Un cheminot, ça ferme sa gueule ou on le démissionne…

La France, anciennement patrie des droits de l’homme et du citoyen qui donna cette chaude espérance au monde entier, qu’es-tu devenue? Il n’est pas un jour où l’arbitraire s’abat sur les petits, ceux dont les pères ont élevé des barricades pour chasser les rois et les tyrans, ceux qui sont sortis de la mine ou descendus des collines contre l’occupant nazi et ses valets du régime de Pétain.

Il n’est pas un jour où un syndicaliste est traité comme le pire des malfaiteurs pour avoir défendu le droit de vivre dignement de son travail.

Pendant ce temps, les financiers et les puissants se gobergent toujours plus dans leur clos où ils se permettent tous les droits, comme celui d’échapper à la justice.

Voici comment la direction SNCF de la région Auvergne traite ses cheminots, une info de France inter:

Après Brétigny, la SNCF verrouille sa com’

“La violation de l’obligation de discrétion et de loyauté peut être une cause réelle et sérieuse de licenciement”... Voilà le genre de phrase qu’on peut lire dans l’avis diffusé le 5 août dernier par la direction régionale Auvergne Bourgogne-Ouest à ses salariés. L’avis rappelle les règles édictées par la Direction des ressources humaines sur les relations avec les médias : interdiction d’introduire des personnes dans les emprises SNCF, obligation de discrétion et de confidentialité et obligation de loyauté. Un rappel qui fait suite à des articles et interviews, nombreux après l’accident mortel de Bretigny. Des cheminots y dénonçaient la dégradation de l’entretien du réseau ferré. Le document apporte de l’eau au moulin des syndicats, qui pointent, y compris au niveau national, le silence imposé par l’entreprise. 

“La SNCF a horreur qu’on souligne ses responsabilités et cherche à museler les syndicalistes”, dénonce Julien Cabanne secrétaire général de la CGT cheminot en Auvergne. Lui et deux autres cheminots de la région font d’ailleurs l’objet d’une procédure disciplinaire engagée fin juillet par leur direction régionale.”

La suite: http://comite-pour-une-nouvelle-resistance.over-blog.com/article-cheminot-ferme-ta-gueule-ou-je-te-vire-119692136.html

Similar posts
  • 2000 manifestant.e.s à Strasbourg pou... Deux mille personnes ont participé à la manifestation pour le pouvoir d’achat et la défende des retraites à Strasbourg. Les jeunes tenaient la tête du cortège et scandaient de nombreux slogans. La CGT était en force comme d’habitude, suivie de Solidaires, de la FSU, de quelques militants FO ainsi que du PCF, du NPA, de [...]
  • D’Ailleurs Nous Sommes d’... Pendant que la ville de Strasbourg et la préfecture se renvoient la balle depuis des semaines pour accueillir dignement la centaine d’exilés de la place de l’Etoile, des militants solidaires de D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici sont intervenus depuis la tribune du Conseil municipal de Strasbourg décentralisé au Palais des Fêtes. A noter que les Dernières [...]
  • Manifestations à à Strasbourg: antinu... Plusieurs rassemblements ce samedi à Strasbourg. Place Kléber une association pro-nucléaire tenait un stand sur un coin de la place, les antinucléaires leur faisaient face de l’autre côté, pour répondre à leurs mensonges. France 3 Alsace n’a vu que les pro-nucléaires, malgré la présence auprès des antinucléaires du député de Strasbourg Fernandez! Place Gutenberg 300 [...]
  • Manifestation solidaire des migrants ... Une centaine de manifestants.e.s ont défilé hier de la place de l’Etoile au centre ville de Strasbourg avant de retourner au point de départ, le campement précaire toujours plus grand des migrant.e.s situé face au bâtiment de la mairie de Strasbourg et de l’Eurométropole. La préfète avait interdit l’accès à la place Broglie où se [...]
  • Raymond-Emile Waydelich: Lydia Jacob ... Vernissage à la Galerie L’Estampe hier à Strasbourg. Beaucoup de monde dans la petite galerie pour voir et revoir les oeuvres de Waydelich anciennes, récentes et nouvelles. Le peintre avec ses 84 ans bien sonnés poursuit l’aventure de sa Lydia Jacob Story. Longue vie à R.E. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.