Municipales: écolos rassemblés à Schiltigheim

dambach jlhess

COMMUNIQUE de PRESSE

SCHILICK Ecologie > Solidarité > Innovation > Citoyenneté
Conférence de presse de lancement de campagne

Liste SCHILICK ECOLOGIE : Solidarité, Innovation, Citoyenneté
Conférence de presse de lancement de campagne

samedi 19 octobre 2013 aux Nouvelles Tuileries, 159, route du Gal de Gaulle Schiltigheim

Introduction

Je suis très heureuse de vous accueillir aujourd’hui pour le lancement de notre campagne pour les prochaines échéances municipales à Schiltigheim.

Je salue la présence de Jacques FERNIQUE, secrétaire régional d’Europe Ecologie Les Verts – EELV, conseiller régional, de mon collègue strasbourgeois Alain JUND, adjoint à l’Urbanisme, de Marie Dominique DREYSSE adjointe au maire de Strasbourg aux Affaires Sociales.

Et je salue la présence du conseiller municipal de la commune voisine de Bischheim, Gérard SCHANN.

Je salue la présence de notre journaliste préférée, Sophie WEBER, qui nous accompagne sur le territoire du nord de la CUS, elle vit avec nous les évènements politiques au quotidien et sans elle le monde ne serait pas informé de ce qui se passe à Schilick. Nous lui pardonnerons de ne pas avoir enfourché son vélo, car elle est là un samedi matin.

Je salue enfin la présence de mes collègues élus : Andrée BUCHMANN, Denis MAURER, Patrick MACIEJEWSKI, Anne SOMMER, Vincent KAYSER. Je partage avec eux le quotidien depuis maintenant presque 6 ans déjà.
Alors pourquoi se retrouver aux Nouvelles Tuileries ?

Si nous avons choisi ce point de chute ce matin c’est pour trois raisons :

Nous sommes à la limite du ban communal de Bischheim et ce qui nous lie géographiquement c’est le quartier des Ecrivains qui est à cheval sur les deux communes et qui connait actuellement une grosse réhabilitation.
La route du Général de Gaulle va être desservie par le tram, sur fer, d’ici 2017 jusqu’à l’entrée de Bischheim pour sa première tranche.
Des terrains friche actuellement trouveront une nouvelle vocation dans un futur proche (Istras, Wehr, Deetjen).

Vous l’aurez compris, c’est à l’ouest que se joue l’avenir de Schiltigheim. Nous avons déjà commencé à y travailler durant ce mandat ci avec le parc des oiseaux ou le bâtiment VERDI (Chaussland) qui a été un des premiers à avoir répondu aux normes BBC à Schilick ; ou encore avec l’arrivée prochaine de la passerelle piéton-cycliste du pont de Hausbergen.
Notre motivation politique pour une liste autonome

Les écologistes ont été présents à plusieurs échéances municipales. La liste que j’ai conduite en 2008 nous a permis de travailler dans une majorité après une alliance au 2ème tour. Nous avons certes eu une gestion commune et un bilan commun mais cet accord de majorité vaut pour un mandat, ce n’est pas un accord à vie. La question du contenu du programme se repose à chaque mandat.

En élus responsables, nous avons fait un bilan et pour nous il est mitigé : du positif mais aussi des insuffisances suffisamment fortes pour marquer nos différences.

Nous sommes dans la situation classique d’une minorité dans une majorité et nous trouvons que nos propositions n’ont pas assez été prises en compte.

Face aux problèmes qui s’aggravent sur notre planète ; accélération du réchauffement climatique, raréfaction des ressources, alimentation fragilisée, biodiversité en baisse, face à la tension générée par la montée des intolérances, au repli sur soi, nous pensons que les propositions des écologistes sont plus que jamais nécessaires en commençant par l’échelon local, communal.

Schilick Ecologie et Europe Ecologie Les Verts – EELV décident donc de se rapprocher, de se rassembler, d’unir leurs forces pour les municipales de mars 2014.

Il s’agit de poursuivre le travail en commun engagé par les 6 élus/es sortants à la ville de Schiltigheim et à la CUS.

Nous avons maintenant acquis une expérience dans la gestion d’une commune et prouvé notre capacité à développer des projets.

