Justice universelle et massacres de masse au vingtième siècle

IJAN International Jewish Antizionist Network

MIR, Mouvement Des Indigènes de la République

Nous vous invitons à une soirée de débats sur le thème des massacres de masse, expression préférable à « génocide » et à « crimes contre l’humanité ».

Parler de « massacres de masse » permet de s’en tenir aux faits, de dénoncer les politiques qui en sont le nid et surtout, de se replacer sur le terrain politique.

Il est particulièrement important d’analyser comment la barbarie s’est déployée dans le XXè siècle européen qui n’a rien à envier, à cet égard, à des phénomènes de violence qui se sont déroulés dans des lieux qui ne jouissent pas de l’image prestigieuse des civilisations européennes. Mais justement la barbarie, loin d’apparaître comme l’antithèse de la civilisation et de la culture, a été le fait des peuples dits civilisés. Rappelons à cet égard les massacres perpétrés par les puissances conquérantes de la colonisation en Afrique, en Amérique et en Asie, la traite esclavagiste, les répressions sanglantes contre les luttes de libération anticoloniales.

Il faut rappeler que l’on juge moins les massacres en fonction des victimes qu’en fonction des bourreaux. On les condamne lorsque les bourreaux sont des ennemis, on les minimise lorsque les bourreaux sont des amis. Quitte à changer quand cela apparait nécessaire.

La soirée sera centrée sur des massacres de masse perpétrés pour des motifs raciaux (ce qui ne veut rien dire puisque race ne veut rien dire), religieux, ethniques etc. dans différentes situations de l’histoire récente.

Plusieurs interventions ouvriront les débats.

Hajo Meyer, survivant d’Auschwitz, militant antisioniste, vient des Pays Bas pour une tournée de trois meetings en France. Il replacera les massacres de Juifs par les nazis dans une perspective qui dénonce la manipulation sioniste de cette tentative d’extermination au profit de la dépossession palestinienne.

Youssef Boussoumah, militant des Indigènes de la République, rappellera la responsabilité de la France dans les massacres des colonisés, notamment en Algérie.

Walid Attalah, de l’association des Palestiniens en France, témoignera de la stratégie israélienne d’éviction des Palestiniens de leur terre manifestée dans une succession de massacres depuis 1947.

Marcel Kabanda, de l’association Survie, rescapé du Rwanda, reviendra sur les tueries qui s’y sont déroulées avec la complicité des puissances coloniales dont la France.

Carlos Abrego, membre d’IJAN France, écrivain et militant salvadorien, apportera la parole des massacres d’Indiens en Amérique.

Face à une posture fondée sur la concurrence des victimes, nous défendons une vision universelle de la dénonciation des massacres de masse.

8 février au CICP A 19h30

21 ter rue Voltaire 75011 Paris (métro Rue des Boulets)

note:

Hajo Meyer sera à Strasbourg le 10 février, après Lyon et Paris!

Réservez déjà votre soirée.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.