Désormais, Valls doit démissionner

544615-le-ministre-de-l-interieur-manuel-valls-le-24-aout-2013-a-la-rochelle

Désormais Manuel Valls doit démissionner !

Tout d’abord je veux remercier le journal « l’Humanité » pour avoir publié ma lettre ouverte à Manuel Valls dans son édition de mardi. Et merci aussi à toutes celles et ceux qui, de manière directe ou par l’intermédiaire du journal, m’ont adressé tant et tant de chaleureux messages.

Je dois reprendre aujourd’hui la plume car les bornes de l’indécence sont largement atteintes.

A la suite du Conseil des ministres de ce mercredi, le bruit avait fuité selon lequel Manuel Valls aurait fait amende honorable devant le Conseil et qu’il avait admis avoir commis une « maladresse » en déclarant que « les Roms ont vocation à rester ou repartir » dans leur pays d’origine.

Une heure après, on apprenait par son « entourage » que le ministre maintenait ses propos et n’avait jamais admis avoir commis pareille « maladresse ».

De toute façon, ce n’est pas une maladresse qu’il a commise. Il a proféré des propos racistes. Et les propos racistes ne sont pas des « maladresses » mais constituent un délit puni par la loi sur la presse de 1881, article 24 deuxième alinéa.

Cette loi est précise et s’applique pleinement en la circonstance.

Lisez vous-même : « Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. »

Manuel Valls a donc bien provoqué à la discrimination raciale en parlant des Roms. Aucun doute. Des poursuites judiciaires sont recevables.

Un ministre de la République ne peut distiller ou pratiquer le racisme sous quelque forme que ce soit. Il ne peut pas rester en fonction. Il doit démissionner ou être démissionné. La balle est dans les mains du Président de la république.

C’est quand même terrible que Manuel Valls ne comprenne pas, ou ne veuille pas comprendre, que des hommes et des femmes puissent fuir leurs pays d’origine du fait des discriminations qu’ils subissent. Ses parents l’ont fait qui fuyaient le régime franquiste en Espagne. Albert Einstein, le Juif, s’est réfugié aux Etats-Unis du fait de l’antisémitisme absolu des nazis en Allemagne. Combien de Polonais Juifs l’ont également fait. Dans les Brigades internationales il y avait un bataillon juif. Des Juifs qui avaient fui leurs pays à cause de rafles, des mortels pogroms et de persécutions horribles dont ils étaient l’objet.

Varsovie, te souviens-tu Manuel ?

De toute évidence, « Le ventre est encore fécond d’où sorti la bête immonde. »

On ne peut laisser passer. « No pasaran ! ».

Jean-Claude Lefort
Député honoraire
Fils de Manouche

Similar posts
  • Valls : après la farine en Alsace, la... Avant la baffe électorale : Lamballe. Manuel Valls giflé par Letelegramme     – Lu sur le Net… Appel : Enfarinons-les ! Le 22 décembre dernier, notre cher ancien Premier ministre de la République du Flashball et candidat à la primaire de la droite de la gauche, j’ai nommé Manuel Valls, se faisait magnifiquement enfariner par un [...]
  • Alep, ville martyre. Strasbourg, vill...   A Strasbourg, depuis 5 ans, une poignée de Syriens et de Strasbourgeois, réunis autour de l’association Alsace-Syrie avec le soutien indéfectible de l’ATMF du Bas-Rhin et de l’UJFP-Alsace, n’ont eu de cesse de réclamer la paix et la justice pour le peuple syrien, de dénoncer les massacres de population à répétition orchestrés par le régime d’ Assad et de [...]
  • Valls enfariné à Strasbourg : “... Lors de sa venue en jet privé, avant-hier à Strasbourg, au lendemain de l’attentat sur un marché de Noël à Berlin, le nouveau sinistre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, a tenu à rassurer les habitants et les visiteurs du Christkindelsmärik qu’ils pouvaient continuer à déambuler et consommer en masse. , « Je suis venu dire que nous avions fait ce qu’il fallait », « Je suis [...]
  • Alep martyrisée, Syrie meurtrie, Syri...   Pour la troisième fois cette semaine, un rassemblement de soutien aux habitants d’Alep et au peuple syrien s’est tenu à Strasbourg. Après les deux rassemblements de début de semaine devant le consulat russe, c’est place de la gare que 200 personnes se sont réunies cet après-midi à l’appel de l’association Alsace-Syrie, de l’ATMF du [...]
  • Le tracé du futur GCO s’impose ...   Pour permettre aux archéologues d’Archéologie Alsace la poursuite des diagnostics préalables à toute construction, une entreprise -sans doute employée par Vinci/Arcos- parcourt depuis plusieurs jours les campagnes à l’ouest de Strasbourg pour indiquer, à l’aide de piquets de bois peints en rouge et jaune fluo, les différents contours du futur GCO.     Ces marquages des [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !