Accord commercial Europe – États-Unis : la région Ile-de-France demande l’arrêt des négociations

C’est la première région française à s’opposer au futur accord commercial entre l’Union européenne et les États-Unis. Les négociations sont actuellement en cours pour un « marché transatlantique » qui concernerait plus de 800 millions d’habitants et la moitié du PIB mondial (lire notre enquête, Accord Europe – États-Unis : que nous réserve la plus grande zone de libre-échange du monde ?). La région Ile-de-France, dont l’économie représente 5 % du PIB européen, a adopté le 14 février unedélibération pour demander l’arrêt des négociations de ce Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) [1]. Elle s’est également déclarée « zone hors TTIP ».

Cette délibération à l’initiative du groupe Front de Gauche (Parti de gauche et Alternatifs) a été soutenue par le groupe EELV. Le Parti socialiste n’a pas pris part aux votes. « C’est un désaveu pour tous ceux qui ont choisi de négocier dans le dos des citoyens : la Commission européenne mais aussi le président Hollande qui vient de déclarer qu’il fallait “aller vite” sur ce dossier pour empêcher que le peuple ne s’en saisisse »souligne le Parti de gauche.

Des collectivités directement concernées par cet accord commercial

Cette délibération n’est pas sans rappeler celles adoptées par plus de 680 collectivités locales entre 2002 et 2004 contre l’Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS). Les communes et régions s’étaient regroupées autour du réseau« zone hors-AGCS » et refusaient symboliquement d’appliquer les directives de l’Organisation mondiale du commerce sur leur territoire. Selon le Parti de gauche, l’accord commercial en cours de négociation « va encore plus loin » que l’AGCS.« Les services publics fondamentaux, comme dans chaque traité de libre commerce, ne seront pas épargnés quel que soit l’échelon institutionnel », prévient-il.

La suite: http://www.bastamag.net/Accord-commercial-l-Ile-de-France

Similar posts
  • Manifestation de femmes contre les vi... Un cortège de femmes à parcouru les rues de Strasbourg ce dimanche depuis la place Kléber où elles avaient été autorisées à se rassembler contrairement aux rassemblements de la veille. Elles, et quelques hommes, ont pris les quais puis l’avenue de la Liberté jusqu’au tribunal. Slogans féministes percutants, et anti-flics ou antifascistes au lendemain de [...]
  • Strasbourg: 1500 pour la police, 3000... La manifestation pour la liberté à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo. Gros succès de la manifestation de Strasbourg contre la loi fait par la police pour la police. A partir de 11h30, un premier rassemblement s’est tenu devant le monument aux morts place de la République, appelé par des médias. Quelques dizaines de [...]
  • Dernières Nouvelles d’Alsace: l... DNA L’EBRA m’en tombent EBRA: Est Bourgogne Rhône-Alpes, l’Empire médiatique du Crédit Mutuel On disait jadis que les cordonniers sont les plus mal chaussés; il faut croire que les (des?) journalistes sont les plus mal informés! C’est le cas d’un certain D.T dont je tairai, par charité, le nom. Dans le papier consacré ce samedi [...]
  • Strasbourg: mobilisation générale le ... Avec la loi sur la “sécurité globale”, débattue à l’Assemblée nationale, son article 24 qui prétend interdire même aux journalistes professionnels, et au filmeurs amateurs, de documenter les méthodes de plus en plus extrêmes des policiers et des gendarmes, et les violences policières contre les exilés chassés ignoblement de la place de la République à [...]
  • Ag des personnels universitaires et d... https://www.facebook.com/schlomo44/posts/10158801707048599?notif_id=1606233716143593&notif_t=feedback_reaction_generic&ref=notif Une centaine d’étudiants, d’enseignants et de personnels universitaires ont tenu cet après-midi de 14 h à environ 16 h, malgré un froid vif, une Assemblée générale à l’extérieur des locaux chauffés de l’Université, juste en face du bâtiment de la direction. Les débats se sont achevés par quelques votes en particulier pour la constitution [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.