AFPS 68 Conférence de presse pour les prisonniers palestiniens

photo-109

Palestine

DNA

Colmar France Palestine Non à l’alimentation forcée des grévistes de la faim

Plusieurs associations venues de toute l’Alsace, à l’initiative de l’association France Palestine du Haut-Rhin (AFPS68), se sont rencontrées hier à la maison des syndicats de Colmar.

La réunion avait pour but d’alerter l’opinion publique sur un projet de loi discuté actuellement à la Knesset, le parlement israélien, pour permettre l’alimentation forcée des prisonniers en grève de la faim, mais également protester contre les arrestations arbitraires.

Depuis près de deux mois, 192 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim pour protester contre leurs conditions de détention.

« Le parlement israélien pourrait voter dès cette semaine, en procédure d’urgence, une proposition de loi autorisant l’alimentation forcée des grévistes », explique Christian Rubechi, membre de l’AFPS 68.

Jean-Claude Meyer, de l’Union juive française pour la paix (UJFP), précise : « Cette pratique est considérée comme une torture par l’association médicale mondiale et a été condamnée par le rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture. »
publiée le 26/06/2014 à 05:00
Vos commentaires

Les commentaires sont clos.

Note Feuille de chou:
La déclaration attribuée à J C Meyer de l’UJFP a été faite par un autre participant à la conférence de presse. Cependant l’UJFP en partage le contenu…

Plusieurs associations venues de toute l’Alsace, à l’initiative de l’association France Palestine du Haut-Rhin (AFPS68), se sont rencontrées mercredi 25 juin à la maison des syndicats de Colmar.

les-representants-des-associations-presents-a-la-conference-photo-dna

Société Conférence sur les prisonniers politiques Palestiniens – Colmar La torture légalisée ?

La réunion avait pour but d’alerter l’opinion publique contre un projet de loi discuté actuellement à la Knesset, le parlement israélien, pour permettre l’alimentation forcée des prisonniers en grève de la faim, mais également protester contre les arrestations arbitraires qui se sont multipliées depuis l’enlèvement de trois adolescents juifs dans une zone de Cisjordanie contrôlée par Israël, et la détention administrative.

« Ce serait la première fois qu’un État légalise officiellement un acte de torture »

Depuis près de deux mois, 192 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim pour protester contre leurs conditions de détention. « L’armée peut emprisonner des citoyens des territoires palestiniens occupés (TPO) sans aucune justification », explique Guy Peterschmitt, président de l’AFPS68, « sans jugement, sur la foi de preuves secrètes, que ni eux, ni leurs avocats ne sont autorisés à voir. Les prisonniers ne connaissent même pas les raisons de leur détention. C’est ce qui a motivé la grève ».

« Le parlement israélien pourrait voter dès cette semaine, en procédure d’urgence, une proposition de loi autorisant l’alimentation forcée des grévistes », continue Christian Rubechi, membre de l’AFPS68. « Si c’était le cas, les jeûneurs seraient alimentés contre leur volonté par tubage ».

Jean-Claude Meyer, de l’Union juive française pour la paix (UJFP), précise : « Cette pratique est considérée comme une torture par l’association médicale mondiale et a été condamnée par le rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture. Il nous semble urgent de dénoncer et de faire pression pour que cette loi ne soit pas adoptée ». Propos appuyés par Noëlle Casanova, représentant la section de la Ligue des droits de l’homme de Mulhouse : « Ce serait la première fois qu’un État légalise officiellement un acte de torture ». « Ce qui se passe est inacceptable, et nécessite une révolution des consciences », renchérit Menotti Botazzi, coordinateur du groupe Solidarité et paix au Moyen-Orient (SPMO).

Il a aussi été fait état de la pression grandissante de l’armée israélienne dans les TPO. Yves Moulin, membre du SPMO raconte : « Depuis le kidnapping, l’armée a lancé l’opération « Gardiens de nos frères ».

« Alerter l’opinion publique a une influence non négligeable »

Les militaires encerclent toutes les villes, recherchent et arrêtent arbitrairement d’anciens prisonniers, des citoyens et des élus du parlement palestinien. Selon le père Manuel Musallam avec qui j’étais en conversation téléphonique, c’est clairement une action punitive stimulée également par le rapprochement récent entre le Hamas et le Fatah ».

