Encore de l’abri précaire pour la famille de quatre enfants qui dormait dans son véhicule

DSCN5257

Lundi matin la famille M. avec ses quatre enfants de un mois, un an, trois ans et quatre ans s’est retrouvée à nouveau pour quelques heures à la rue sur un parking, celui du lieu où la ville les avait hébergés trois nuits.

Dans l’après-midi, on apprenait qu’ils avaient obtenu un nouvel abri d’urgence jusqu’à lundi matin dans un foyer à Neuhof.

Encore fallait-il qu’ils préviennent l’administration dans un délai de une heure pour dire qu’ils acceptaient, faute de quoi, la proposition d’hébergement serait faite à d’autres.

Nous avons pu les retrouver vers 15h sur le même parking où nous les avions découverts la première fois près de la Laiterie.

Ils avaient pu mettre quelques litres de gasoil dans leur véhicule et le faire démarrer malgré une batterie à plat.

Nous les avons accompagnés au Neuhof où nous avons difficilement trouvé le lieu situé dans l’enceinte de l’ex-hôpital Lyautey.

Un peu en avance, ils ont cependant pu entrer dans les lieux grâce à la gentillesse des encadrants, émus de voir les enfants dans le froid.

DSCN5259

L’endroit n’est pas adapté au relogement, même provisoire, de familles, étant plutôt offert à des sans abri seuls, cependant, ils ont obtenu deux chambres. Au moins sont-ils à l’abri et au chaud.

Mais pas de restauration sur place, ni même de douches, seulement des lavabos.

Et la ville ne s’est toujours pas préoccupée de leur alimentation. Le personnel sur place leur a gentiment donné du pain de mie, servi le matin au petit déjeuner, en attendant mieux. Ils leur ont aussi trouvé des vêtements de rechange vu qu’il n’y a pas de possibilité de laver le linge sur place.

Nous avons donc, dans un un premier temps fait des courses pour eux, puis Latcho Rom a obtenu du Secours Populaire français qu’un colis alimentaire d’urgence soit préparé pour ce samedi après-midi.

Mais ils ne pourront manger chaud puisqu’il n’y a pas de cuisine disponible au lieu d’hébergement.

De bricolage en bricolage, il est temps que lundi cette famille se retrouve dans un lieu adapté où non seulement elle sera à l’abri du froid, mais où elle pourra vivre décemment.

Quant à l’autre famille découverte avant-hier à l’Elsau, et signalée par Latcho Rom, qui leur a fait obtenir un rendez-vous lundi pour l’enfant de vingt mois, à notre connaissance, elle dort toujours dans sa voiture.

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    30 novembre 2013    

    ….merci “veilleur” juste au moment où 15 000 personnes se “massent” Place Kléber pour l’inauguration du (super)marché de Noël

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.