Roms: la ville de Strasbourg fait place nette

conteneur au lieu de tentes roms feuille2chouphoto

En face de l’extension de l’Espace XVI, rue des Remparts, à Strasbourg, survivaient, depuis des mois, des familles de Roms dont certaines avec de très jeunes enfants.

deux tentes espace 16 f2c

Il y avait d’abord deux tentes, puis le nombre a augmenté.

Hier, les tentes avaient disparu, et à leur place, comme le montre la photographie ci-dessus, un conteneur pour verre a été disposé.

Manière explicite de désigner les populations roms comme des “déchets” de sinistre mémoire…

Que sont devenus ces habitants?

Selon des témoignages recueillis sur place, de la bouche d’enfants et d’adultes vivant en face, les tentes auraient disparu après intervention (une de plus) du chef de la Mission Rom de Strasbourg.

Deux familles, celles avec enfants, auraient été relogées, l’une en appartement, l’autre dans une caravane à l’Espace Hoche , le camp expérimental installé par la ville et la préfecture.

Qaunt aux autres, personne ne sait. Certains affirment qu’ils sont restés dans les parages et vivraient dans leur voiture près de l’installation principale de l’Espace XVI.

Similar posts
  • Strasbourg 15000 dans la rue contre l... https://www.facebook.com/557053598/videos/844495146640234/ https://www.facebook.com/557053598/videos/734646144943821/ Prochaine manifestation samedi 4 février 2023 14 h place Kléber [...]
  • Les retraités contre la contre-réform... Actifs dans les mobilisations, les retraités ne lâchent rien. Non, les retraités ne sont ni favorables ni indifférents à la réforme des retraites. Ils en sont tout aussi victimes que les actifs. Ils sont déjà victimes des réformes passées. Les projections du COR montrent l’appauvrissement des retraité·es actuel·les et futur·es par la désindexation des pensions [...]
  • Rafle à Marseille en 1943 Quatre-vingts ans après, la ville de Marseille, dans le sud de la France, organise dimanche des commémorations exceptionnelles autour des rafles de 1943 et des destructions des vieux quartiers pendant la Seconde Guerre mondiale, qualifiées par le maire de la deuxième ville de France de « crime contre l’humanité ». « Ce qui s’est passé [...]
  • Des écrivains alsaciens face à la gue... [...]
  • “Proche-Orient: l’UE comp... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.