Convention Unedic 2014 : le Mouvement National des Chômeurs et Précaires interpelle la majorité !

nh4n_logomncp150

Communiqué de presse du Mouvement National des Chômeurs et Précaires

Mercredi 26 mars 2014

Convention Unedic 2014 : le MNCP interpelle la majorité !

Mercredi 26 mars 2014,  une cinquantaine de militants du MNCP se sont attachés aux grilles du siège du Parti Socialiste à Solférino, pour protester contre l’accord sur l’assurance chômage qui a été signé le 21 mars par le patronat et 3 syndicats, sans consultation des chômeurs.

Le MNCP demande au gouvernement de ne pas valider en l’état un accord qui introduit de nouveaux reculs pour les droits des chômeurs, précaires, intérimaires et intermittents !  Le MNCP demande à être reçu en urgence par le premier ministre pour lui exposer ses revendications.

Même si quelques points de la convention UNEDIC peuvent être regardés avec intérêt, le MNCP rejette pour l’essentiel un texte qui réduit encore un peu plus les droits des chômeur-euses et précaires, notamment :

  • 400 millions d’euros pris aux chômeurs, sans contreparties du côté des entreprises, notamment pas de sur-taxation sur les contrats courts
  • Une baisse inadmissible de l’indemnisation des chômeurs, passant de 57,4 à 57% du dernier salaire
  • Un allongement du délai de carence qui vise à décourager la lutte collective dans les entreprises et individuelle aux Prud’hommes pour obtenir des indemnités.
  • Des droits rechargeables, seulement à la charge des chômeurs et qui demeurent partiels (150h d’activité minimum)

 

Scandale supplémentaire, ces mesures ont été prises sans la moindre consultation des premiers concernés, les chômeurs eux-mêmes !

Le MNCP en appelle donc au gouvernement, à qui revient la responsabilité d’agréer ou non ce texte, et d’en rédiger les décrets d’application, à entendre la voix et les revendications des chômeurs, dont l’objectif reste la mise en œuvre d’un système d’indemnisation décent pour tous les sans-emplois.

Le MNCP revendique également :

·         Le rétablissement d’un fonds social à Pôle emploi

·         L’arrêt des radiations pour tous les chômeurs hors cas de fraude avérée

·         La suppression de l’offre raisonnable d’emploi

·         Le rétablissement de la dispense de recherche d’emploi pour les chômeurs âgés

Contact presse : Virginie Gorson-Tanguy 06 79 91 63 17 ou Pierre-Edouard Magnan 06 79 91 63 18

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.