Espagne : A l’occasion de la consultation sur l’indépendance de la Catalogne, l’armée est de sortie dans les rues et s’entraîne à affronter des manifestations de population civile

1415223957613tanquetas-fotogolc4

A l’occasion de la consultation de plus de 5 millions de catalans ce 9 novembre (le référendum prévu ayant été interdit par le gouvernement espagnol), Madrid envoie une série de messages menaçants à Barcelone depuis plusieurs jours.

Les 2 seules questions consultatives, “Voulez-vous que la Catalogne soit un État ?” et “Si oui, voulez-vous que la Catalogne soit un État indépendant ?” semblent faire trembler le gouvernement espagnol à tel point que depuis plusieurs semaines, la presse relate que des membres de la police militaire ont entrainé 200 soldats à contenir des émeutes de civils au prétexte qu’ils doivent “être prêts à tout par les temps qui courent”…

Selon plusieurs participants, cette formation sans précédent donnée par “les membres de la police militaire venus de la Brigade de Saragosse, a enseigné comment arrêter les gens, mettre des menottes, contrôler les masses, etc…, “.

L’armée espagnole, aussi muette que les toutes les autres, refuse de dévoiler les véritables raisons de cet entraînement, mais les soldats qui ont suivi la formation estiment, quant à eux, qu’ils devront probablement intervenir pour seconder voire remplacer la police (comme le prévoit la Constitution !) en cas de débordements ou de trop nombreuses émeutes de la population.

Une quinzaine de chars a également été vue sur l’autoroute en direction de Barcelone, il y a quelques jours…

http://www.publico.es/politica/554315/la-policia-militar-entrena-a-soldados-para-actuar-como-antidisturbios-ante-poblacion-civil

http://www.publico.es/politica/554540/el-psoe-pide-al-gobierno-que-aclare-por-que-el-ejercito-se-entrena-como-antidisturbios

 

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. L es grévistes sont présents par roulement H24. Contrairement à l’affirmation du patron, ils ne bloquent pas systématiquement tous les [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.