Un enfant de 18 mois et ses parents laissés à la rue par l’adjointe aux affaires sociales de Strasbourg

DSCN5376

L’association Latcho Rom avait déjà repéré cette famille jeudi dernier dans une voiture garée dans une impasse du quartier de l’Elsau. La police, avertie par des voisins, les avait fait déplacer.

Un enfant de 18 mois Mario-Fabrizio L., né à Gênes, la mère, Mikaela-Graneta R., le père Marius L. Ils vivent depuis 6 mois dans leur véhicule Fiat.

DSCN5375

Ils avaient été signalés à Médecins du Monde et aux services sociaux du quartier.

DSCN5373

Je les ai retrouvés ce matin à 11h20 sur le parking du Leclerc de l’Elsau.

De 13h30 à 17h, j’ai attendu avec eux dans la salle d’attente du Centre médico-social rue Michel-Ange que la ville les mette à l’abri.

DSCN5374

Un peu avant 17h, heure de la fermeture du CMC, deux dames du service social sont venues dire que selon les responsables administratifs et politiques, il n’y avait pas de place pour héberger cette famille!

Tout au plus y avait-il une éventualité que les équipes de maraude viennent sur place dans la nuit.

Une attente d’une journée, au chaud, au moins, afin d’être renvoyés à leur véhicule par le froid qu’il fait, voilà tout le résultat de l’alerte faite aux services sociaux et aux responsables politiques!

On ne nous fera pas croire qu’il est impossible de mettre à l’abri un enfant de 18 mois et ses parents.

L’adjointe EELV aux affaires sociale, Marie-Dominique Dreyssé, nous avait déjà déclaré, sans rire, il y a plusieurs mois, que ce n’est pas elle qui avait le pouvoir mais les associatifs…

Si elle veut en faire la preuve au détriment de la vie et de la santé d’une famille et d’un enfant en bas âge, c’est de très mauvais goût!

A chacun son rôle. Aux citoyens et aux associatifs d’être des lanceurs d’alerte, aux élus et aux services qu’ils commandent celui de mettre à l’abri des familles dans la misère.

Jeudi 5 décembre 10 h 08: le père de famille, Mario L. a appelé Latcho Rom. Ils sont toujours sur le parking après une nouvelle nuit dans le froid. Aucune maraude n’est passée.

Similar posts
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    4 décembre 2013    

    Fiat lux,et lux fuit(e) ,dans ce cas.

    “L’adjointe EELV aux affaires sociale, Marie-Dominique Dreyssé, nous avait déjà déclaré, sans rire, il y a plusieurs mois, que ce n’est pas elle qui avait le pouvoir mais les associatifs…

    Si elle veut en faire la preuve au détriment de la vie et de la santé d’une famille et d’un enfant en bas âge, c’est de très mauvais goût!

    A chacun son rôle. Aux citoyens et aux associatifs d’être des lanceurs d’alerte, aux élus et aux service qu’ils commandent celui de mettre à l’abri des familles dans la misère.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.