Diagnostic du président israélien – « Israël est une société malade

israelwall  http://www.streetpress.com/sujet/150-un-mur-entre-l-egypte-et-israel-pour-limiter-l-immigration
Diagnostic du président israélien – « Israël est une société malade »
Par Philip Weiss

Octobre 24, 2014 “ICH ” – “mondoweiss” – – Avez-vous entendu que le Président d’Israël a dit qu’Israël était une « société malade » ? Reuven Rivlin, un membre du Likoud a dit cela pendant le week-end. Cela a été fort couvert en Israël, mais comme Sullivan (@sullydish) le signale, la déclaration n’a pas reçu beaucoup d’attention du côté de l’état. J’aurais pensé que cela se répandrait comme un virus.
The Jewish Telegraphic Agency’s report (JTA) : L’agence télégraphique juive rapporte :
« Il est temps d’admettre honnêtement que la société israélienne est malade – et c’est de notre devoir de traiter cette maladie, » a dit Rivlin à l’Académie de sciences et d’humanités d’Israël, dimanche lors d’une conférence intitulée « De la xénophobie jusqu’à accepter l’autre. »
« La tension entre Juifs et Arabes, à l’intérieur de l’Etat d’Israël a atteint une dimension record, et les relations entre toutes les parties ont atteint un nouveau minimum, » a-t-il dit. Nous avons tous été témoins de la séquence choquante d’incidents et de violence se déroulant des deux côtés. L’épidémie de violence n’est pas limitée à un seul secteur ou un autre, elle se propage dans chaque zone et ne quitte aucun endroit. Il y a de la violence dans les stades de football ainsi que dans le milieu universitaire. Il y a de la violence dans les médias sociaux et dans le discours quotidien, dans les hôpitaux et dans les écoles. »
Dans the Jerusalem Post :
Le moment est venu d’admettre qu’Israël est une société malade, avec une maladie qui réclame un traitement, a dit le Président Reuven Rivlin à la cession d’ouverture, dimanche, à une conférence sur « De la haine de l’étranger à l’acceptation de l’autre.
Rivlin se demandait à haute voix si les Juifs et les Arabes avaient abandonné le secret du dialogue.
Concernant les Juifs, il a dit : Je ne demande pas s’ils ont oublié comment être juifs, mais s’ils ont oublié comment être des êtres humains décents. Ont-ils oublié comment converser ? » Aux yeux de Rivlin, l’académie a une tâche vitale de réduire la violence dans la société israélienne en encourageant le dialogue et l’étude de différentes cultures et de différentes langues dans le but de promouvoir une compréhension mutuelle, afin qu’il puisse y avoir des rencontres civilisées entre les secteurs de la société.
JTA dit que Rivlin a parlé de violences qu’il a reçu sur sa page Facebook. Probablement de la droite, pas de la gauche. Ceci est un pays où un colon extrémiste a assassiné un Premier ministre qui disait qu’il voulait un compromis avec les Palestiniens, il y a 19 ans.
Rivlin se réfère de toute évidence aux meurtres d’adolescents l’été dernier et aux slogans « Mort aux Arabes » qui résonnent dans les rues de Jérusalem. C’est la société de droite dure que Max Blumenthal décrivait dans son livre Goliath, dont Shlomo Sand a pensé abdiquer d’être juif en stoppant d’être un Juif, et que Nathan Thrall cites in  en remettant à sa place l’utilité d’Ari Shavit pour les Juifs américains comme une voix libérale quand ce n’est pas du tout le cas. Et le président du pays dit cela ? Un politicien du Likoud ? Comme le dit Sullivan, tout Américain qui aurait dit cela serait instantanément marginalisé et diffamé comme antisémite. Voyez la mise sur une liste noire de Blumenthal dans le Times, et le fait que Sand et Thrall apparaissent dans des publications britanniques. Alors que des Juifs américains libéraux s’accrochent à leur château de rêve, Israël, avec l’aide de Shavit et de sa bande dans les médias ; et le New York Times offre une plateforme au papillon Caroline Glick pour dire du mal des dirigeants palestiniens. Ceci est une situation très dangereuse. Pourtant j’imagine que s’il y a suffisamment de controverse sur les commentaires, le New York Times les couvrira. Chris Matthews a sûrement vu le commentaire de Rivlin mais n’y touchera pas jusqu’à ce que des médias sans danger les aient saisis.
A propos, dans une discussion à la radio sur Open Source, il y a un mois, j’avais dit que le sionisme avait commencé avec Theodor Herzl entendant le slogan, Mort aux Juifs » à Paris et que cela s’est terminé 120 ans plus tard avec des Juifs nationalistes criant Mort aux Arabes à Jérusalem. C’est l’alpha et l’oméga du sionisme politique, qui a oublié la propre analyse de Herzl, que l’étranger sera la bienvenue dans la société juive. Bernard Avishai avait répondu que je donnais une “caricature” du mouvement. Je ne pense pas que ce soit une caricature, c’est une interprétation réaliste de l’échec d’une idéologie à créer une société meilleure. Rivlin doit partager certaines de mes visions, avec désespoir. A-t-il les caractéristiques d’un De Klerk, la capacité de déclarer à ces concitoyens que le projet a échoué et doit être ré-imaginé ?
Philip Weiss est Fondateur et Co-Editeur de Mondoweiss.net 

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.