Seuils sociaux : Cambadélis s’affirme aux dépens de Rebsamen

cip idf

Seuils sociaux : Cambadélis s’affirme aux dépens de Rebsamen
ELSA FREYSSENET / CHEF DE SERVICE ADJOINTE | LE 05/06

Le chef du parti majoritaire qui contredit un ministre, c’est suffisamment rare pour constituer un (petit) événement. Ce jeudi matin, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a déclaré sur RTL que son parti ne soutient « pas du tout » la proposition du ministre du Travail, François Rebsamen, de suspendre pendant trois ans les seuils sociaux . C’est-à-dire les obligations qui s’imposent aux entreprises passant de 9 à 10 salariés, et de 49 à 50.

« Nous avions pris position, en son temps, assez sévèrement contre ce dispositif porté par Nicolas Sarkozy », a asséné Jean-Christophe Cambadélis, parlant d’ « expériences approximatives ». Et d’ajouter : « Je souhaiterais que cela ne se fasse pas ». Au ministère de Travail, on n’a bien sûr pas apprécié de se faire ainsi « épingler » : « On n’a pas besoin de cette déclaration pour penser à la protection des droits des salariés ». Malgré tout, l’entourage de François Rebsamen dédramatise : « Cambadélis est dans son rôle – politique – de premier secrétaire du PS et c’est le rôle du ministre du Travail de susciter du dialogue sur des sujets qui permettent de créer des emplois. »

Une méthode et un timing « assez maladroits »

Et pour cause ; si l’idée de suspendre les seuils sociaux est approuvée à l’Elysée, la méthode et le timing du ministre ont été jugés « assez maladroits ». Ce n’est pas la première fois que François Rebsamen défend cette proposition mais, il l’a réitéré la semaine dernière à quelques jours du congrès de la CFDT. La centrale réformiste l’a d’ailleurs jugée « incongrue »et la CGT l’a qualifiée de « bêtise ». « Et c’est un sujet qui relève de la négociation entre partenaires sociaux », abonde un ministre qui, par ailleurs, juge « plutôt bien que le parti exprime clairement des souhaits ». « Il vaut mieux des dirigeants marquants, quitte à se frotter, que l’inexistence ».

L’existence du PS et de son premier secrétaire, c’est d’ailleurs tout l’objet de la passe d’armes de ce jeudi. Jean-Christophe Cambadélis qui connaît ses classiques sait que, sous Lionel Jospin, le premier secrétaire François Hollande s’était affirmé comme une pièce maîtresse du dispositif lorsqu’il a gagné des arbitrages (fiscaux) aux dépens des ministres Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius.

L’exercice nécessite, cela dit, un peu de subtilité. Harlem Désir s’y était fracassé en contredisant le chef de l’Etat sur l’affaire Leonarda. Et Jean-Christophe Cambadélis sait que sa première tentative – lancer une campagne pour le droit de vote des étrangers – a été mal vécue à l’Elysée. En ciblant les seuils sociaux, il prend moins de risques : il peut faire valoir l’hostilité des syndicats et la nécessité de rassurer l’aile gauche du PS. Et puis, François Rebsamen a beau être un « hollandais », il a aussi longtemps été un ennemi de Manuel Valls. Pas kamikaze, le numéro un du PS a agi tout autrement avec un autre ami du président, Michel Sapin : les revendications du PS sur le collectif budgétaire correspondent, grosso modo à ce que Bercy est prêt à accorder.

POUR EN SAVOIR PLUS :
VIDEO L’interview de Jean-Christophe Cambadélis

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203544672759-cambadelis-tacle-rebsamen-sur-les-seuils-sociaux-1009814.php?shYpKhe78cvp1fMW.99

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • La police évacue des grévistes à l... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... [...]
  • Débrayage chez Punch Powerglide à Str... 70 salariés de l’équipe du matin ont débrayé chez Punch Powerglide, usine du Port du Rhin à Strasbourg contre le PSE qui comprend des départs volontaires et des suppressions d’emploi. De l’autre côté des grilles d’entrée des délégués CGT de plusieurs entreprises privées et publiques s’étaient rassemblés avec des Gilets Jaunes en soutien: cheminots, fonctionnaires [...]
  • Rassemblement devant le rectorat de S... https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157987388948599/ Une petite centaine de personnels de l’Education nationale et des gilets jaunes devant le rectorat de Strasbourg rue de la Toussaint, de la maternelle à l’Université. Tous s’opposent à la casse des retraites solidaires. Les profs de lycée s’opposent à la destruction du bac national avec des épreuves locales qui comptent pour un tiers [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.