Strasbourg: Butte de terre anti-pauvres

butte terre anti-pauvres 2 f2c

butte terre anti-pauvres 3 F2C

butte terre anti-pauvres 4 f2c

butte terre anti-pauvres f2c

A cet endroit, en bordure de l’A35, face à La Laiterie, rue de l’Abbé Lemire, se dressait, il y a un an encore, une baraque habitée par un couple de l’Est de l’Europe.

baraque rue lemire brûlée f2c

Leur habitation a brûlé une nuit à quatre heures du matin. Ils n’ont eu que le temps d’en sortir. La police et la justice, comme dans plusieurs cas semblables à Strasbourg, ont rapidement conclu à l’incendie accidentel…Or le couple a entendu le choc de quelque chose contre leur baraque, avant de sortir.

Un campement de Roms roumains, le Petit Parking avait brûlé aussi. Même conclusion des autorités: chauffage défectueux…

caravane incendiée campement Petit Parking feuille2chouphoto

Sur la Petite Colline Koenigshoffen, deux baraques ont été attaquées de nuit sur l’arrière, mais seul le fond a brûlé. Plainte a été déposée. L’incendiaire est connu.

La ville de Strasbourg comme d’autres, pratique la chasse aux pauvres. Cela se fait de plusieurs manières, destruction de squats, expulsion de Roms en Roumanie, stockage de ces mêmes populations sur un terrain militaire éloigné , chasse aux SDF pour que les touristes voient une ville conforme à l’image qu’en donnent les syndicats d’initiative, bancs inconfortables empêchant de s’y étendre, barrières métalliques saugrenues, mise en examen et en rétention avant expulsion de 5 placiers auto,, etc. Il s’agit d’invisibiliser les couches populaires les plus pauvres. Or, la menace pèse de plus en plus même sur des gens qui travaillent et n’ont pas de toit, ou les demandeurs d’asile.
Une récente campagne de pub, une de plus au plan com de la ville, affichait “La ferme en ville”. Il suffit d’une virgule bien placée, après “ferme” pour qu’on lise le projet en voie d’exécution des responsables écolo-socialistes alliées à la CUS à une partie de la droite.

“La ferme, en ville !”

Fermez là, bouclez là!

Et si les citoyens-yennes l’ouvraient enfin?

Similar posts
  • 2000 manifestants le 1er mai à Strasb... Départ de la manifestation Le cortège sur le Pont [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Antipass, Jeunes pour le climat, Amne... Place Kléber Strasbourg. Il fait très froid, il neige, le vent souffle fort, il n’y a pas beaucoup de passants ni de badauds ni de touristes. Pourtant trois actions y ont été organisées par différentes associations. Un cortège anti pass par l’Inter QG Gilets jaunes, avec moins d’une centaine de personnes qui ont défilé sur [...]
  • Fédéralisme et autonomie vus par R... Une conférence s’est tenue hier 31 mars au FEC sur le thème du fédéralisme. Il y avait moins de 10 personnes dans le public, dont le sénateur EELV Jacques Fernique qui est aussi intervenu depuis la tribune. En dépit de ce très petit nombre d’assistants, les exposés et le débat ont été très intéressants- les [...]
  • BDS: Michèle Sibony et Amnesty Intern... [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    4 juillet 2014    

    L’ Abbé Lemire doit se retourner dans sa tombe.

    L’abbé Lemire fut à l’origine du développement en France des jardins ouvriers ; il fonda en 1896 la Ligue française du Coin de Terre et du Foyer, dont est issue la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs.
    En 1996, pour célébrer le 100e anniversaire des jardins ouvriers, une rose Abbé-Lemire, qu’on peut admirer dans les jardins de l’Élysée et au jardin botanique de Monaco, est créée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.