Incendie probablement criminel d’un baraquement à Strasbourg

P1270563

Un couple hungaro-slovaque qui occupait depuis deux ans une baraque rue de l’Abbé Lemire, près de la sortie du tunnel cyclable en face de la Laiterie, a été victime probablement d’un incendie criminel de leur habitation, dans la nuit de vendredi à samedi. Tout a brûlé, les réserves de bois, planches et divers mobiliers situés à côté ainsi que leur baraque, très soigneusement construite et renforcée peu à peu au point qu’elle ressemblait à une villa allongée surmontée d’un toit en pente.

D’après les déclarations des sinistrés, dans la vidéo ci-dessous, c’est vers 3 h 30 du matin qu’ils ont été réveillés par les flammes qui consommaient le tas de bois à côté de leur habitation. Puis, alors qu’ils cherchaient à s’enfuir par la porte, un engin incendiaire aurait été lancé vers cette issue, ce qui les a forcés à casser la porte-fenêtre sur l’avant droit pour s’enfuir.

Ils ont tout perdu, vêtements, instruments de cuisine, meubles ainsi que leurs papiers selon la main courante déposée à l’Hôtel de police qui cependant a refusé de prendre leur déclaration complète par écrit. Ils y sont retournés dans l’après-midi.

Dans la nuit après l’incendie ils ont été hébergé au Ciarus. Puis chez une amie dans la nuit de samedi à dimanche.

Ce lundi, l’association Latcho Rom les a rencontrés sur le lieu de l’incendie où ils ont témoigné.

Après quoi nous les avons accompagnés au PAS (Point Accueil Solidarité) à la gare de Strasbourg.

Ils ont obtenu un bon pour le vestiaire du Secours Populaire afin de se pourvoir en vêtements.

Ensuite, ils ont été reçus à la mairie par J-C Bournez à la Direction de la Solidarité. Les appels au 115 semblaient voués à l’échec, surtout pour un couple sans enfants, car à ce jour, il y a 1000 personnes sans abri à Strasbourg, dont 300 dorment à la rue. Ils auront peut-être plus de chance d’être relogés demain après la réunion d’une commission.

feuille2chou_photo_Montagne-Verte

Selon le témoignage du couple ainsi que celui de familles hongroises qui ont leurs baraques ou caravanes sur un terrain près de l’arrêt de tram Montagne-Verte, sous le remblai de l’autoroute A35, des rôdeurs viennent souvent dans les parages, et ils ont été repérés par un chien.

Rappelons qu’il y a un an c’est tout un campement qui avait brûlé route des Romains au lieu-dit Petit-Parking. L’enquête policière n’avait rien donné, et les habitants ont fini par être relogés sur d’autres terrains ou à l’Espace 16 rue des Remparts.

P1270565

P1270561

P1270562

P1270567

Similar posts
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]

1 Commentaire

  1. Daweed Daweed
    19 novembre 2013    

    Horrible…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.