26 août 2014 : enterrement du ministère des droits des femmes

35f6aa7e-465c-4fb5-9266-c92d98a7a4c0

Communiqué de presse du mercredi 27 août 2014

Alors que Manuel Valls vient d’annoncer la composition de son nouveau gouvernement, Osez le féminisme ! exprime sa plus profonde consternation : en effet, si la parité est au rendez-vous, où est passé le Ministère des droits des femmes ? Remaniement rimerait-il avec reniement ?

La création d’un Ministère des droits des femmes, pérenne sur l’ensemble du quinquennat, était un engagement du candidat François Hollande. Ce Ministère était une des revendications phares des associations féministes, un outil essentiel pour permettre plus d’égalité entre les femmes et les hommes. Rétrograder ce Ministère au rang de secrétariat d’état est un signal politique extrêmement négatif et restrictif. D’abord, c’est considérer que les droits des femmes sont subalternes alors même qu’elles représentent plus de 50% de la population et qu’il existe encore et toujours des discriminations fortes qui doivent être combattues ! Ensuite, c’est limiter la question du droit des femmes au domaine de la santé et du social, puisqu’il est placé sous l’égide de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. Les droits des femmes dépassent largement ce seul cadre !

Un Secrétariat d’Etat a un poids médiatique et politique moins fort que celui d’un Ministère. Or, Osez le féminisme ! rappelle que des avancées importantes ont été obtenues ces 2 dernières années grâce à l’action du Ministère des droits des femmes : loi sur le harcèlement sexuel, remboursement de l’IVG à 100%, soutien de la loi pour l’abolition du système prostitueur (qui doit encore être votée au Sénat), suppression de la notion de « détresse » pour les femmes qui veulent avorter, vote et promulgation de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, référent égalité femmes-hommes dans les ministères, etc. Cela a été rendu possible par l’existence d’un ministère de pleins droits. Qui va continuer le combat ?

Le Ministère des droits des femmes disparaît 44 ans jour pour jour après qu’un groupe de militantes féministes a déposé sur la tombe du soldat inconnu une gerbe de fleurs en hommage à plus inconnu que lui : sa femme. Ce fut l’acte fondateur du MLF. Quatre décennies plus tard, ce combat reste toujours d’actualité, et Osez le féminisme ! continuera de mener le combat.
Quant à la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, nous espérons qu’elle réaffirmera la mise en application de la lutte contre les stéréotypes sexistes dans le domaine éducatif, avec un véritable plan d’action ambitieux pour la formation des enseignant(e)s, à défaut de généralisation de l’ABCD de l’Égalité. Nous espérons également rencontrer au plus vite la nouvelle secrétaire d’Etat Pascale Boistard pour lui signifier nos attentes et œuvrer avec elle dans le sens de l’égalité.

Contact presse : Claire Serre-Combe / 06 81 87 31 14 / contact@osezle

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.