Arrestation brutale de migrants africains en Israël : “C’était l’enfer sur terre”

top-israel

Ils étaient une centaine de demandeurs d’asile africains à tenter de quitter Israël par la frontière égyptienne. Ils ont été interpellés, lundi 30 juin, avec une grande brutalité par les forces de l’ordre israéliennes et ramenés dans leur centre de détention.

Ces demandeurs d’asile, principalement soudanais et érythréens, étaient retenus dans le centre de détention de Holot dans le désert du Néguev. Leur objectif était de traverser la frontière vers l’Égypte, avec l’espoir que les représentants du Haut Commissariat des réfugiés (HCR) leur viennent en aide. Vendredi après midi, ils ont donc quitté cette “prison à ciel ouvert” de 2 400 places qui se trouve en plein désert. Un établissement dont ils peuvent théoriquement sortir durant la journée, mais où ils doivent pointer à plusieurs reprises.

La grande majorité des détenus de Holot avaient déposé des demandes d’asile et bénéficiaient de visas temporaires qu’ils devaient renouveler régulièrement. Ces visas leur permettaient de vivre sur le territoire, mais pas d’y travailler. Ces derniers mois, la procédure de renouvellement de visa est devenue extrêmement restrictive et de plus en plus de migrants ont été regroupés dans des centres de détention, ouverts ou fermés.

Les autorités israéliennes accusent régulièrement les demandeurs d’asile africains d’avoir immigré pour des raisons économiques et leur refusent le statut de réfugié politique, très difficile à obtenir en Israël. Pour dénoncer leurs conditions de vie, ces migrants organisent régulièrement des manifestations. Traverser la frontière était un geste désespéré pour faire entendre leur voix.

“La police les a plaqués au sol, les a frappés et leur a donnés des coups de pieds”

La suite : http://www.informaction.info/iframe-geopolitique-arrestation-brutale-de-migrants-africains-en-israel-cetait-lenfer-sur-terre

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Mise à jour du 2 mars Correspondante Des nouvelles de la négociation avec la direction de l’entreprise. La direction a [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.