Racisme : la digue cède

Communiqué de presse du Syndicat de la Magistrature, le 13 novembre 2013

RACISME : LA DIGUE CÈDE

Il y a cette candidate du Front National aux élections municipales à Rethel qui qualifie la garde des Sceaux de « sauvage » qu’elle préférait« encore voir dans un arbre » qu’au gouvernement, et qui relaye sur sa page Facebook un photomontage la comparant à un singe. Il y a aussi ces enfants – embrigadés dans une « manif pour tous » et incités par d’autres, parce qu’il ne peut en être autrement – qui, lors d’un déplacement de la ministre à Angers le 25 octobre, l’accueillent aux cris de « C’est pour qui la banane ? C’est pour la guenon ! ». Il y a enfin, parce ce que tout est désormais possible, l’ignoble une du « journal »d’extrème-droite Minute, paru hier, titrant « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ».

Tout le monde, ou presque, s’accorde aujourd’hui pour dénoncer ce racisme décomplexé, cette expression insupportable d’une frange d’extrémistes haineux. Mais peut-on s’en tenir à cela ? Peut-on ne pas s’interroger sur la responsabilité de ceux qui, dès sa nomination au gouvernement, l’ont clairement désignée pour cible ?

Accueillie par le « Quand on vote FN, on a la gauche qui passe (…) et on a Taubira » de Jean-François Copé, la ministre suscita par la suite, à la moindre de ses annonces, des propos plus nauséabonds les uns que les autres – de Jean-Paul Garraud qui déclarait que « la composition du gouvernement lui donn(ait) mal à la France », ou du député du Var pour qui les auteurs des dégradations commises à l’occasion d’un victoire du PSG étaient « sûrement des descendants d’esclaves, ils ont des excuses.Taubira va leur donner une compensation », aux membres de l’Institut Civitas, arc-boutés contre « le mariage pour tous », scandant« Y a bon Banania, y a pas bon Taubira ».

Tout était en effet devenu bon pour discréditer, avilir celle qui symbolise la volonté d’une autre politique pour la justice – qui romprait avec les antiennes sécuritaires de ces dernières années – et pour l’égalité des droits.

Ce racisme décomplexé s’enracine aussi dans les dérives des tenants de la lutte contre le « politiquement correct qui envahirait notre société » – pour lesquels toute réflexion, tout rappel de l’éthique ne serait que de la« bien-pensance » hermétique à la réalité – tel Eric Zemmour dénonçant celle qui s’en prend aux « hommes blancs » alors qu’il s’agissait simplement de débattre de la lutte contre le harcèlement sexuel.

On pourrait être tenté d’opposer silence et mépris aux récents propos nauséabonds exploités par « le journal » Minute, à ces débordements contre lesquels aujourd’hui tous s’élèvent. On pourrait refuser de s’interroger sur les causes du développement de cette haine. Mais se taire, c’est laisser se banaliser ce racisme ordinaire, qui fleurit sur des réseaux sociaux à l’anonymat « libérateur » ainsi que dans la bouche de certaines personnalités politiques et médiatiques, et qui bouscule ainsi les fondements mêmes de notre démocratie.

Le Syndicat de la magistrature ne se résigne pas au silence et dénonce fermement ces attaques racistes envers la garde des Sceaux. Il exhorte les responsables politiques à abandonner le populisme confortable qui s’appuie sur les peurs et les plus bas instincts au détriment des idées. Il en appelle à un réveil des consciences, demain il sera trop tard…

Similar posts
  • Une centaine de Gilets jaunes des 67,... Une centaine de Gilets jaunes ont défilé ce samedi 26 septembre à Strasbourg sur un parcours déclaré en préfecture depuis la place de Bordeaux jusqu’au quartier européen puis vers le centre ville où en passant allée de la Robertsau, place Brant, les quais de l’Ill, ils ont rejoint Corbeau puis la place Kléber où tout [...]
  • L’affaire Dreyfus vue d’A... Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées hier au FEC pour une séance organisée conjointement par le Centre culturel alsacien et le Foyer de l’étudiant catholique consacrée à l’Affaire Dreyfus vue d’Alsace. C’est l’historien Jean-Claude Richez qui présentait le résultat de son travail de recherche en particulier dans la presse alsacienne (fort abondante!) des dernières [...]
  • Concessions autoroutières bradées au ... Vendredi 18 septembre 2020, Vincent DELAHAYE, rapporteur, a présenté à la presse les conclusions de la commission d’enquête sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, au Sénat (1). Engagé dans la lutte contre le contournement Ouest de Strasbourg, veuillez trouver la réaction du collectif GCO NON MERCI : Le GCO, cette autoroute [...]
  • 500 manifestants à Strasbourg et une ... 500 manifestants pour cette rentrée sociale de lutte avec CGT, Sud, CNT,FSU, etc et PCF, PCOF, NPA, Sans Papiers d’Alsace… Cortège tranquille animé par un pôle radical formé en chemin. Il a fallu que les policiers emmerdent quelques gilets jaunes à l’issue de la manifestation. Totalement injustifié! Comme si la nouvelle préfète déjà rétoquée 3 [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.