur Latuff dont un dessin, ci-dessus, était publié ici le 11 mai:

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/49820

Croyez bien, cher Monsieur, que la Feuille de chou qui défend les droits inaliénables du peuple palestinien à un Etat, et ceux des Juifs israéliens de demeurer au Proche-Orient, une fois leur État désionisé, ne publie aucun dessin antisémite.

gaza3_300x500.jpeg

Bonjour,

Je suis un lecteur régulier de la Feuille de Chou et – bien que
non-militant – je soutiens le peuple palestinien dans sa lutte pour la
reconnaissance de ses droits, dont les droits au retour et à
l’auto-détermination.

Cependant, je suis également très critique vis-à-vis de
l’antisémitisme qui gangrène les mouvements pro-palestinien et
anti-sioniste. Et j’aimerais vous faire part de mon étonnement quant à
la publication d’une caricature faite par l’artiste brésilien Latuff
sur votre blog ( http://la-feuille-de-chou.fr/archives/49820 ).

Latuff a connu du succès grâce à un travail prolifique et provocateur,
et trop souvent les gens partagent ses caricatures sans vraiment
s’attarder sur le contenu, le message, ou la symbolique.

Je considère que Latuff est un antisémite, et je pense qu’en tant que
tel, par respect pour les Juifs, mais aussi par respect envers la
lutte pour les droits des Palestiniens (que j’estime légitime et donc
ne saurait se faire le relais de l’antisémitisme), ses oeuvres doivent
être boycottées de la façon la plus claire qui soit.

Latuff a produit de très nombreuses caricatures comparant le sionisme
et/ou la politique israélienne avec le nazisme, ainsi que le sort des
Palestiniens avec l’Holocauste. Quel que soit le degré de proximité de
nature entre ces mouvements (sionisme/nazisme) et événements
(Holocauste/occupation israélienne) historiques, c’est une question de
décence de ne pas comparer, et encore moins d’égaliser. Les
comparaisons historiques sont un problème réel qui font beaucoup plus
de mal que de bien, ne visent souvent qu’à choquer, provoquer, sans
créer de réaction raisonnée et raisonnable. Malheureusement, de nos
jours la comparaison historique est devenue un sport olympique.

Il existe notamment une caricature montrant Ariel Sharon embrassant
Adolf Hitler sur la bouche, une autre montrant des soldats nazis
arborant le drapeau israélien et abattant des enfants palestiniens, et
encore une autre représentant Israël sous la forme d’une pieuvre
(caricature antisémite peu originale), marquée du drapeau israélien
avec une croix gammée remplaçant l’Étoile de David. Latuff a également
tendance à beaucoup insister sur le fait que certaines victimes
palestiniennes de la politique agressive israélienne sont des enfants
ou des bébés, et cela ressemble beaucoup plus à l’accusation
antisémite du sacrifice rituel d’enfants qu’à la dénonciation de faits
établis. Et ce ne sont que quelques exemples parmi des dizaines de
dessins associant le sionisme ou Israël au nazisme ou à divers clichés
antisémites, bafouant de nombreux éléments symboliques et importants
de l’histoire, de la culture, et de la religion juives.

Latuff est également un grand amateur de la complainte selon laquelle
tout critique d’Israël ou défenseur des Palestiniens se voit taxé
d’antisémitisme. C’est une réalité que de nombreux défenseurs d’Israël
abusent de l’accusation, sachant bien qu’elle est difficile à contrer.
Cependant, je ne la crois pas suffisamment fréquente ni suffisamment
digne de considération (lorsqu’il s’agit d’un abus) pour que certaines
personnes fassent de cette complainte (“l’anti-sionisme n’est PAS de
l’antisémitisme!!!”) la moitié de leur activité militante. De plus, si
l’abus de l’accusation est une réalité, il est une autre réalité que
la complainte est tout autant une arme politique, menant à masquer
(volontairement ou involontairement) la présence concrète de
l’antisémitisme au sein des mouvements pro-palestinien et
anti-sioniste, puisqu’à leur tour, chaque dénonciateur de cet
antisémitisme concret se verra taxé de pro-Israélien ou de sioniste
cherchant à miner le mouvement (ce qui n’est absolument pas vrai !).
Même si la complainte n’est pas antisémite par nature, elle est une
arme de choix de très nombreux antisémites, dont Latuff.

Enfin, Latuff a participé en 2006 au “Concours International de
Caricature de l’Holocauste” (!!!), organisé par une journal iranien,
aux côtés de nombreuses personnalités négationistes et
d’extrème-droite… Il a gagné la seconde place.

Au plaisir de connaître votre avis sur cette question,

Cordialement,

Ben

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.