Pays Bas : 2 groupes de supermarchés ne vendront plus les produits des colonies israéliennes

PAYS BAS : Deux chaînes de distributions refusent de vendre les produits des colonies

Users_test_Desktop_230385_199753493400558_198580813517826_562919_1938790_n

Les médias hollandais rapportent que deux des plus gros groupes de supermarchés annoncent qu’ils ne vendront plus de produits provenant d’au-delà de la Ligne Verte. Le ministre des affaires étrangères : « le boycott est entaché d’hypocrisie et de préjugés ».

par Hillel Posek
A la suite de l’annonce par l’Union Européenne de lignes directrices prohibant officiellement le financement d’entités israéliennes et d’actions se situant au-delà de la Ligne Verte, il a été dit lundi aux Pays-Bas qu’au moins deux chaînes de magasins du pays ont cessé de vendre des produits des colonies israéliennes. Une troisième chaîne a assuré à ses clients que ses produits ne proviennent aucunement des colonies.

Le ministère israélien des affaires étrangères a répondu : « le boycott est entaché d’hypocrisie et de préjugés. Cela ne fait qu’aggraver le problème qu’il entend résoudre. »

Selon le site néerlandais Trouw, les deux chaînes qui ont annoncé qu’elles ne vendraient plus de produits des colonies sont Aldi et Hoogvlit. Elles sont particulièrement populaires à Amsterdam, Rotterdam, la Haye et Utrecht. Jambo, la troisième chaîne, fait une distinction au sein des produits israéliens.

Dans le cadre d’une recherche menée par Trouw auprès de plusieurs supermarchés en Hollande, plusieurs gérants de magasins Aldi et Hoogvlit ont confirmé l’interdiction. Aldi a même demandé à ses fournisseurs de ne plus lui livrer des produits des colonies. Le porte-parole de la chaîne a ajouté qu’Aldi n’est pas intéressé à ce que ses produits fassent l’objet d’un débat public.

Le rapport ajoute que Jambo a récemment demandé à ses fournisseurs de lui soumettre une attestation officielle selon laquelle les produits livrés sous le label « Israël » viennent effectivement de l’Etat d’Israël et non des colonies. Jambo a expliqué que cette disposition inhabituelle a été prise du fait de la montée du débat public à ce sujet, ajoutant que « nos clients méritent une information honnête ».

Les Pays-Bas ont longtemps été préoccupés par la question de savoir comment les grandes chaînes de vente au détail doivent se comporter concernant les produits issus des colonies. La question a suscité des débats tournant autour de la nécessité soit de souligner sur l’emballage que le produit provient de colonies, soit de demander aux supermarchés de proscrire les produits originaires d’au-delà de la Ligne Verte.

Alors que trois chaînes ont déjà pris des mesures d’interdiction contre les produits des colonies, d’autres attendent les décisions du gouvernement. La plus grande chaîne de Hollande de magasins de vente au détail, Albert Heijn, se concerte actuellement avec l’Association Néerlandaise du Commerce Alimentaire de Détail (CBL), qui attend les décisions du ministre des Finances et du ministre des Affaires Etrangères. Les ministres eux-mêmes sont en attente d’éclaircissements de l’UE sur la question.

Le porte-parole de CBL a déclaré en réponse que «la première fois que nous avons rencontré ce problème c’était il y a un an, et dans la dernière lettre envoyée il y a deux mois, nous avons demandé des clarifications urgentes. Le plus tôt nous recevrons ces précisions, le mieux ce sera. Nous n’avons pas d’avis sur la solution, qu’ils décident d’apposer des étiquettes indiquant l’origine ou qu’il nous soit demandé de retirer les produits des rayons, dès lors que nous obtenons des éclaircissements.

En mars dernier, le ministère israélien des Affaires Etrangères a confirmé avoir reçu de source officieuse une information concernant un document officiel des Pays-Bas recommandant aux importateurs et aux chaînes de magasins de détail du pays d’indiquer la provenance des produits issus des colonies. Selon le compte rendu diffusé en Hollande lundi, la recommandation a été publiée sur le site Web du ministère des Finances néerlandais, et a été retirée depuis lors.

Traduction Jean-Guy Greilsamer et Sonia Fayman, 22 juillet 2013

Source : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4408239,00.html

SOURCE / BDSFRANCE.ORG

http://danactu-resistance.over-blog.com/pays-bas-2-groupes-de-supermarchés-ne-vendront-plus-les-produits-des-colonies-israéliennes

Similar posts
  • Selon le CRIF-Alsace, la Ville de Str... La Feuille de chou a pris connaissance de la lettre du CRIF-Alsace adressée à la maire de Strasbourg, Mme Barseghian: Madame la Maire, Le CRIF constate depuis longtemps une montée de l’antisémitisme en lien avec le conflit Israélo-palestinien. Nous en avons eu récemment, à Strasbourg, un triste exemple avec l’agression d’un graffeur missionné par la [...]
  • Roger Hanin et l’Algérie Roger Hanin Aek Bencheikha nous écrit depuis Constantine sur la page FB de l’UJFP pour nous faire suivre un message écrit il y a 2 ans par un de ses voisins oranais, Illies Abdelaziz Eljaafari. C’est un message d’un certain Roger Jacob Levy, plus connu sous son nom d’artiste Roger Hanin, qui tombe fort à [...]
  • Une centaine de Gilets jaunes des 67,... Une centaine de Gilets jaunes ont défilé ce samedi 26 septembre à Strasbourg sur un parcours déclaré en préfecture depuis la place de Bordeaux jusqu’au quartier européen puis vers le centre ville où en passant allée de la Robertsau, place Brant, les quais de l’Ill, ils ont rejoint Corbeau puis la place Kléber où tout [...]
  • L’affaire Dreyfus vue d’A... Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées hier au FEC pour une séance organisée conjointement par le Centre culturel alsacien et le Foyer de l’étudiant catholique consacrée à l’Affaire Dreyfus vue d’Alsace. C’est l’historien Jean-Claude Richez qui présentait le résultat de son travail de recherche en particulier dans la presse alsacienne (fort abondante!) des dernières [...]
  • Concessions autoroutières bradées au ... Vendredi 18 septembre 2020, Vincent DELAHAYE, rapporteur, a présenté à la presse les conclusions de la commission d’enquête sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, au Sénat (1). Engagé dans la lutte contre le contournement Ouest de Strasbourg, veuillez trouver la réaction du collectif GCO NON MERCI : Le GCO, cette autoroute [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.