Deux étudiantes de l’UNEF agressées à Paris

C’est à la sortie de son cours de danse, à Paris, près de la place de la Bastille, lundi 21 octobre au soir, qu’une étudiante de l’université de Nanterre, militante de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), marquée à gauche, a, selon les faits rapportés par ce syndicat, été plaquée contre un mur par un homme qui l’a insultée, traitée de “sale arabe”, de “sale gauchiste”, menacée de viol, d’agression et d’un “On sait où tu habites”.

C’est la deuxième agression, en quelques jours, de militantes de l’UNEF. Jeudi 17 octobre, Roxanne, étudiante en sciences politiques à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne, a elle aussi été agressée dans le hall même de son immeuble, traitée de “sale gauchiste” et blessée au visage et à la gorge à coups de cutter, ce qui a entraîné son hospitalisation. Elle s’en tire avec quelques points de suture et deux jours d’arrêt maladie. La jeune fille a porté plainte et se dit persuadée que ces faits sont liés aux incidents survenus, sur le campus de Paris I Tolbiac, entre militants de l’UNEF et de la Fédé Paris I.

Quelques jours auparavant circulaient, selon elle, sur les réseaux sociaux et des sites Internet liés à l’extrême droite, “une vidéo diffamatoire” envers l’UNEF et un des ses élus à Paris Tolbiac. L’université a réagi par un communiqué de presse demandant à “toutes les parties prenantes de cesser les appels à la violence”.

Pour l’UNEF, ces deux jeunes femmes ont été molestées “parce qu’elles sont syndicalistes”. Le syndicat, qui dénonce un climat délétère sur certains campus, entretenu par l’extrême droite, demande au ministère de l’enseignement supérieur de prendre toutes les dispositions pour que la sécurité des syndicalistes soit assurée dans les établissements, réclame le renforcement de la surveillance des réseaux d’extrême droite et la fermeture des sites Internet relayant les appels à la violence. L’UNEF a également porté plainte pour incitation à la haine et à la violence contre le journal Action Française Universitaire sous-titré “L’hebdo intelligent et violent”, dont la “une” proclame : “Reprends ta fac, tuons tous les gauchismes”.

Similar posts
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]
  • Manifestation et Free party à Strasbo... https://taranis.news/2021/01/strasbourg-16-1-2021-pplsecuriteglobale-freeparty/ 5 à 600 personnes dans la rue, malgré le froid et les interdictions de la préfecture, dans la rue, hier à Strasbourg, de 13 à 17h contre les lois liberticides! Le QG Gilets Jaunes Strasbourg République avait donné rendez-vous, comme depuis plus de deux ans, à 13h, place de la République, pour tenir une [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.