Notre force est celle d’une équipe qui la joue collectif : nous avons appris à travailler ensemble, chacun à son échelon, communal ou communautaire. Nous travaillons pour Schilick et les schilikois.

Nous sommes connus pour être disponibles et présents sur le terrain, enracinés dans la ville. Nous portons des idées, nous sommes déterminés à les mettre en œuvre. Notre état d’esprit est positif, sans prise aux polémiques.

Notre équipe est verte certes, mais ouverte à l’autre, à la diversité, tournée vers l’avenir et vers les schilikois de la société civile qui sont prêts à nous rejoindre. Les militants et sympathisants nous alimentent déjà de leurs réflexions, nous sommes à leur écoute, l’équipe va s’étoffer, prendre de la consistance.

Nous ne faisons pas de casting, nous sommes ouverts à des participations nouvelles, rien n’est bouclé, pas d’idées arrêtées. Chaque concitoyen peut s’impliquer en fonction de ses possibilités.

Nous avons commencé à travailler au programme, il n’est pas figé. Nous donnerons sous peu la parole aux schilikois dans une démarche participative pour l’enrichir. La démocratie participative est un des points à améliorer, tout comme la gestion du personnel de la mairie. Le programme sera dévoilé en janvier 2014.
Notre slogan : une énergie durable

C’est la suite d’envie d’une énergie nouvelle de 2008. Nous sommes dans la continuité avec le thème de l’énergie qui nous tient à cœur. L’épuisement des ressources, la crise de l’énergie, le chômage et la précarité nous obligent à nous tourner vers des alternatives plus durables, dans notre mode de vie, dans notre manière de consommer, plus respectueuse de l’humain et de la planète. C’est ce qu’on appelle le développement durable.

Nous sommes dans la continuité et enracinés dans la ville, à l’image du platane tricentenaire d’Adelshoffen. Quand un arbre ou un jardin est menacé à Schilick, les habitants nous interpellent : mais que font les écologistes ? Nous sommes reconnus pour avoir une conscience du respect du vivant. Cette conscience peut gagner tous les concitoyens, elle ne doit pas être réservée à quelques uns. Nous sommes connus pour agir, mais si nous savons donner envie à d’autres de nous rejoindre, notre action aura plus de portée. C’est ce qui donne du sens à notre engagement. Nous sommes connus pour les actions environnementales moins dans d’autres domaines comme le social, l’économique, la citoyenneté.
Solidarité

Notre projet répond à des préoccupations quotidiennes des schilikois, pour une meilleure qualité de vie dans chaque quartier et le refus des précarités. Mer welle jede Da in Schelicke besser lawe ! Favoriser l’insertion des personnes sans qualification comme sur le chantier de la réhabilitation du quartier des Ecrivains ou celui de l’éco-quartier Adelshoffen. A ce titre il s’agit de poursuivre notre soutien à toutes les associations de quartier comme l’APEE, l’ALAC, Humeur Acqueuse qui sont de vrais vecteurs de bien-être. Et soutenir toutes les actions de prévention de difficultés comme cette très belle initiative des pères de famille qui font la tournée du quartier des Ecrivains la nuit de Nouvel An pour éviter les dégradations. Ou l’association DECLIC qui met l’informatique à la portée de tous.
Innovation

Dans le domaine de l’économie les modèles du 20ème siècle ne tiennent plus ; les industries ferment et laissent la possibilité de faire naître une nouvelle économie ; pas seulement du tertiaire comme à E3, mais en se tournant vers les loisirs, en réhabilitant le patrimoine et en se montrant inventif. En faisant confiance à de nouvelles initiatives telles les AMAP, grâce auxquelles le producteur est en lien direct avec le consommateur. Il paye moins cher et c’est local et de saison ! On peut innover dans la tradition : et si les anciennes brasseries pouvaient laisser la place à des micro-brasseries, ex : Artzner au lieu d’aller à la Meinau pourrait venir à Schilick, Schilick pourrait redevenir capitale de la bière mais autrement. Il faut encourager ces arrivées dans un projet politique.

Cette innovation est favorisée par les rencontres économiques, une mise en lien de tous les acteurs économiques du territoire génère une dynamique.
Citoyenneté

Nous souhaitons soutenir et encourager les initiatives dans ce domaine. Ex : partager un jardin, organiser une fête de rue, construire ensemble un immeuble en auto-promotion, partager une voiture, etc… mais aussi donner la parole aux schilikois comme dans la démarche de co-construction d’un projet de ville que nous mettrons en place début novembre. Les élus n’ont pas le monopole des idées, il s’agit de permettre les prises de parole des citoyens.

