Assurance chômage : la lutte continue … contre les lapsus de Rebsamen !

rebsamen clown
http://www.cgtspectaclelr.org/

Assurance chômage : la lutte continue … contre les lapsus de Rebsamen !

Lors de la séance du 20 mai des questions au gouvernement à l’assemblée nationale , la députée Jacqueline Fraysse (SRC) démontre avec plusieurs exemples pertinents que l’accord sur l’assurance chômage est préjudiciable aux demandeurs d’emploi, notamment aux intermittents du spectacle. Elle demande au ministre du travail de ne pas agréer l’accord.

Celui-ci, mal à l’aise, déploie un discours de langue de bois pour justifier l’injustifiable : l’accord consacre en effet une baisse considérable des droits des chômeurs, qu’ils soient intérimaires, travailleurs précaires ou intermittents.

De plus il cite la Cgt parmi les signataires… C’est raté : la CGT signera un accord lorsque celui-ci consacrera une amélioration significative des droits . La CGT combat l’agrément de cet accord, quand d’autres retournent leur veste !

< div style="text-align:justify;text-justify:inter-ideograph"> La lutte continue sur le plan juridique comme politique : M. Rebsamen, à défaut de pouvoir assister aux spectacles des festivals d’été dont les équipes refuseront de jouer devant lui, aura du temps pour prendre des cours de diction … et de courage face au Medef !

La CGT spectacle, Paris, le 21 mars.

CHARTE DES FESTIVALS

Attendu que 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés
Attendu que l’accord du 22 mars fera des économies sur le dos des pauvres
Attendu que l’accord du 22 mars met en place dans le régime général des droits rechargeables qui organisent la course aux petits boulots mal payés et synonymes de grande précarité
Attendu que l’accord du 22 mars vide de son contenu l’annexe 4 des intérimaires
Attendu que l’accord du 22 mars reconduit et aggrave l’accord du 26 juin 2003 sur les annexes 8 et 10 dénoncé par tous les intermittents et une grande partie de leurs employeurs
Attendu que l’accord du 22 mars pour les annexes 8 et 10 met en place des ruptures de droits inédites par un différé d’indemnisation injuste et des surcotisations qui frapperont de plein fouet les plus fragiles
Attendu que la ministre de la culture Aurélie Filippetti s’était engagée à ce que les contre-propositio ns du comité de suivi soient étudiées
Attendu que François Rebsamen a signé le 9 mars dernier une tribune du comité de suivi demandant à ce que l’accord prenne en compte ces contre-propositions
Attendu que le président de la république et les membres du gouvernement dénonçaient l’accord de 2003 quand ils étaient dans l’opposition
Attendu que ce gouvernement est le premier à baisser les budgets de la culture entrainant des licenciements invisibles : ceux de tous les intermittents non engagés dans d es projets qui ne se font plus
Attendu que ces attaques sur les budgets et les droits sociaux nous empêcheront
à terme de réaliser nos projets
Attendu que les chômeurs sont humiliés, les 9 millions de pauvres ne sont pas considérés
Attendu que les solutions dignes de réponses à la précarité existent et que nos contre-propositions n’ont toujours pas été étudiées
Attendu que François Rebsamen, soutenu par le gouvernement, veut tout de même donner son agrément à l’accord du 22 mars
Attendu que les actes doivent suivre les engagements et que les trahisons sont avérées

Nous déclarons persona non grata tous les membres du gouvernement dans les festivals. Les spectacles auxquels ils veulent assister n’auront pas lieu, il en va de leur responsabilité.
Ici, en Languedoc-Roussillon, nous nous laissons la possibilité d’élargir notre champ d’actions et de considérer persona non grata tout autre élu, représentant de l’état et du peuple qui n’aurait pas pris clairement position contre l’agrément de l’accord du 22 mars.

A Montpellier : RDV ce 21 mai à 18h00
pour action avec casseroles, duvets et pancartes
arrêt tram Louis Blanc
Venez nombreux !

Charte à afficher partout en PJ

Mouvement Unitaire Languedoc-Roussillon contre l’accord UNEDIC du 22 mars 2014

Une pétition est en ligne pour demander aux ministres du Travail et de la Culture
de ne pas agréer l’accord UNEDIC signé dans la nuit du 21 mars.
Vous pouvez la rejoindre sur ce lien :
http://chn.ge/1f9FrGz
et bien sûr la faire largement circuler.

Vous pouvez envoyer vos dons à la caisse de soutien à l’ordre de : URF CGT LR C & C
Adresse postale : UD CGT – Maison des Syndicats – 474, allée Henry II de Montmorency – 34000 Montpellier

Similar posts
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]
  • Manifestation et Free party à Strasbo... https://taranis.news/2021/01/strasbourg-16-1-2021-pplsecuriteglobale-freeparty/ 5 à 600 personnes dans la rue, malgré le froid et les interdictions de la préfecture, dans la rue, hier à Strasbourg, de 13 à 17h contre les lois liberticides! Le QG Gilets Jaunes Strasbourg République avait donné rendez-vous, comme depuis plus de deux ans, à 13h, place de la République, pour tenir une [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.