Déclaration de féministes et LGBT de Turquie sur la crise dans le Rojava

rojava
Déclaration de féministes et LGBT de Turquie sur la crise dans le Rojava

Nous pouvons feindre que rien ne se passe, mais c’est faux, il se passe quelque chose. Une des expériences uniques de l’histoire des femmes est menacée d’être brisée. Ce n’est pas une question importante seulement pour le peuple kurde, elle l’est aussi pour nous toutes.

Les femmes de Rojava et les femmes combattantes kurdes ont fait une révolution pour une vie alternative possible en s’y engageant à fond et avec enthousiasme. Une vie alternative, non seulement pour les femmes mais aussi pour toutes les minorités, toutes ethnies qui peuvent vivre ensemble de manière pacifique. Et il s’agit aussi d’une alternative au capitalisme et au patriarcat.

L’ISIS massacre toutes les minorités comme les Yézidis, Turkmènes, Chrétiens et beaucoup d’autres au Moyen-Orient. Il y a un mois, les Yézidis de Sinjar ont été massacrés. Avec les Etats-Unis, la Turquie et d’autres puissances, l’ISIS désire mettre fin particulièrement à cette vie alternative que ces femmes ont rendu possible.

Comme nous le savons toutes, lorsque les nazis ont commis le génocide contre les Juifs dans les camps, même si tout le monde n’était pas au courant de ce qui se passait dans l’Allemagne nazie, certains pays savaient et ont choisi de garder le silence à cause de sanglantes tactiques politiques. Israël a tué des milliers de Palestiniens, encore et encore et la dernière fois ce fut le massacre de Gaza. Les puissances internationales ont fermé les yeux sur les crimes de guerre qu’Israël a commis en raison de leurs sanglants intérêts politiques. En 1990, les puissances internationales n’ont rien fait, sauf prétendre qu’ils faisaient quelque chose, quand l’armée serbe violait, tuait et torturait les femmes. Et maintenant, au Moyen-Orient, l’ISIS mène une guerre effroyable. Les membres de l’ISIS sont en train de violer les femmes, de se livrer à des atrocités incompréhensibles contre les femmes. Et les puissances internationales font semblant de faire quelque chose mais, en fait, elles attendent que l’ISIS mette fin à cette vie alternative conduite par des femmes kurdes au Rojava. Ces puissances internationales ainsi que notre pays la Turquie tentent de sacrifier Kobani pour leurs intérêts politiques, et la Turquie va plus loin encore en soutenant directement les membres de l’ISIS. La Turquie veut faire du Rojava une zone tampon en évacuant la population exactement comme Israël l’a fait pour la terre palestinienne. Ironie du sort, ce sont en ce moment des jours de fête dans le monde musulman, mais en réalité il n’y a rien à célébrer dans ces circonstances douloureuses.

Dans toutes les guerres, ce sont toujours la vie et les acquis des femmes qui ont été sacrifiés pour certains intérêts politiques. Nous, les femmes, partout dans le monde, nous ne pouvons pas laisser l’histoire se répéter. Nous devons toutes défendre les femmes kurdes du Rojava, autrement l’histoire de la lutte des femmes ne nous le pardonnera pas. Même si la vie de ces femmes qui ont créé une vie alternative dans le Rojava n’a aucune importance pour les ­États et les puissants, ces vies doivent être une cause pour nous qui luttons pour une vie meilleure pour les femmes.

Il s’agit d’une responsabilité historique pour les activistes des droits des femmes, pour les féministes, pour les personnes LGBT, pour les femmes socialistes et les femmes musulmanes dans le monde entier.

Nous ne pouvons pas continuer à vivre comme si rien ne se passait !
Nous devons élever nos voix contre les massacres perpétrés par l’ISIS contre les femmes kurdes partout où nous vivons, par tous les moyens.
Nous devons élever nos voix. Nous devons défendre ces femmes. Nous devons nous soulever !

Féministes et LGBT de Turquie

(Traduction : XYZ / OCL)

Note : ISIS : Islamic State of the Iraq and Syria (ou al-Sham = Levant) = EIIL = EI = Da’esh

= = =

Campagne de solidarité pour récolter de fonds pour armer les Kurdes (Action Antifasciste Révolutionnaire Berlin)
Solidarität mit Rojava – Waffen für dieYPG/YPJ !
http://arab.blogsport.de/2014/10/03/spendenkampagne-waffen-fuer-die-ypgypj/

Similar posts
  • Strasbourg: l’Education nationa... 800 manifestant.e.s selon deux comptages différent au sein du cortège. Un succès relatif donc pour cette manifestation d’enseignants de la maternelle à l’Université, d’étudiants, nombreux, mais pas encore assez si on se souvient qu’il y a plus de 50000 étudiants à l’Unistra. D’autres corps de métiers rattachés ou pas à l’Education nationale, des AED, des [...]
  • Strasbourg: deux manifs, sinon rien, ... Alors que le premier ministre Castex était à Strasbourg à l’Hôtel de ville, avec la maire, puis en milieu universitaire, avec le président de l’Unistra et des étudiants triés sur le volet, deux manifestations se sont déroulées en dehors de l’ellipse insulaire toujours interdite par la préfète Josiane Chevalier au profit de la consommation par [...]
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.