Latcho Rom Strasbourg: la police empêche des Roms de reconstruire leurs cabanes

DSCN1358

Photographies F2C LatchoRom

http://www.flickr.com/photos/69546723@N03/sets/72157633786019037/

Latcho Rom s’est rendu une fois de plus sur le campement Petite Forêt de Strasbourg-Koenigshoffen cet après-midi suite à l’appel de familles qui, une fois revenues de Roumanie où elles s’étaient rendues quelques semaines pour la Pâque orthodoxe, n’ont pu que constater que leurs cabanes avaient été détruites par le Préfet en collaboration avec la Ville de Strasbourg.

On se souvient que au moins huit de ces logements avaient été démolis par un bulldozer, après avoir été marqués d’une croix de couleur jaune.

Archives
Bulldozer à l’œuvre

L’association Latcho Rom avait pourtant prévenu que ces familles allaient revenir en France. Mais rien n’y a fait.

Le préfet, oublieux comme son chef Manuel Valls de la circulaire d’août qui prévoit un relogement préalable, et probablement partageant le contenu des déclarations contradictoires et scandaleuses du ministre selon lesquelles ces gens ne seraient pas intégrables, s’était fait démolisseur.

Un fois revenues, une partie de ces familles a voulu reconstruire leur logement de fortune au bord de l’autoroute de Hautepierre à la route des Romans, sur ce terrain parfaitement tenu, dont les enfants, parfois nés en France, sont tous scolarisés.

Et deux policiers ont empêché la reconstruction ce mercredi matin et les a contraints à jeter les matériaux dans la benne en bout de terrain.

Est-ce ainsi que la République française traite des citoyens européens, des Roumains dont le pays appartient déjà à l’Union européenne sans que ses citoyens en aient tous les droits?

C’est inacceptable!

Et pendant ce temps, se multiplient les réunions diverses à la Ville, comme celle prévue demain avec l’adjointe aux Affaires sociales, Marie-Dominique Dreyssé, sur la formation, et le 6 juin encore, un Carrefour des solidarités est en préparation sur la place de l’Étoile face à la CUS.

A quoi bon les paroles lénifiantes si les actes ne suivent pas?
Il faut que ce double discours cesse!

Les Roms émigrés à Strasbourg parce que leur situation au pays est invivable, doivent pouvoir se loger et travailler. Dans l’attente du feu vert et du terrain pour l’auto-construction proposée par Latcho Rom, les familles doivent pouvoir reconstruire leurs logements détruits.

Similar posts
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Émotions afro-sionistes dans la Grand... Émotions afro-sionistes dans la Grand-Rue Agente d’artistes réputée, Delphine Courtay s’essaie avec un certain bonheur à l’art de la galerie de peinture, dans la galerie Delphine Courtay tout simplement. Dans la cour intacte derrière la librairie Quai des Brumes, elle expose en ce moment Laurent Impeduglia. Cet artiste reconnu a été lauréat du salon St’art [...]

1 Commentaire

  1. 29 mai 2013    

    De tout coeur avec vous, mes amis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.