L’enjeu de la CUS/ Métropole les élus écologistes se sont déjà largement exprimés sur des dossiers à enjeu communautaire comme les questions de déplacement, d’eau, de déchets, de logement, gaspillage de terres agricoles, de plan climat, etc… Andrée Buchmann et Denis Maurer sont les représentants communautaires de Schiltigheim à la CUS.

La démarche de co-construction du programme : samedi 09 novembre matin. Denis Maurer
Actions de campagne et matériel :

Anne SOMMER : gestion des listes d’adhérents et sympathisants, agenda des manifestations.

Présence dans les quartiers, à la rencontre des habitants ; réunions d’appartements, permanences. Un exemple : devenir de l’ancien terrain Baltzinger, terrain Debus, réponses aux questions.

Aller vers les associations, les commerçants, les syndicats, les chefs d’entreprise, les responsables du culte, tous les acteurs de notre commune.

Site internet de la liste, permet un dialogue permanent de l’équipe de campagne avec les citoyens.

Tracts, cartes postales, tee-shirts, coupe-vent. Charte graphique, merci au travail de Jean-Philippe STUTZMANN.

Responsable de la communication Philippe SPITZ

Logistique Roland HERB

Et pour le second tour : la parole est d’abord aux schilikois, ne la leurs confisquons pas !

Nous sommes démocrates, ce sont les électeurs qui donnent leur avis sur chaque liste et projet.

Nous espérons le meilleur score possible, on s’engage pour gagner !

Il y a deux tours, deux questions distinctes posées aux schilikois.

Ce qui est important pour nous : le projet, le programme et la méthode de travail, la gouvernance sera déterminante. Tout comme notre manière de donner la parole aux schilikois. Le risque de centralisation du pouvoir existe avec la métropole notamment. Nous devons mettre en place un cadre pour un équilibre démocratique, pour que la parole ne soit pas confisquée aux citoyens.

Schilick est une ville en transition, nous voulons la tournée vers le 21ème siècle, nous avons une ambition pour notre commune. Celle de lui redonner un nouveau rayonnement, avec la reconstruction de la ville sur elle-même. Notre programme s’appuie sur l’écologie des solutions.

Ce que nous disons, nous le faisons ! Dans la proximité comme lorsque je traverse la ville en vélo, je peux m’arrêter rapidement pour parler avec quelqu’un, je peux passer mon chemin en faisant un simple signe de la main, c’est une reconnaissance tout de même. Je remarque des détails de l’aménagement urbain que l’on ne voit pas quand on passe trop vite. Je mesure ce qui est bien fait et ce qui reste à faire. Même si nous sommes souvent très occupés, nous savons nous rendre disponibles. La tâche est grande et passionnante.
Que nos valeurs et notre enthousiasme soient contagieux et que la campagne soit respectueuse, participative et vivante.

Danielle DAMBACH

Similar posts
  • Concessions autoroutières bradées au ... Vendredi 18 septembre 2020, Vincent DELAHAYE, rapporteur, a présenté à la presse les conclusions de la commission d’enquête sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, au Sénat (1). Engagé dans la lutte contre le contournement Ouest de Strasbourg, veuillez trouver la réaction du collectif GCO NON MERCI : Le GCO, cette autoroute [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]
  • 13 zadistes anti-GCO en appel à Colma... Au plus fort de la mobilisation avec les zadistes anti-GCO qui avaient été condamnés en première instance à Strasbourg pour avoir érigé une cabane sur une butte près de Pfettisheim, il y avait une centaine de personnes en fin de matinée. Ils étaient convoqués pour 9 h mais on apprenait par les deux avocates, Me [...]
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs Communiqué de presse du 24 juin 2020 Les membres du collectif le chaudron des alternatives et des collectifs alliés opposés à l’implantation d’Amazon en Alsace continuent d’affirmer leur opposition à l’implantation d’Amazon dans la commune de Dambach-la-ville (Bas-Rhin) pointant ses conséquences irréversibles sur l’emploi local et le dérèglement climatique. Ce communiqué de presse fait suite [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.