200 salarié-e-s envahissent pacifiquement la Direction de Steelcase

DSCN9336

Ce matin à 11h, il y avait du monde avec les salarié-e-s de Steelcase Wisches, venus à 200, en car et en véhicules individuels devant la bâtiment de la direction. Des militants CGT aussi d’autres entreprises et de plusieurs Unions locales, et des CFDT et CGT-FO.
Au signal d’un responsable départemental CGT, les salariés ont pénétré dans le bâtiment dont les portes étaient ouvertes. La Feuille de chou y était avec radio Bleu Alsace, et sur le tard, France 3 Alsace qui a tourné des images mais ne les a pas diffusées du fait de la grève des intermittents de l’audiovisuel ce 4 juillet, en même temps que la grève votée au Festival d’Avignon et l’action des précaires de Strasbourg.

Diaporama complet (47 photos) :  https://www.flickr.com/photos/durgaphotos/sets/72157645495767791/show

C’est ainsi qu’on a visité tranquillement les trois étages, découvert les salariés au travail, et plus tard au restau d’entreprise. Pendant tout le temps qu’a duré la visite guidée des lieux très confortables, aucune casse. Respect de l’outil de travail comme les salariés de Wisches aimeraient que leur travail soit respecté. C’est ce qu’ils sont venus dire au patron, M. Alvarez qui a fait front, pas très rassuré, mais avec un certain courage, il faut le reconnaitre.

DSCN9298

Pendant de longues minutes, il a entendu les responsables du CE, les salariés, les syndicalistes lui demander avec force, insistance et parfois colère sachant que Steelcase qui a déjà fermé Duttlenheim il y a trois ans, ce qu’ils deviendraient, eux, elles et leurs famille dans cette vallée de la Bruche qui voit les emplois disparaître. Steelcase a une usine en République tchèque, où les salaires sont évidemment inférieurs aux salaires français. M Alvarez était venu à l’usine, mais ses propos étaient vagues. C’est pourquoi les salariés sont venus, exigeant des réponses moins fumeuses. On ne peut dire qu’il a été plus clair. Donc les ouvriers ont promis de revenir tous les jours s’il le faut, lui “pourrir la vie” comme un travailleur l’a crié.

DSCN9304

Bref, c’était l’heure du casse-croûte et malgré la proposition de certains au vu de la cantine où déjeunaient les salariés, on est sorti et sur l’herbe, c’était le menu syndical, sandwich jambon et fromage.
A ce moment seulement on a vu les flics en civil, mais les tenues devaient stationner à l’abri des regards. Le maire de Schiltigheim est venu serrer les mains à la louche en bon politicien opportuniste. Parmi les présents dans l’action, on remarquait des militants du Front de gauche, PCF et PG et des membres de Lutte Ouvrière.

A noter un petit incident suite à l’intervention de plusieurs membres de la sécurité de la boîte qui ont prétedu interdire au correspondant de la Feuille de chou de filmer et photographier à l’intérieur. Excellente réaction des syndicalistes qui publiquement devant le patron ont défendu la liberté de la presse indépendante. Encore merci à eux !

DSCN9314

DSCN9317

DSCN9338

DSCN9342

Similar posts
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Émotions afro-sionistes dans la Grand... Émotions afro-sionistes dans la Grand-Rue Agente d’artistes réputée, Delphine Courtay s’essaie avec un certain bonheur à l’art de la galerie de peinture, dans la galerie Delphine Courtay tout simplement. Dans la cour intacte derrière la librairie Quai des Brumes, elle expose en ce moment Laurent Impeduglia. Cet artiste reconnu a été lauréat du salon St’art [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.