Le premier ministre palestinien appelle à la tenue d’élections à Jérusalem-Est, des ministres s’installent à Gaza

©Khaled Jarrar, State of Palestine#2, 2012. Impression sous diasec. 100 x 118,5 cm
http://www.romandie.com/news/Le-Premier-ministre-palestinien-appelle-a-la-tenue-delections-a_RP/484683.rom

Le Premier ministre palestinien appelle à la tenue d’élections à Jérusalem-Est, des ministres s’installent à Gaza

Ramallah (Territoires palestiniens) – Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a demandé mercredi à la communauté internationale de faire pression sur Israël afin que les prochaines élections palestiniennes aient également lieu à Jérusalem-Est occupée et annexée.

Le gouvernement d’union palestinien, qui a été intronisé lundi, est chargé de préparer des élections présidentielle et législatives dans les Territoires palestiniens d’ici la fin de l’année, selon les termes de l’accord de réconciliation signé le 23 avril entre l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dominée par le parti nationaliste Fatah de Mahmoud Abbas, et le mouvement islamiste Hamas.

Le Premier ministre a renouvelé l’appel du gouvernement palestinien auprès de la communauté internationale pour qu’elle intervienne et fasse pression sur Israël pour que les élections soient organisées à Jérusalem-Est, a indiqué un communiqué du bureau de M. Hamdallah à l’issue d’une rencontre à Ramallah (Cisjordanie) avec des diplomates étrangers, dont le directeur du bureau du représentant du Quartette pour le Proche-Orient (ONU, Union européenne, Russie et Etats-Unis) à Jérusalem, Mark Singleton.

Le gouvernement ne pourra pas garantir le caractère libre et démocratique de ces élections sans Jérusalem-Est, souligne le communiqué.

Les Palestiniens veulent faire du secteur oriental de la ville la capitale du futur Etat de Palestine tandis qu’Israël considère Jérusalem comme sa capitale indivisible. La communauté internationale, Etats-Unis compris, ne reconnaît pas l’annexion de Jérusalem-Est, occupée et annexée depuis 47 ans.

Tony Blair, l’envoyé spécial du Quartette au Proche-Orient a téléphoné mercredi à M. Hamdallah et salué l’engagement du gouvernement à respecter les accords, traités et initiatives internationales auxquels l’OLP a adhéré, a ajouté le bureau du Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah.

Le nouveau gouvernement, composé de personnalités indépendantes et soutenu par le Hamas, a prêté serment lundi et a tenu mardi à Ramallah (en Cisjordanie occupée) son premier conseil des ministres.

Depuis l’intronisation de son gouvernement, Rami Hamdallah a multiplié les rencontres avec des représentants de la communauté internationale, dont le coordinateur de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, à qui il a affirmé que la principale mission du nouveau gouvernement était de préparer des élections démocratiques.

Le gouvernement de consensus national pourrait se rendre bientôt à Gaza, emmené par le président palestinien Mahmoud Abbas, selon les médias palestiniens. Ce serait la première visite de Mahmoud Abbas dans l’enclave palestinienne depuis 2007 et les violents affrontements entre les militants du Fatah et ceux du Hamas.

Toutefois, aucune date n’a encore été fixée, a-t-on appris de source proche de la présidence palestinienne.

Israël a déjà décidé, en guise de représailles, d’interdire aux nouveaux ministres palestiniens de circuler librement entre la Cisjordanie, dont les zones autonomes sont administrées par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, et la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

A Gaza, deux ministres du nouveau gouvernement originaires de l’enclave sous blocus israélien –le ministre de la Justice Salim al-Saqa et son confrère de l’Habitat et des Travaux publics, Moufid al-Hasayneh– se sont installés mercredi dans leurs bureaux après que le Hamas en ait rendu les clés conformément à l’accord de réconciliation.

Deux autres membres du gouvernement d’union doivent prendre possession de leurs ministères dans les prochains jours à Gaza.

(©AFP / 04 juin 2014 21h02)

Similar posts
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]
  • ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAH... L’HUMANITE – Vendredi, 27 Mars, 2020 ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAHISON AU SERVICE DE NETANYAHOU Pierre Barbancey Dans un retournement aussi spectaculaire qu’inattendu, le chef du Parti Bleu-Blanc a rallié le camp de son rival Benjamin Netanyahou. Le communiste Ayman Odeh, chef de la Liste unie, dénonce cette volte-face. Benjamin Netanyahou en rêvait. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.