« Nous avons appris que les grévistes de la faim ont cessé leur action dans la nuit de mardi à mercredi à minuit suite à des accords dont nous ne connaissons pas encore le contenu », a annoncé Guy Peterschmitt qui conclut : « Alerter l’opinion publique a une influence non négligeable sur les décisions prises par les états ».

En plus des associations citées, étaient aussi présents CCFD – terre solidaire 68, l’Union locale CGT de Colmar et environs et le collectif judéo-arabe et citoyen pour la Palestine de Strasbourg.
par JO.K, publiée le 26/06/2014 à 05:00

Le Collectif National pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens

Situation dramatique et « punition collective » en Palestine

La disparition le 12 juin de trois jeunes colons dans le secteur « hyper sécurisé » et sous total contrôle israélien du Gush Etzion, a servi de prétexte à l’armée israélienne d’occupation pour lancer depuis plus d’une dizaine de jours, une opération militaire de grande envergure en Cisjordanie et intensifier les bombardements sur Gaza. Les autorités israéliennes cherchent, par tous les moyens, à déstabiliser le gouvernement d’unité nationale palestinienne.

Au moins 6 civils palestiniens dont des enfants ont été assassinés, plus de 470 ont été arrêtés dont le président du Parlement palestinien, et les exactions de l’armée d’occupation se multiplient chaque jour : perquisitions,
mises à sac et destructions de maisons, arrestations d’enfants…

Ceci alors même que les prisonniers en grève de la faim ont poursuivi leur mouvement pendant plus de 60 jours, dans le silence assourdissant des médias occidentaux.

Pour exiger que cesse cette barbarie

Pour manifester notre soutien au peuple palestinien et exiger la libération des prisonniers politiques

Pour dire non à l’impunité d’Israël

Pour demander au gouvernement français, de condamner clairement cette opération militaire et d’exiger l’arrêt immédiat de cette agression

Le Collectif National pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens appelle à un rassemblement
vendredi 27 juin à 18h,
place de l’Opéra

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : association des libertés, droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Confédération paysanne – Droit-Solidarité – Europe-Ecologie / les Verts (EE-LV) – Ensemble – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Gauche Anticapitaliste (GA) – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – Le Mouvement de la Paix – Les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

Download/Télécharger (140626-DNA-ArticleConfPresseBis.pdf,PDF, 990KB)

Similar posts
  • Une centaine de Gilets jaunes des 67,... Une centaine de Gilets jaunes ont défilé ce samedi 26 septembre à Strasbourg sur un parcours déclaré en préfecture depuis la place de Bordeaux jusqu’au quartier européen puis vers le centre ville où en passant allée de la Robertsau, place Brant, les quais de l’Ill, ils ont rejoint Corbeau puis la place Kléber où tout [...]
  • L’affaire Dreyfus vue d’A... Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées hier au FEC pour une séance organisée conjointement par le Centre culturel alsacien et le Foyer de l’étudiant catholique consacrée à l’Affaire Dreyfus vue d’Alsace. C’est l’historien Jean-Claude Richez qui présentait le résultat de son travail de recherche en particulier dans la presse alsacienne (fort abondante!) des dernières [...]
  • Concessions autoroutières bradées au ... Vendredi 18 septembre 2020, Vincent DELAHAYE, rapporteur, a présenté à la presse les conclusions de la commission d’enquête sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, au Sénat (1). Engagé dans la lutte contre le contournement Ouest de Strasbourg, veuillez trouver la réaction du collectif GCO NON MERCI : Le GCO, cette autoroute [...]
  • 500 manifestants à Strasbourg et une ... 500 manifestants pour cette rentrée sociale de lutte avec CGT, Sud, CNT,FSU, etc et PCF, PCOF, NPA, Sans Papiers d’Alsace… Cortège tranquille animé par un pôle radical formé en chemin. Il a fallu que les policiers emmerdent quelques gilets jaunes à l’issue de la manifestation. Totalement injustifié! Comme si la nouvelle préfète déjà rétoquée 3 [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.