Dévoilement de plaque à la mémoire de Olga Bancic

affiche rouge

affiche rouge

Dévoilement de plaque à la mémoire de Olga Bancic

Le jeudi 4 juillet, à 16h.30, nous serons présents lors du dévoilement par le Maire de Paris d’une plaque commémorative* à la mémoire d’Olga Bancic au 114 rue du Château, Paris 14e, lieu de son dernier domicile officiel connu.

* Texte de la plaque

Ici vivait Olga Bancic,

résistante F.T.P. M.O.I. de l’Ile de France, membre du groupe Manouchian

exécutée par les nazis à Stuttgart

le 10 mai 1944 à l’âge de 32 ans

morte pour la France et la Liberté.

L’Affiche Rouge et la photo d’ Olga radieuse, avec sa fille Dolorès. Toute une vie résumée sur ces deux panneaux

Similar posts
  • 14 février 1349 1200 juifs brûlés à S... Comme chaque année, le 14 février, grâce à Georges Yoram Federmann, on commémore le massacre de 1200 juifs à Strasbourg le 14 février 1349. Alors que la peste noire dévastait l’Europe, il a fallu trouver des boucs émissaires, accusés d’avoir empoisonné les puits. D’où cet holocauste de masse commis près de l’actuelle place de la [...]
  • 76 ème anniversaire de la libération ... Témoignage de Simone Polak, rescapée du camp Et ce même événement est honteusement utilisé par l’ambassade d’Israël en France pour condamner… le boycott justifié de l’Etat sioniste! Il contribue ainsi à la confusion intéressée entre antisionisme et antisémitisme, et salit la mémoire des six millions d’exterminés par les nazis, parmi lesquels mes grands-parents paternels, ma [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]
  • Quel virus la préfète du Bas-Rhin cra... QUEL VIRUS LA PREFETE DU BAS RHIN CRAINT-ELLE LE PLUS? LA COVID 19 OU LA CONTESTATION? Interdiction de la manifestation du 31 décembre par la préfète du Bas-Rhin La manifestation organisée par Gilets Jaunes tous ensemble a été interdite par la préfète le 29/12/2020. Avec notre avocat Me Pialat, nous avons déposé un référé-liberté qui [...]
  • La préfète du Bas-Rhin impose le même... La préfète impose à nouveau le même parcours, République-Etoile. Le déclarant , convoqué hier en fin après-midi par le Renseignement territorial a protesté vivement, en expliquant que l’inversion du trajet demandée avait comme but d’éviter les incidents de fin de manifs, le lacrymogène généreusement distribué, comme pour liquider les stocks 2020, et les interpellations qui [...]

1 Commentaire

  1. Georges Yoram Federmann Georges Yoram Federmann
    3 juillet 2013    

    Celui pour qui le soleil ne brille plus
    Il n’a plus besoin d’amour.
    Combien de chagrins pleurent pour lui,
    Il n’a pas besoin de le savoir.

    Hommes, laissez les morts tranquilles
    A vous appartient la vie
    Chacun a bien assez à faire
    A lever le bras et le regard.

    Laissez les morts ils sont libres
    Dans le sable humide.
    Vous, sortez de l’esclavage,
    De la misère et de la honte.

    Un combat vaudrait-il des lauriers,
    Epargnez à la mort ces cadeaux !
    Mais reprenez l’épée du mort
    Et menez son combat jusqu’à la fin.

    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Hommes, laissez les morts tranquilles
    Et accomplissez leur espoir.

    Erich MUHSAM.

    Celui pour qui le soleil ne brille plus
    Il n’a plus besoin d’amour.
    Combien de chagrins pleurent pour lui,
    Il n’a pas besoin de le savoir.

    Hommes, laissez les morts tranquilles
    A vous appartient la vie
    Chacun a bien assez à faire
    A lever le bras et le regard.

    Laissez les morts ils sont libres
    Dans le sable humide.
    Vous, sortez de l’esclavage,
    De la misère et de la honte.

    Un combat vaudrait-il des lauriers,
    Epargnez à la mort ces cadeaux !
    Mais reprenez l’épée du mort
    Et menez son combat jusqu’à la fin.

    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Hommes, laissez les morts tranquilles
    Et accomplissez leur espoir.

    Erich MUHSAM.

    Celui pour qui le soleil ne brille plus
    Il n’a plus besoin d’amour.
    Combien de chagrins pleurent pour lui,
    Il n’a pas besoin de le savoir.

    Hommes, laissez les morts tranquilles
    A vous appartient la vie
    Chacun a bien assez à faire
    A lever le bras et le regard.

    Laissez les morts ils sont libres
    Dans le sable humide.
    Vous, sortez de l’esclavage,
    De la misère et de la honte.

    Un combat vaudrait-il des lauriers,
    Epargnez à la mort ces cadeaux !
    Mais reprenez l’épée du mort
    Et menez son combat jusqu’à la fin.

    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Hommes, laissez les morts tranquilles
    Et accomplissez leur espoir.

    Erich MUHSAM.

    Celui pour qui le soleil ne brille plus
    Il n’a plus besoin d’amour.
    Combien de chagrins pleurent pour lui,
    Il n’a pas besoin de le savoir.

    Hommes, laissez les morts tranquilles
    A vous appartient la vie
    Chacun a bien assez à faire
    A lever le bras et le regard.

    Laissez les morts ils sont libres
    Dans le sable humide.
    Vous, sortez de l’esclavage,
    De la misère et de la honte.

    Un combat vaudrait-il des lauriers,
    Epargnez à la mort ces cadeaux !
    Mais reprenez l’épée du mort
    Et menez son combat jusqu’à la fin.

    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Hommes, laissez les morts tranquilles
    Et accomplissez leur espoir.

    Celui pour qui le soleil ne brille plus
    Il n’a plus besoin d’amour.
    Combien de chagrins pleurent pour lui,
    Il n’a pas besoin de le savoir.

    Hommes, laissez les morts tranquilles
    A vous appartient la vie
    Chacun a bien assez à faire
    A lever le bras et le regard.

    Laissez les morts ils sont libres
    Dans le sable humide.
    Vous, sortez de l’esclavage,
    De la misère et de la honte.

    Un combat vaudrait-il des lauriers,
    Epargnez à la mort ces cadeaux !
    Mais reprenez l’épée du mort
    Et menez son combat jusqu’à la fin.

    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Hommes, laissez les morts tranquilles
    Et accomplissez leur espoir.

    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Voulez-vous faire quelque chose de bien
    Pour ceux que la mort a rencontrés.
    Hommes, laissez les morts tranquilles
    Et accomplissez leur espoir.

    Erich MUHSAM.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.